Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dès l’instant que vous apprenez à reconnaître la beauté dans ce monde, vous cessez d’être un esclave.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • lundi 22 août 2022 à 23h01min
Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

Les ministres de la défense nationale du Burkina Faso et du Niger ont tenu une séance de travail, ce lundi 22 août 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi essentiellement de la coopération militaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le Burkina Faso et le Niger veulent continuer à travailler main dans la main pour lutter contre le terrorisme. Toute la journée, les deux délégations ont passé en revue leur coopération militaire.

« Nous avons analysé nos forces et nos faiblesses. Nos forces, il s’agit de la coopération dans la lutte contre le terrorisme. Notre faiblesse, c’est que nous avons mis du temps à nous organiser, à nous préparer pour répondre. Ce temps qui a été perdu a permis à nos ennemis de se renforcer et de s’organiser », a affirmé le ministre de la défense nationale du Niger, Alkassoum Indattou, à la fin de cette rencontre.

Le ministre nigérien de la défense Alkassoum Indattou est accompagné par la hiérarchie militaire de son pays.

Face à ce retard, les deux pays confrontés à l’hydre terroriste comptent sur un atout : la coopération militaire. « La coopération militaire avec le Niger est un modèle. Depuis plusieurs années, nous entretenons une excellente relation d’amitié et de coopération, qui s’est renforcée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Depuis plusieurs années, nous menons des opérations conjointes avec le Niger que nous baptisons "Opération Taanli". Nous avons déjà eu plusieurs éditions et d’autres qui sont en planification », a indiqué le ministre de la défense nationale du Burkina Faso, général Aimé Barthélémy Simporé.

Améliorer la coopération militaire

Le Niger, à travers son ministre, a témoigné sa disponibilité à partager l’expérience de son pays dans la lutte contre le terrorisme avec son voisin le Burkina Faso.

« Au Niger, nous avons une situation difficile comme d’autres pays. La plus difficile, c’est celle du Mali. Au Niger, nous avons réussi à nous relever de cette situation (...) Nous sommes disposés à tout faire pour renforcer la coopération entre nos différents pays pour que l’effort qui a été fait par l’armée nigérienne pour relever notre pays, que cet effort puisse être bénéfique pour l’ensemble des pays de la sous-région », a déclaré le ministre Alkassoum Indattou.

Le général de brigade, Aimé Barthélémy Simporé se réjouit d’une fructueuse journée de travail.

Quant au ministre burkinabè, général Aimé Barthélémy Simporé, il a qualifié cette journée de "fructueuse". « La rencontre d’aujourd’hui a permis de passer en revue la situation sécuritaire et d’envisager d’améliorer cette coopération à travers une stratégie commune qui prendra en compte les évolutions, les impératifs stratégiques du contexte sous régional », a-t-il indiqué.

Au cours de cette séance de travail entre les deux pays, il a aussi été question de renforcer la coopération avec d’autres pays comme le Mali.

Avant la cérémonie de clôture, le président de la Transition du Burkina Faso, Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, a reçu en audience la délégation venue du Niger.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 août à 22:51, par Hambak En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Lutte contre le terrorisme : Les loosers du Burkina Faso et ceux Niger renforcent leur coopération de traitrise contre l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 23:47, par M.k En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Bravo ! Toute cooperation militaire entres Etats Africain est salutaire. nos FDS la aime se sappé, comment voulez vous qu’ ils aillent salire leur jolies tenues ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 01:40, par Rahim En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Coopération militaire avec le Niger signifie placer le Burkina sous la tutelle de Barkhane comme l’est le Niger. C’est une honte pour le Burkina de Thomas Sankara d’accepter une telle humiliation. Après 60 ans d’indépendance on est encore réduit à subir la France.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 03:12, par Nabiiga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Hmmm : Journée frutueuse en effet :

    Pendant que tout le monde se réjouit d’une journée fructueuse, les ponts se font dynamités partout et nos FDS sont en retraite totale. Qu’est-ce que le Niger peut nous apporter que nous même on ne peut faire ? Je dirais plutôt que c’était une journée gaspillée et des per diems distribués. Point

    Quelle merde de pays notre Burkina est devenu.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 05:15, par Alpha2025 En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Mieux vaut tard que jamais ! Nous n’avions pas besoin de ce machin appelé G5 Sahel pour travailler ensemble. Ce qu’il faudrait c’est une entité sous l’égide de la CEDEAO, qui espérons le, ne sera pas un autre machin. Si l’instance sous régionale est prompte à édicter des oukazes en cas de dérive institutionnelle, elle devrait servir également à nous aider dans ce genre de difficulté. Elle a déjà péché en laissant le Nigeria se débrouiller seule avec BOKO HARAM. Si elle n’assiste pas les pays du Sahel, le mal s’étendra bientôt aux pays du Golfe de Guinée. Ensemble, nous pourrons non seulement vaincre le mal, mais nous serons mieux armés pour prévenir les périls à venir

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 06:17, par AMADOU En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    La France est derrière cette démarche. La lutte contre le terrorisme concerne la sous région. La solidarité est inclusive avec le Mali. Le Niger est a Ouaga pour BARKANE.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 08:23, par Vérité indiscutable En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Vous naviguez dans le vide et la population s’en rendra vite compte.
    Monsieur le ministre de la défense du Niger est incapable de s’en tenir à son pays le Niger. Il a été obligé de citer le Mali pour montrer qu’ils sont mieux. Qui te demande des nouvelles du Mali ? S’il s’agit d’une coopération entre le Burkina et le Niger, parlez du Burkina et du Niger. La politique malsaine des africains idiots ne finira jamais. Chez nous au Burkina, notre territoire est occupé à 100% par les terroristes. On ne sait même pas avec qui on mange. Ils sont partout : au Nord, au Sud, à l’Est, à l’Ouest, au Centre, même dans les rangs des militaires. Avec ça, vous avez le courage de dire que c’est au Mali que ça ne va pas ?
    Votre cécité va conduire nos deux pays dans la merde jamais connue. Continuez à politiser au lieu de défendre les populations. On ira de misère en misère au Burkina et au Niger ; pas au Mali.
    Vive le Mali ;
    Vive l’Afrique qui refuse le nouvel esclavage !

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 08:29, par Alexio En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Tant que Barhane ne rentre pas en France, Les terroristes qu ils nous ont imposes aurons de l eau dans leur moulin. Les accords opaques de defence qui nous lient avec ce pays doit etre passe au revue. Son double jeux ne prospera pas avec le temps. Car les terrpristes tombes serons mis a nu.

    Pourquoi le Sahel aujourdhui ? Bien sur que la France est la pour nos ressources minieres. Mais qui paient la facture ? Bien sur le Fanc-CFA qu elle produita a Chamallieres pour financer son hegemonisme dans nos affaires.

    Si l UA ou la CEDEAO etait des organisations populaires, ont allait change la donne par tous les pays membres pour proteger notre continent tant convoitise par ses predateurs europeens dont la France est le garconde courses.

    Quittons le Franc-CFA, et l hydre terroriste disparaitra de lui-meme. Car la France vera sa source de provision tarir. Car elle pouurra jamais avoir les moyens de sa politique militaire en Afrique. Puisqu elle est vit sous clinique banqueroute. Elle est endettee jusqu au cou.

    Avec la negative influence francaise le G-Sahel est en berne avec la sortie du Mali. Une guerre qui nous appartiennent est instrumentalise par la France. Un pays qui n a jamais gagne une guerredans son histoire. C est en Afrique l armee francaise vient faire du boucan sans resultats satisfaisant apres 9ans au Sahel.

    Bazoum pour consolider son pouvoir fait appel a Barkhane pour sauver sa peau. L armee nigerienne est mis au second plan comme a Abidjan.

    Une irresponsabilite notoire pour nous africains. Faux-fuyants devant ses responsabilites regalienne. Apres 62ans du pseudo-independance nous voila ala case de depart nos armees ont ete desarmees en fonction des challenges du moment.

    Surtout au Faso, ou on avait une armee dans notre armee le RSP d ou l actuel president Daniba etait un element de ce corps.

    La zone CFA est la mal-equipee militairement en Afrique. L aviation militaire est presque inexistante. En Comparaison avec une annee de cooperation avec la Russie le Mali est entrain de tirer son epingle du jeux des terroristes sur le plan logistique aerien.

    On gagne pas la guerre sans controlle de son espace aerien.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 09:06, par Dedegueba Sanon En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    DAMIBA et BAZOUM qui s’associent pour lutter contre le terrorisme ? C’est juste "un théâtre pour rire". J’imagine que c’est une injonction du chef marionnettiste de Paris, pour essayer de faire oublier l’échec cuisant du Mali. Faites ce que vous voulez, dites tout ce que vous avez à dire, tant que la France et sa legion étrangère seront à la manœuvre, vous ne me convaincrez point. L’attaque de Tessit est partie du Niger et du Burkina et les légionnaires qui y ont été blessés ont été soignés à Niamey.
    Au total il faut comprendre que le Niger et le Mali seront les bases arrières pour déstabiliser le pouvoir malien. Chaque peuple a les dirigeants qu’il mérite, disait notre "agneau du sacrifice feu NZ".

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 09:25, par burkinameilleur En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    C’est logique. puisque les deux Etats ont décidé de poursuivre avec le colonisateur. le renforcement des liens milliaires entre MALIEN NIGERIEN ET BURKINABE aurait été un évènement ayant un SENS. sans quoi ici rien de nouveau si ce n’est aller exécuter les ordres du petit mACRON.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 09:46, par Africain En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Chers dirigeants, Abidjan a échoué lamentablement dans la déstabilisation du mali.
    On connait ce que bazoum pense du Mali, des Maliens et du pouvoir Malien, côté Burkinabè, c’est mouta-mouta et on ne dit jamais ce que l’on fait. Ce qui est sûr, Bamako avait déjà signifié à Ouagadougou qu’étant donné que les deux pays n’avaient pas les mêmes appuis, les mêmes messeigneurs (couverture aérienne etc.) et que pire, que ayant rompu avec qui Ouagadougou travail, il serait difficile si non impossible de coopérer pleinement dans la lutte contre le djihadisme.
    Alors, quels sont vos plans ?
    NOUS NE VOULONS PAS DE GUERRE SOUS FAUX DRAPEAU CONTRE LE MALI.
    Celui la même avec qui vous avez des accords a peur de qui appui le Mali ; il ne faux pas qu’il veuille manger son piment avec nos bouches.
    Et si les Maliens trouvaient les moyens de déranger aussi qui le dérange ? Voyez que nous serions dans ce cas perdants.
    Chers tous, celui qui va nous créer des problèmes devra savoir qu’il ne le fera pas impunément d’où qu’il soit et qui qu’il soit.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 11:23, par MyMy-TrollDePoutineÔKremlin En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    - Le Mali, progressivement, terrorise les terroristes sur son territoire. Et là..., on quoi de bon ? Des réunions, des rencontres..., à ne pas en finir ? Et après ? Depuis 7 ans, nous n’avons pas encore défini une ligne de conduite sous-régionale ?
    Visiblement, il n’y a aucune volonté patriotique de mettre fin à cette forme d’insécurité. Mais Dieu Tout-Puissant voit et sait.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 12:11, par Vigilent En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Ils n’ont même pas honte. Ils ne parlent pas d’eux-mêmes, ils parlent du Mali. Wallay, ça fait trop pitié !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 17:10, par Maxhero En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    Laisser Mr le président préserver son nez
    Le Burkina ne sera jamais libre avec des dirigeants qui protèges leurs nez

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 10:36, par lewang En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso et le Niger renforcent leur coopération militaire

    ca devait etre comme ca avec tous les voisins. J’écoutais ce matin et on dit que quand l’armée togolaise a contre attaqué ces sans loi ils ont traversé tranquillement la frontiere pr se refuguer au Burkina. En plus faites ca dans la discrétion, les résultats parleront pour vous. c’est quelle bagard on crie sur tous les toits avant d’attaquer ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Convention sur la diversité biologique au Canada : Les délégués burkinabè préparent leur participation
Conduite de la Transition : Le Médiateur de la CEDEAO échange avec le Président de la Transition
Diplomatie : Cinq nouveaux ambassadeurs pour renforcer la coopération avec le Burkina
CEDEAO : La cour de justice lève les suspensions de procedure à l’encontre du Burkina Faso, du Mali de la Guinée
Diplomatie : Le Burkina Faso et le Canada célèbrent 60 ans d’amitié et de coopération bilatérale
Développement de l’espace UEMOA : Le comité de pilotage régional examine le plan d’actions 2023-2025
Consulat de France à Ouagadougou : Désormais les demandes de visas officiels doivent passer par un prestataire privé
Burkina : L’UE déplore l’absence de réactions appropriées des services de sécurité après les « agressions » contre l’ambassade de France
France-Mali : La France suspend son aide au développement. Le Mali suspend les ONG françaises
Projets et programmes de l’UEMOA : Le président de la commission échange avec les partenaires techniques et financiers
Manifestation contre la France : « Il n’a pas été fait usage d’armes contre les manifestants », précise l’ambassade de France
Coopération et développement : L’Accord post-Cotonou présenté aux acteurs burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés