Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Troisième trimestre de 2022 : Les revenus bruts de UBA atteignent 608 milliards de dollars et son bénéfice augmente de 12,3 %

Accueil > Actualités > Economie • Communiqué de presse • mardi 25 octobre 2022 à 16h29min
Troisième trimestre de 2022 : Les revenus bruts de UBA atteignent 608 milliards de dollars et son bénéfice augmente de 12,3 %

La banque panafricaine, United Bank for Africa (UBA) Plc, a annoncé des performances remarquables dans ses résultats financiers non audités pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2022, enregistrant une croissance impressionnante dans tous ses principaux indicateurs, reproduisant les performances louables qu’elle a réalisées au cours des deux premiers trimestres de l’année fiscale en cours.

Plus précisément, le bénéfice brut de la banque a atteint 1,4 milliard de dollars, contre 1,13 milliard de dollars en septembre 2021, tandis que le revenu d’exploitation a également augmenté de 27,3 % pour atteindre 951,9 millions de dollars en septembre 2022, contre 769,6 millions de dollars un an plus tôt.

Dans son rapport financier déposé auprès de la Bourse du Nigeria (NSE), UBA a fait état d’une hausse de 12,3 % du bénéfice avant impôt, qui s’élève à 318,4 millions de dollars, contre 283,7 millions de dollars à la fin du troisième trimestre de 2021, tandis que le bénéfice après impôt a également augmenté de 10,9 %, à 266,6 millions de dollars, contre 240,4 millions de dollars un an plus tôt, ce qui a permis de maintenir le rendement annualisé des capitaux propres moyens à 19,2 % au troisième trimestre de 2022.

Comme toujours, UBA continue de maintenir un bilan très solide, avec des actifs totaux atteignant 21,2 milliards de dollars, soit une augmentation de 9,1% par rapport aux 19,4 milliards de dollars enregistrés à la fin de décembre 2021, tout comme la banque a largement bénéficié de ses initiatives technologiques visant à améliorer l’expérience client au cours des dernières années, avec des dépôts de clients atteignant 16,06 milliards de dollars, soit une augmentation de 10,4%, contre 14,6 milliards de dollars à la fin du dernier exercice financier.

Les fonds propres de UBA sont restés très solides à 1,85 milliard de dollars, en hausse par rapport aux 1,84 milliard de dollars enregistrés en décembre 2021, reflétant à nouveau une forte capacité de génération de capital interne et de croissance.

Commentant le résultat, le directeur général du groupe UBA, M. Oliver Alawuba, a fait remarquer que le groupe continue de faire preuve d’une résilience opérationnelle remarquable dans un contexte de vents contraires importants sur les marchés où il est présent et de risques mondiaux accrus, ajoutant que son modèle de diversification solide et son souci constant de la satisfaction des clients continuent de donner à la banque un avantage sur ses pairs dans le secteur.

Il a déclaré : " Nous continuons à récolter les retombées de notre stratégie de diversification et de notre philosophie "Customer -1st" (le client d’abord) et à renforcer la résilience de nos opérations à travers l’Afrique et le reste du monde pour soutenir la mission de fournir une valeur supérieure à nos parties prenantes.
Cela s’est traduit par des gains financiers importants, comme en témoigne la croissance des dépôts de nos clients et de notre marge d’intérêt nette. En outre, nous sommes stratégiquement positionnés pour accroître notre part de marché dans nos pays d’opération, avec la forte croissance de nos offres de paiements et de transactions bancaires", a déclaré M. Alawuba.

Le directeur exécutif, directeur financier et de gestion des risques, Ugo Nwaghodoh, a pour sa part déclaré : « La rentabilité du Groupe a augmenté de 12,3% se chiffrant à 318,4 millions de dollars, avec une croissance sous-jacente dans nos principales lignes de revenus et une modération de notre coût des fonds. Nous restons très prudents dans la création d’actifs à risque, car nous positionnons nos portefeuilles d’actifs de manière défensive afin de minimiser l’impact de l’augmentation du risque de crédit. Par conséquent, le taux de dégradation de notre portefeuille reste dans un seuil acceptable à 3,2% ».

United Bank for Africa Plc est une institution financière panafricaine de premier plan, offrant des services bancaires à plus de vingt-cinq (25) millions de clients, à travers 1 000 bureaux et points de contact avec la clientèle dans 20 pays africains. Présente à New York, Londres, Paris et Dubaï, UBA relie les personnes et les entreprises à travers l’Afrique par le biais de services bancaires de détail, commerciaux et d’entreprise, de paiements transfrontaliers innovants et de transferts de fonds, de financement du commerce et de services bancaires connexes.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Commerce ambulant aux postes de péages, une activité à risques
Activités bancaires dans l’espace UMOA : Malgré l’inflation et la crise sécuritaire, les banques tiennent bon
Prélèvement interbancaire : Une équipe du CONOBAFI en opération de charme à Ouagadougou
Conseil économique et social : Le rapport public 2022 s’intéresse à l’investissement privé
Ministère de l’Economie : Lancement d’une campagne de sensibilisation sur la corruption au profit des usagers
Burkina : L’Ordre national des experts comptables organise un atelier en vue d’améliorer sa collaboration avec la Banque mondiale et la BAD
Burkina : La SONABHY invite des transporteurs à une reprise des déchargements des camions citernes au dépôt de Bingo
Programme de gouvernance environnementale et de développement durable : Une session pour examiner le rapport d’activité 2021
Cadre national de concertation des acteurs de l’inclusion financière : Vers une augmentation du volume de crédits pour les PDI
Violences économiques contre la femme : OXFAM recommande un impôt progressif sur la fortune des riches
Burkina Faso : Le gouvernement sollicité pour la mise en place d’un cadastre performant et pérenne
Direction générale des douanes du Burkina : Mathias Kadiogo préside désormais aux destinées de l’institution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés