LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Journée mondiale de la contraception : Jhpiego se penche sur l’accès des personnes handicapées aux services de santé au Burkina

Publié le mercredi 28 septembre 2022 à 21h00min

PARTAGER :                          
Journée mondiale de la contraception : Jhpiego se penche sur l’accès des personnes handicapées aux services de santé au Burkina

En marge de la célébration de la journée mondiale de la contraception, l’organisation non gouvernementale Jhpiego a organisé un panel sur le thème « Accès des personnes handicapées aux services de santé sexuelle et reproductive : les enjeux et stratégies de réponse à leurs besoins en matière de contraception ». Cette activité tenue le 28 septembre 2022 à Ouagadougou a pour objectif de discuter des stratégies d’amélioration de l’accès des personnes vivant avec un handicap aux droits en santé sexuelle et reproductive, notamment, la planification familiale au Burkina Faso.

Célébrée chaque 26 septembre, la journée mondiale de la contraception a été commémorée en différé au Burkina Faso ce 28 septembre. « Plusieurs facteurs sont à la base des difficultés d’accès des personnes vivant avec un handicap aux services de santé sexuelle et reproductive au Burkina ». Ces personnes sont exposées à un taux élevé d’issues défavorables pour l’accès aux services de Santé sexuelle et reproductive (SSR).

Face à une telle situation défavorable à l’égard de personnes vivant avec un handicap, la célébration a permis d’évoquer des difficultés que rencontrent les filles et femmes handicapées. Au nombre de ces difficultés, on peut citer « les difficultés d’accès physique aux services de santé ; la non adaptation des équipements médicaux dans certains cas ; le manque de personnel soignant bien formé pour la prise en charge spécifique des personnes handicapées ; une insuffisance de moyens financiers et matériels pour l’équipement des centres tenus par les associations, le manque de moyens pour la mise en œuvre de leurs activités et enfin les préjugés défavorables aux personnes handicapées dans le domaine sanitaire ».

Dr Emanuel Seini a salué la tenue de cette activité

Emmanuel Seini, directeur général de la santé publique fait savoir que ce panel a pour objectif majeur de sensibiliser la nouvelle génération de jeunes et adultes à une sexualité responsable, de sorte à ce qu’ils puissent prendre des décisions éclairées afin que chaque grossesse soit planifiée. Il souligne aussi le rapprochement des services de santé sexuelle et reproductive en particulier la planification familiale aux plus vulnérables voire les personnes vivant avec un handicap.

Le panel a permis aux participants de faire des suggestions. Ils recommandent notamment une révision des outils en matière de droit de santé sexuelle et reproductive, la vulgarisation des textes en relation avec le droit en santé sexuelle et reproductive et la transcription des textes pour que les personnes handicapées puissent comprendre le contenu ; la formation du personnel de santé en langage des signes pour certains patients et la sensibilisation des personnes handicapées aux différents comportements à adopter.

Les besoins des personnes handicapées en matière de droit en santé sexuelle ont souvent été ignorés, selon les panélistes

Jhpiego est un leader mondial de la santé à but non lucratif, affilié à l’université Johns Hopkins. Jhiepo a été créé pour fournir des solutions de soins de santé transformatrices qui sauvent la vie.

Urielle Lézogo (stagiaire)
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour