LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

Publié le dimanche 3 juillet 2022 à 22h10min

PARTAGER :                          
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

Le Réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) a animé, ce vendredi 1er juillet 2022 à Ouagadougou, une conférence de presse pour diffuser les résultats du rapport annuel 2021 de la veille citoyenne sur la santé au Burkina Faso.

Pour ce troisième rapport, qui concerne l’année 2021, l’Observatoire citoyen sur l’accès aux services de santé (OCASS), qui est un dispositif de veille citoyenne mis en place par le RAME et ses partenaires associatifs, a collecté des informations sur les bonnes pratiques, les dysfonctionnements et les difficultés rencontrées par les usagers et les prestataires de soins dans 710 formations sanitaires réparties dans 39 districts sanitaires des treize régions du Burkina.

Les domaines concernés sont la prise en charge du VIH, de la tuberculose et du paludisme, la mise en œuvre de la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, la gratuité de la planification familiale, la mise en œuvre de l’assurance maladie universelle, la prise en charge au niveau communautaire par les ASBC (Agents de santé à base communautaire) et le fonctionnement global des formations sanitaires.

Et il ressort du rapport une amélioration de plus de quatre points de la satisfaction des motifs de visite, par rapport au constat de 2020. Le rapport indique également, entre autres, que 92,67% des patients infectés par le VIH étaient à jour de leur examen de charge virale, et qu’il y avait une bonne disponibilité des produits de prise en charge du VIH et de la tuberculose dans les centres de santé visités ; 85% des ASBC rencontrés ont reçu des formations complémentaires pour améliorer leur prestation. Le rapport souligne aussi le démarrage effectif de l’assurance maladie universelle dans les communes pilotes des Hauts-Bassins, la distribution des cartes d’assurance maladie universelle pour 62% des personnes indigentes effectivement enrôlées.

91,30% des formations sanitaires visitées respectaient les normes en personnel de santé, et la disponibilité des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action de routine était effective dans les centres de santé visités.

Hamidou Ouédraogo, directeur exécutif du RAME, a indiqué qu’au regard des points positifs relevés dans le rapport de l’OCASS, il convient de féliciter les agents de santé et les autres acteurs du système de santé qui, parfois dans des conditions difficiles, offrent leurs prestations.

Quelques dysfonctionnements et difficultés

Outres les points positifs relevés par le rapport, il est également ressorti des dysfonctionnements et des difficultés rencontrées dans les formations sanitaires visitées.

Ainsi, le rapport indique que 3,41% des bénéficiaires de la gratuité des soins ont affirmé avoir payé des services dans les formations sanitaires publiques, et 26,12% des formations sanitaires ont connu des ruptures de produits de prise en charge des bénéficiaires de la gratuité.

Le rapport note aussi la présence de vente parallèle des produits dans les centres de santé et des cas de stigmatisation des personnes indigentes bénéficiaires de l’assurance maladie universelle. Il y a aussi une dégradation continue de la disponibilité des médicaments dans les formations sanitaires.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 2 juillet 2022 à 20:21, par HUG En réponse à : Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

    Le mpp n a jamais quelque chose de bon. Ls gratuitė des soins est devenu la vache laitiere de certains agents de ssntė indelicats Comme ils savent que le mpp avait peur du SYNTSHA , beaucoup ont passė leur temps ä spolier les pauvres malades en oubliant que tout se paye sur terre.

  • Le 3 juillet 2022 à 05:42, par Bigbale En réponse à : Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

    Donc il y a des agents très corrompus parmi le personnel de santé ? C’est encore la faute au Gouvernement de Roch d’avoir imaginé une prise en charge pour tenter d’aider les couches vulnérables ! Étant donné que le MPSR est là pour lutter aussi contre la corruption, Mr Balsoma doit tout faire pour balayer ces âgents indélicats et proposer des sanctions avec effets immédiats contre eux. Parallèlement le MPSR devra mieux faire que le MPP en matière de santé sinon, toutes les insultes proférées contre le Président risquent de s’étendre à eux aussi ! C’est triste pour mon pays !

  • Le 3 juillet 2022 à 11:10, par Eugène En réponse à : Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

    Très positif. Félicitations aux soignants et acteurs de la santé.

  • Le 3 juillet 2022 à 12:51, par Le hibou En réponse à : Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

    N’importe quoi l’état ne rembourse pas l’argent des formations sanitaires du coup nombreuses sont les formations qui ne peuvent même plus faire une bonne commande
    Faites la situation des finances que l’état doit aux districts vous serez étonnes
    Ok agent de santé indélicats quand ça va pas on met tout sur les agents
    Quelle est la position de la santé en matière de corruption dans le pays ? Les gens qui prennent l’argent des passagers au su et au vu de tous qui les accusé ? Ya un acharnement contre les agents de santé tout ça a cause du synsha qui dérange tous les régimes

  • Le 3 juillet 2022 à 17:54, par Pimus En réponse à : Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

    Les brebis galeuses se trouvent dans toutes les bergeries et il faut travailler à les soigner ou écarter. Surtout quand il s’agit d’agents publiques qui ont volontairement souscrit au serment d’Hypocrate. Ils sont généralement comme les derniers recours pour les patients et c’est vraiment triste de constater certains types d’agissements à ce niveau. Bref

    • Le 4 juillet 2022 à 15:17, par Sawadogo En réponse à : Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

      Bjr, retard de payement et injustice de payement ou de remboursemement des produits utilisés pour les cibles.Arrêt des avancements de salaire depuis l’année 2018, indemnité de garde perçu depuis 2019, insuffisance de personnel de santé, qui conduit a un travail labrieux 24 H/24 et 7jours/7.Taisez vous si le positif depasse le nehatif et dotez des materiel medicothecniques aux differentes structures de santé pour qu’elles puisse bien yravailler. Nul n’est infaillible même jusqu’au dirrigeant du pays.salut !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Tabaski 2024 : Le message du Mouvement Africa Revolution