Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Sécurité au Burkina : 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au profit de la gendarmerie et de la police

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 3 septembre 2022 à 22h40min
Sécurité au Burkina : 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au profit de la gendarmerie et de la police

La République fédérale d’Allemagne, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), a octroyé 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité. Ce matériel, destiné à la police et à la gendarmerie, a été remis le vendredi 2 septembre 2022, à Ouagadougou.

Elsie Laurence-Chounoune, représentante résidente du PNUD au Burkina Faso

La remise de cet équipement, d’une valeur globale de plus de 600 millions de francs CFA, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme COSED (Cohésion sociale, sécurité et État de droit). L’objectif est de soutenir la mise en œuvre des actions du gouvernement en matière de lutte contre l’insécurité et l’extrémisme violent, a précisé la représentante résidente du PNUD au Burkina Faso, Elsie Laurence-Chounoune.

Le programme COSED est organisé autour de trois grandes composantes que sont l’Etat de droit ; la sécurité ; la cohésion sociale et la réconciliation. « La composante sécurité vise le renforcement des services dans les zones cibles à travers la mise en place d’infrastructures de sécurité fonctionnelles, le renforcement des capacités opérationnelles, la prise en compte du genre et des droits humains, et la participation communautaire à la sécurité », a-t-elle ajouté.

Andreas Michael Pfaffernoschke, ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne au Burkina Faso

L’Allemagne souhaite, à travers ce projet, élargir sa coopération avec le Burkina Faso sur le volet sécuritaire. « La dégradation de la situation sécuritaire du pays ne nous laisse pas indifférents. Au contraire, elle nous préoccupe comme vous. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’ajouter le pilier sécurité aux piliers classiques de notre coopération », a laissé entendre l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Burkina Faso, Andreas Michael Pfaffernoschke.

Colonel-major Omer Bationo, ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de sécurité

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le colonel-major Omer Bationo, a salué l’excellence des relations entre le Burkina Faso et les partenaires donateurs. « Ce don est d’une importance capitale et vient s’ajouter à d’autres appuis dont mon département a bénéficié en 2021 dans le cadre de cette même coopération, notamment le don de 140 motos et des sessions de formation qui ont déjà un impact positif dans l’exécution de nos missions », a confié le ministre.

Patricia Coulibaly
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 septembre 2022 à 10:15, par Sougri En réponse à : Sécurité au Burkina : 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au profit de la gendarmerie et de la police

    Vraiment, quand je vois des choses comme cela, ça me fait mal. Pour la sécurité au Burkina, on n’a pas besoin de pick-up. Quand je vois des gendarmes et des policiers dessus, je me dis les pauvres, pour la simple raison qu’ils deviennent des cibles faciles pour les terroristes. Perchés dessus, les engins explosifs improvisés les massacrent en masse ; dans les embuscades, peu peuvent échapper aux fusillades des embusqués. J’entends dire que ce sont les Etats unis qui ont libéré la sœur Suellen, leur compatriote. Cela me fait comprendre que les occidentaux savent bien ce qu’il y a au Sahel et ce qu’il faut pour le libérer, mais pour la défense de leurs intérêts, ils préfèrent plier notre échine en signe de reconnaissance, en nous jetant de loin des choses qui sont peu utiles pour combattre les terroristes, ou même des choses qui peuvent se retourner contre nous. Il faut le répéter encore : nous pas besoin seulement d’aide, mais de partenariat qui permet à nos pays de combler leurs vrais besoins, si du moins nos dirigeants sont clairvoyants.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2022 à 10:27, par Balde En réponse à : Sécurité au Burkina : 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au profit de la gendarmerie et de la police

    Je ne comprends pas. Chaque fois les militaires sautent sur des engins explosifs avec des pickups non blindés et le lendemain ils y embarquent encore . Est-ce une malédiction ou de la bêtise ? Pourquoi ne pas se déplacer à vélo ou à pied si on n’a pas les moyens d’acquérir des véhicules blindés à l’épreuve des mines et autres engins explosifs ? Pourquoi accepter ces cadeaux empoisonnés ? Ces gens peuvent acheter des véhicules adaptés et on n’est pas obligé d’accepter tous les cadeaux !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2022 à 09:13, par kwiliga En réponse à : Sécurité au Burkina : 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au profit de la gendarmerie et de la police

    Bonjour Sougri et Balde
    Hé, les gars, si vous ne les voulez pas les véhicules, vous n’avez qu’à les rendre.
    Non, mais sérieux, on n’est pas capables de subvenir à nos propres voisins, on crève de faim, mais quand un étranger vient nous donner du riz, on dit que le riz, ça nous constipe et qu’on veut de la viande.
    Avec cette façon de penser, on ne s’en sortira jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2022 à 13:24, par VIGILANCE En réponse à : Sécurité au Burkina : 20 véhicules pick-up et du matériel informatique au profit de la gendarmerie et de la police

    Bonjour Famille.
    Sans vouloir mettre le feu aux poudres.

    Ces dons vont être utilisés ou et comment ?

    Est-ce que nous avons de l’expertise pour assurer que ces dons n’embarquent pas de technologies qui indiquent les positions ?
    Que ces ordinateurs ne vont pas espionner et rapatrier des informations stratégiques ?

    Un don octroyé directement à la sécurité. Alors que nous sommes en train de vouloir mettre en place des stratégies pour faire efficacement face au terrorisme.

    Il y a eu lieu d’être vigilant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une transition de trop », prévient une OSC
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des riverains contre la poussière
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés diacres ce 2 février 2023
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une éventuelle épidémie de méningite
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de formations en transformation agroalimentaire et en élevage
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables du marché et la police n’ont pas fait leur travail », regrette Moussa Zoundi, commerçant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés