Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Campagne agricole dans le Poni : L’engrais organique et l’engrais liquide comme alternative

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 3 août 2022 à 13h45min
Campagne agricole dans le Poni : L’engrais organique et l’engrais liquide comme alternative

Une des difficultés que vit une grande partie des producteurs à chaque campagne agricole, demeure la disponibilité à bonne date, et le coût de l’engrais malgré la subvention de l’Etat. Face à cette difficulté récurrente, les techniciens de l’agriculture proposent comme alternative l’utilisation de la fumure organique et de l’engrais liquide (engrais foliaire).

La problématique de la disponibilité de l’engrais à bonne date demeure une réalité dans la province du Poni. Au regard des difficultés que rencontrent bon nombre de producteurs pour s’approvisionner en fertilisants agricoles, les techniciens de l’agriculture recommandent aux producteurs comme alternative, l’utilisation des engrais organiques et des engrais liquides.

L’engrais liquide disponible

Selon le directeur provincial en charge de l’agriculture (DPA) du Poni, Lazi Mandé, « l’engrais minéral n’est pas le seul fertilisant. Il y a aussi l’engrais organique, accessible et disponible pour tous les ménages. Ce type d’engrais peut se produire avec quelques matériaux organiques. Nous les avions montré comment faire, il faut faire le compostage, utiliser la matière organique. On a des ingrédients locaux qui peuvent nous permettre de faire face au manque d’engrais minéral. Aussi, en plus de la fumure organique que chaque paysan peut produire, nous avons également dans nos stocks de l’engrais liquide (foliaire) que nous sommes en train de vulgariser actuellement. Il a un rendement pratiquement supérieur à l’engrais solide. Les prix sont abordables et également subventionnés (3 800 et 4 300 francs CFA) ».

Puis de lancer un appel : « nous invitons les producteurs à expérimenter également l’utilisation de l’engrais foliaire, c’est ce qui peut être une alternative aux difficultés d’accessibilité des engrais solides ».

Lazi Mandé, directeur provincial en charge de l’agriculture du Poni, propose des alternatives d’engrais aux producteurs

Au-delà de ces recommandations ponctuelles, le directeur provincial en charge de l’agriculture du Poni, Lazi Mandé rappelle aux producteurs que « la campagne agricole se prépare toujours à l’année n-1, afin de ne pas être toujours surpris par certaines difficultés. Il ne faut jamais attendre la campagne humide pour prétendre préparer la campagne en cours. Il faut s’organiser avec un plan de production, c’est le seul moyen de réussir sa campagne ». [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGDA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des velléités de remise en cause des droits et acquis des travailleurs
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA collectés pour les séances de radiothérapie d’Aminata Ouédraogo
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures pour les déplacés internes et les populations vulnérables
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des toilettes et des poulaillers
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués pour « atteinte à la sûreté de l’État »
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au ministre Robert Kargougou
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse : Le personnel du système des nations unies donne de son sang
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux (CEFORGRIS) se dévoile à travers une table ronde
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification sensible au genre
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour exportation frauduleuse
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : L’ONASER a offert des casques à Tampouy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés