Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Produits forestiers non ligneux au Burkina : Une nouvelle plateforme de financement pour accroître les revenus des communautés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 21 septembre 2022 à 14h30min
Produits forestiers non ligneux au Burkina : Une nouvelle plateforme de financement pour accroître les revenus des communautés

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet gouvernance locale des ressources forestières dénommé « Weoog-Paani : nouvelle forêt », une plateforme d’investissement et de financement a été développée au profit des acteurs du secteur des ressources forestières. La présentation de cette plateforme a été faite aux acteurs au cours d’un atelier d’information tenu ce 21 septembre 2022 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le coordonnateur dudit projet au sein de l’ONG Tree Aid, Alexis Sompougdou.

L’objectif de cet atelier est entre autres de présenter, selon les organisateurs, le mécanisme et les outils de financement de la nouvelle plateforme mise en œuvre par l’Agence d’investissement des nations unies (UNCDF). Il s’agit d’une plateforme d’investissement et financement mixte développée pour accompagner les Petites et moyennes entreprises (PME) et certaines entités dans le domaine des ressources forestières.

Vue des participants venus découvrir la plateforme de financement disponible pour le secteur des ressources forestières non ligneuses

Selon la responsable pays de l’UNCDF, Jeannine Ouattara, cet outil offre des modèles de financement comme le « Last mile ou dernier kilomètre » qui permet de débloquer des ressources publiques et privées pour réduire la pauvreté et encourager le développement économique dans le domaine des ressources forestières.

Alexis Sompougdou, coordonnateur du projet Weoog-Paani au sein de l’ONG Tree Aid

Il s’agit en clair d’un outil de financement développé sur deux fenêtres, selon le spécialiste en investissement de l’UNCDF, Mamadou Barro. La première dénommée « Brunch facility » est une fenêtre mise en œuvre sur la base des fonds propres d’UNCDF utilisés pour déployer sur des ressources institutionnelles des partenaires de développement des PMI et qui ont un risque beaucoup plus développé. La seconde fenêtre est appelée, dit-il, « Brunch fund » qui est un fonds d’investissement de près 130 milliards de FCFA qui bénéficient à plusieurs pays dont le Burkina.

Jeannine Ouattara, responsable pays d’UNCDF

Cet atelier a été donc l’occasion pour eux de porter à la connaissance des acteurs du secteur comment bénéficier de ces fonds et d’autres services non financiers offerts par la plateforme. Cela, dans le but qu’ils puissent développer davantage et accroître leurs activités, à travers l’exploitation des Produits forestiers non ligneux (PFNL) et leur valorisation.

Mamadou Barro, spécialiste en investissement d’UNCDF

Ainsi, cette plateforme d’investissement a été développée, selon le coordonnateur du projet au sein de l’ONG Tree Aid, Alexis Sompougdou, dans le cadre de la mise en œuvre du projet gouvernance locale des ressources forestières dénommé « Weoog-Paani : nouvelle forêt ». Un projet mis en place par un consortium de trois structures (Tree Aid, UNCDF et SNV), dont la mise à l’échelle est prévue pour cinq ans (2019 à 2024) et bénéficiant à 25 communes de quatre régions du Burkina.

Une photo de famille marquant le lancement officiel de la plateforme de financement pour les PFNL

Cet atelier est donc important pour la mise en œuvre de l’objectif spécifique 3 du projet qui est d’accroître les revenus des communautés à travers la valorisation des PFNL, tout en les aidant à améliorer leurs conditions de vie à travers l’exploitation durable des ressources forestières, a-t-il dit. C’est pourquoi, selon lui, il est nécessaire de la porter à la connaissance des acteurs, parce qu’il va être un outil important pour l’atteinte de l’objectif 3.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, nouveau chef d’État major particulier de la présidence du Faso ?
Burkina Faso : La corruption a la peau dure, plusieurs secteurs éclaboussés
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de l’urbanisme enregistre 307 communes et 63 villages lotis
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 7 de Ouagadougou inauguré
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une analyse des enjeux et des défis de la sécurité alimentaire
Malnutrition chronique et insécurité alimentaire au Burkina Faso : Les deux maux sont en régression selon IPA
Jugement des comptes de gestion au Burkina : La Cour des comptes outille ses membres
Empowering women in politics : Un nouveau programme pour le renforcement des capacités des femmes en politique
Collecte de sang à l’ASCE-LC : Au moins 200 agents et partenaires donnent leur sang
Utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina : Des femmes et des jeunes de l’arrondissement 11 sensibilisés
Burkina : La police municipale, la douane et la police nationale, le trio de tête des services les plus corrompus en 2021
Employabilité de la jeunesse au Burkina : Société Générale Burkina Faso à cœur ouvert avec les jeunes diplômés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés