LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

Publié le lundi 30 mai 2022 à 22h55min

PARTAGER :                          
Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

Les travaux des XVe et XVIe sessions extraordinaires de la Conférence des chefs d’Etat de l’Union africaine ont pris fin, le samedi, 28 mai 2022 à Malabo, en Guinée-équatoriale. Cette double session a porté sur l’humanitaire, la lutte contre le terrorisme et le changement de régime anti-constitutionnel en Afrique. Si rien de « concret » ne peut être retenu de ces sommets, dans un continent qui souffre pourtant de crises de toutes sortes, dont le terrorisme et la faim, on lit cependant que l’organisation appelle « au retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » africain. Sans pour autant proposer une alternative !

Une fois encore, le diagnostic de la situation de l’Afrique a été fait. Du reste, l’on n’était pas obligé d’aller à Malabo pour se rendre compte que l’Afrique souffre de la propagation du terrorisme, de mauvaise gouvernance (quand le terrorisme enrichit des dirigeants et des chefs militaires) et les conséquences humanitaires qui découlent de ces deux maux.

Seulement, on s’attendait à ce que, au regard de la situation très préoccupante, des actions concrètes soient décidées. Pour au moins donner espoir aux populations africaines ; que demain va être meilleur pour celles qui vivent aujourd’hui dans la souffrance et pour celles qui sont dans une relative sécurité, qu’elles peuvent compter sur leur organisation commune, en cas de difficultés.

Mais hélas ! « Notre organisation fonctionne toujours comme il y a 20 ou 30 ans. Nous nous réunissons souvent. Nous parlons toujours trop. Nous écrivons beaucoup. Mais nous n’agissons pas assez, et parfois pas du tout. Nous n’anticipons pas assez. Nous attendons tout de l’extérieur. Cela doit impérativement changer si nous voulons faire changer le cours de l’histoire de l’Afrique », crachait le président tchadien, Idriss Déby Itno, le 30 janvier 2016, alors qu’il venait d’être désigné pour occuper la présidence tournante de l’Union africaine.

Ces sommets des 27 et 28 mai 2022, faut-il le signaler au passage, auxquels n’ont pas pris part les représentants du Burkina, de la Guinée-Conakry, du Mali et du Soudan, suspendus pour fait de coup d’Etat ayant placé à la tête de ces pays, des militaires, ont cependant admis le Tchad.

Ce dernier est pourtant, depuis le 20 avril 2021, date de la mort du président Idriss Déby Itno, dirigé par son fils, le général Mahamat Idriss Déby Itno, après avoir dissout le Parlement et abrogé la Constitution. En tout cas, une dévolution du pouvoir qui n’est pas démocratique, comme le requièrent les mœurs internationales. Avec ces deux poids deux mesures, ces sommets semblaient déjà mal partis pour donner des résultats concrets, tels qu’espérés par le commun des Africains.

Moussa Mahamat Faki, président de la Commission de l’Union africaine

« Une insuffisante solidarité africaine envers les pays victimes »

Pourtant, et selon le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, ces sommets se tiennent dans un contexte où environ 113 millions de personnes sur le continent ont besoin d’assistance d’urgence en 2022 et 282 millions sont sous-alimentées.Les chiffres détaillés par région du continent, de personnes ayant fui des conflits (déplacés internes et réfugiés), celles ployant sous la faim ou menacées ainsi que de personnes exposées aux conflits sont ahurissants. Là également, et comme d’habitude…, l’appel est lancé à l’aide internationale.

Les conflits, notamment la propagation du terrorisme, exacerbent la souffrance de ces millions d’Africains. Et sur ce point, Moussa Faki Mahamat déplore une insuffisante solidarité africaine envers les pays victimes. Il invite les dirigeants africains à prendre des mesures concrètes, surtout la mise en place d’une force militaire panafricaine, une idée émise depuis les années 2000. « L’Afrique est sans doute le dernier continent au monde à vivre avec une telle intensité le terrorisme... (…). La volonté politique fait défaut, alors que nous avons les moyens et les hommes ; les forces africaines comptent quelques 2,7 millions d’hommes, en mobiliser seulement 1 à 2% et les doter de moyens nécessaires permettrait de réduire notre dépendance des forces étrangères », se dresse le président de la Commission de l’Union africaine.

Des propos que partage le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, qui a fermement condamné le terrorisme et interpellé ses pairs à une mobilisation des moyens pour mener une « lutte acharnée contre ce phénomène ».

De nombreux textes juridiques et initiatives structurelles existent, à l’image de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) lancée depuis une vingtaine d’années, l’intégration dans le schéma administratif de l’UA en 2004 d’un Département paix et sécurité (DPS), la Convention d’Alger et son plan d’action adopté en 2002, donnant naissance au Centre africain d’étude et de recherche sur le terrorisme (CAERT)… Mais rien ne semble changer sur le terrain.

Même pas les tueries quasi-quotidiennes, et par dizaines, de femmes, d’enfants… au Nigeria ; les violences et tueries sans fin en Somalie, en République démocratique du Congo ; les morts et mouvements incessants de populations au Mali, Niger, Burkina n’ont pas valu des sommets extraordinaires, l’envoi d’une mission de « haut niveau » pour partager une solidarité africaine, à plus forte raison, une mobilisation sérieuse pour mettre fin aux crises que vivent ces zones de l’Afrique. Ils ne l’ont été que lorsque des pouvoirs, des dirigeants sont menacés.

Macky Sall, président de l’Union africaine

N’est-ce pas là, l’expression d’une mauvaise foi collective que quelques groupes armés désarticulent tant un espace organisé de 54 pays et massacrent de telles manières ses citoyens ! Si l’Afrique croit qu’elle peut se faire entendre dans la guerre russo-ukrainienne, elle doit aussi avoir la même conviction que si elle le décide, toutes ces difficultés, liées surtout aux groupes armés, seront considérablement réduites.

Et en attendant cette éventuelle volonté, ce qui semble absurde, c’est lorsque ces chefs d’Etat de l’organisation continentale, à la faveur de ces sommets extraordinaires, appellent « au retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » africain (en référence certainement au groupe Wagner au Mali et en Centrafrique), sans pour autant proposer du concret à ces pays qui, désespérés d’attendre une solidarité africaine conséquente, recourent à ces solutions. « Pas besoin d’eau potable pour éteindre l’incendie », dit-on.

C’est un instinct de survie. Ce qu’il y a d’insupportable ici, ce sont ces nombreuses vies qui sont violemment arrachées chaque jour, et depuis plusieurs années maintenant. Ce qu’il y a en jeu, ce sont des espaces étatiques qui menacent de disparaître, … donc des générations d’Africains qui ont l’avenir pris en otage.

L’Union africaine doit cesser d’être un scanner, pour enfin proposer des solutions concrètes et agir face aux urgences dans lesquelles se trouvent certains de ses membres. C’est la seule façon pour non seulement être en phase avec les citoyens africains, mais également mériter respect auprès des autres continents. Malheureusement, demain ne semble pas être la veille.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 30 mai 2022 à 18:02, par MyMy En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    - @Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » : Donc la Légion Étrangère Française et le COS entre autres, doivent quitter le continent africain ?! C’est sympa ça.

    Non, non et non... ; ne parlez pas de Wagner. Ses guerriers sont occupés à anéantir des nazis et des mercenaires occidentaux dans le Dombass. C’est l’armée régulière russe qui le remplace en Afrique ; là où nous savons tous.

  • Le 30 mai 2022 à 19:08, par Youngton Bansé En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Que les mercenaires quittent l’Afrique , mais les troupes françaises ne sont elles pas pire que ce que vous appelez mercenaires

  • Le 30 mai 2022 à 19:20, par Zango En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Aucun de ces chefs d’état ne voit plus loin que le bout de son nez.

  • Le 30 mai 2022 à 20:03, par TANGA En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    A propos de mercenaires,
    Qui est mercenaire où ?
    Allons droit au but. On accuse le Mali de travailler avec des mercenaires. Mais le Mali et la Russie disent travailler au Mali avec des coopérants militaires Russes. Donc, il n’y a pas de mercenaires.
    Qui des chefs d’états à Malabo est allé parler à un seul Russe au Mali pour être à mesure de faire certaines affirmations ? Suffit il que l’occident disent que X ou Y est mercenaire pour que nous soyons d’accord ? A ce titre, les occidentaux sont des mercenaires chez nous et ou pour nous pour nous forcer à choisir le coopérant qu’il veut..
    Et puis, La Russie pourra se fâcher que l’on taxe ces coopérants de mercenaires. Si les Russes venus officiellement au Mali sont des mercenaires, alors les français américains et autres le sont aussi.

    • Le 31 mai 2022 à 20:33, par étonné En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

      @ TANGA
      Je suis surpris par tes posts..Certes derrière son clavier on peut traiter les autres d’esclaves, de vendus...Mais pourrais tu assurer que tu n’es pas payé par les Russes qui sont les grands spécialistes en la matière.
      Quand même traiter un pays de NAZI pour lui faire une guerre génocidaire , c’est comme si tu tapais sur un inconnu rencontré dans la rue après l’avoir traité de voleur...
      Cela fait 60 ans que nos pays sont indépendants , donc qu’ils font des choix sans être inspirés par d’autres ...Pourquoi changeraient-ils ??
      A propos d’esclavage ne penses tu pas qu’en Afrique nous sommes les premiers concernés ?..Il existe toujours chez nous .Et le sort des Albinos n’est pas mieux..
      Traiter les autres d’esclaves c’est penser que l’on est plus intelligents qu’eux .Nos chefs d’états disposent de conseillers et de techniciens , Alors il sont meilleurs que TANGA ... seul devant son clavier .
      Je vais te poser une question : Sais tu pourquoi l’ECO n’est toujours pas mis en place ???
      Je connais déjà ta réponse : "C’est de la faute à la France !!!
      mauvaise réponse ...il faut que tu cherches

      .

  • Le 30 mai 2022 à 22:42, par Vérité Indiscutable En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Les mercénaires français seront les premiers à quitter notre sol. Union corrompue de chefs insoucieux de leurs populations aussi quitteront la commande de nos nations.
    A bas la France !
    Hors de l’Afrique l’armée mercénaire française !!!
    L’Afrique Libre ou la Mort, nous Vaincrons !

  • Le 30 mai 2022 à 22:48, par Courou En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    C’est la raison de nos populations qui sera la plus forte. Vous avez beau faire comment comment, nous mettons très bien dans la tête de nos enfants que vous et vos amis occidentaux qui ont donné logis à vos femmes et enfants voulez tous la misère éternelle pour l’Afrique.
    Que cela vous plaise ou non, vous ferez la volonté des peuples africains. C’est vous-mêmes qui allez dégager le camp.
    L’histoire vous condamnera tous, vous les bâillonneurs de votre propre continent.

  • Le 31 mai 2022 à 00:01, par BUUG PAARSE En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Aux valets locaux de l’ impérialisme français que sont certains de nos chefs d’états africains et a ces intellectuels attardés et formatés, en stade d’hibernation, qui ne cessent de dire ’’ qu’on accuse a tord la France ’’ et qui poursuivent en taxant les dignes fils de l’ Afrique de ’’ pseudo anti-impérialistes ’’ , a ces deux types de groupes nous allons publier les onze accords secrets dits ’’ pacte colonial ’’ signés par la France et les états africains en 1961. Vous alliez nous dire si vraiment un pays africain pourra se développer, même dans 1000 ans, en respectant ces ’’patricides’’ accords secrets ; si vous êtes véridiques !

    • Le 1er juin 2022 à 12:57, par étonné En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

      @ BUUG PAARSE

      Pour communiquer ici camarade tu utilises un ORDINATEUR ...Nous savons tous que c’est un pays d’occident (les USA)qui a fabriqué le premier cet outil.
      Donc tu es aussi UN VALET DE L’IMPERIALISME qui se sert d’un outil impérialiste..
      Quand on te lit on croit voir du KEMI SEBA , cet imbécile non patenté qui vient recruter des êtres comme toi..
      Les chefs d’état africains sont des intellectuels attardés et formatés..Il faut se frotter les yeux pour croire qu’un gars comme toi se moque des AFRICAINS .... aucun français ou occidental n’oserait utiliser de qualificatifs aussi racistes et bêtes ..
      Ce serait intéressant que tu nous fournisse le "pacte colonial " signé par la France et les états africains en 1961 ..
      AUCUN PAYS NE POURRA SE DEVELOPPER ....ecris tu ...Tu as déjà perdu car en 60 ans nous nous sommes approprié beaucoup de domaines du savoir . Nos états ont mis en place des constitutions, des universités, des journalistes talentueux , des ingénieurs , des outils de diffusion etc...
      Ce serait intéressant de mettre en place un palmarès des plus belles COUILLONNADES ...Certains seraient déjà bien placé tant il ont des points d’avance

  • Le 31 mai 2022 à 07:27, par Beoneré En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Et voilà que nos chefs d’Etats sortent de leur somnolence et dicident de chasser les mercenaires de l’Afrique, très bonne idée. Félicitations ! C’est d’ailleurs ce que veulent les peuples africains. Cependant, il ne faudrait pas être sélectif, il faut commencer par la Libye où il faut chasser toutes les forces d’occupations et leurs mercenaires respectifs . Bravo.

  • Le 31 mai 2022 à 07:39, par Papa En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Tous ces chefs detats sont des caniches des occidentaux qui les tirent par le nez. .Aucun de cette bande de suiveurs n’est credible et leurs declarations sont a mettre dans la poubelle car sans effet. Ils se reunissent font du bruit et finalement rien de concret.Parmis eux combien doivent leur fauteuil aux occidentaux ? Les mercenaires etrangers doivent quitter le continent, cette injonction vient de paris et plus etonnant ces pantins dits chefs d’etats n’ont meme pas un gramme de honte et de dignité pour obeir. a leurs maitres commes des enfants . HONTRE D’ÊTRE AFRICAIN.

  • Le 31 mai 2022 à 07:48, par Alpha2025 En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Pour répondre à Tanga, précisons que le ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, M. Lavrov a affirmé dans une interview que son pays n’avait rien à voir avec les entreprises privées qui interviennent au Mali. Arrêtez de reprendre la rethorique de la junte malienne qui vêut cacher le soleil avec la main. Si la France emploie sa Légion étrangère, au moins elle ne nie pas sa responsabilité sur les actions qu’elle entreprend. Quand vous faites des comparaisons, restez objectifs.

  • Le 31 mai 2022 à 08:10, par kwiliga En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Tous panafricanistes,... mais tous contre l’union africaine.
    Tous pour l’indépendance, l’émancipation, la décolonisation de l’Afrique,... mais tous d’accord pour payer les milices russes des néo-nazis de Wagner.
    Il faudra peut-être un jour devenir un peu plus lucides quant à nos contradictions.
    Pour cela, il faudra également faire le choix de diversifier nos sources d’information et d’accorder davantage de crédit aux médias les plus sérieux, même si cela va à l’encontre de nos convictions.
    Sinon, nous resterons des enfants colériques et considérés comme tels par le reste du monde.

  • Le 31 mai 2022 à 09:01, par Jonassan En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Instinct de survie pour qui ? Pour les juntes, oui ; mais pas pour les populations qui sont massacrés et par les terroristes et par les éléments pire que colonialistes de Wagner. S.V P. ayez l’honnêteté de le demander aux centrafricains qui en ont marre. On peut être d’accord que la Russie vienne aider mais ne pas avoir le courage de dire à la Russie qu’on ne veut pas de terroristes mais des instructeurs officiels RÉPONDANTS de l’État russe est tout simplement vendre son identité à vil prix ; si on ne peut pas exiger ça de la Russie, c’est pire que l’esclavagisme de l’époque coloniale.
    OUI au libre partenariat stratégique avec le ou les pays choisis par les stratèges (Russie ou autre),
    OUI à une force africaine de soutien aux armées africaines en difficulté (pas pour protéger les chefs d’État ni voler et assassiner la population).
    NON aux mercenaires Wagner ; où se trouve votre panafricanisme si vous ne pouvez pas exiger ça de Poutine.
    Pour une Afrique indépendante, responsable et prospère, avançons !

  • Le 31 mai 2022 à 09:34, par Fasovision En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Bonjour, Union Africaine,
    Notre Union Africaine,
    Notre Afrique véritablement Unie (c’est tous nos vœux),

    Certes, on peut tâtonner, mais essayer d’y arriver est toujours une bonne chose. Bonne initiative, en tout cas, que cette dynamique enclenchée qui gagnerait, effectivement, à s’appuyer sur les moyens financiers africains si tant est qu’elle veut aboutir à des résultats probants.

    Le Président de la Commission perçoit cela et son interpellation est à saluer dans ce sens. Les cadres et mécanismes existent, pour prendre en charge presque tous les secteurs du développement en Afrique. Pourquoi tâtonnons-nous donc ?
    Simplement parce que les camaraderies politiciennes et toutes ces influences nébuleuses et néfastes venant de l’extérieur ont eu leurs effets, jusque-là hélas, dans ces instances-là. Cependant il n’est pas tard pour bien faire.
    Un leadership de rupture du Président de la Commission pourrait aider à ce changement de paradigmes, indispensable pour donner une nouvelle orientation et garantir l’efficacité de cette organisation continetale.
    Si on veut, on peut.

  • Le 31 mai 2022 à 09:48, par DemetriuS En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    lit cependant que l’organisation appelle « au retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » africain Bien vu Mrs les Présidents, cependant il faut ajouter :" le retrait ou plutôt le départ immédiat et inconditionnel des bases militaires étrangères du continent" africain. Ce, après quoi les mercenaires quitterons s’il en existent. Voilà qui est juste.

  • Le 31 mai 2022 à 10:06, par Yamdaabo wiougou En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent ».
    Ils sont vraiment droles nos "chefs de tas" pardon chefs d’etat. Vous dites quoi de toutes ces bases étrangères en Afrique ?Qu’est ce que l’Union Africaine a concretement proposé concernant la crise sécuritaire au sahel quand on sait que la securité de toute l’Afrique est en jeu si les pays du sahel sombrent sous les coups des bandits armées"djihadistes" a la solde de forces impérialistes qui les arment et les financent. En termes d’accompagnement d’équipements militaires et de formations des armées africaines par rapport au terrorisme et pour avoir une certaine independance et intervenir nous meme dans ces genres de situation, elle n’a rien à proposer si ce n’est de tourner encore le regard vers l’occident pour mendier du soutien. Cette organisation qui a laissé tuer Khaaffi ne sert pas vraiment les interets des africains d’autant plus qu’elle est financée par les occidentaux majoritairement. Depuis que l’on a affaire au terrorisme, depuis quand l’union africaine à reuni tous les expert du continent en matiere de securité et de lutte contre le terrorisme pour reflechir et trouver des solutions endogènes pour faire face à la menace ? elle attend bonnement une fois encore que l’occident donne des instructions ou des directives sur comment nous qui souffront directement des conséquences de l’assinat de Khadaffi et de la destruction de la Lybie ce qu’il faudra faire pour juguler la catastrophe securitaire et humanitaire que nous vivons.
    Bref, comme aime à le dire Kemi Seba :"Ils finiront tous par comprendre".
    Allons seulement........

  • Le 31 mai 2022 à 12:03, par Sapiences En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    UA une organisation sans utilité à supprimer sans délai. Que de décisions médiocres.

  • Le 31 mai 2022 à 12:06, par Sawadogo tobre En réponse à : Union africaine : « retrait immédiat et inconditionnel des mercenaires étrangers du continent » oui, mais pour quelle alternative ?

    Rien de surprenant,il fallait bien s’y s’attendre à ce que nos chefs d’états, véritables sous préfets de Paris volent au secours de la France après ses multiples échecs et humiliations qu’elle a subis au Mali. C’est clair comme de l’eau de roche la France a donné des consignes qui ne passeront pas. Ce que les peuples Africains attendent de la France qui entraîne, équipe et renseigne les terroristes ce n’est pas son soutien militaire. Les peuples Africains souhaitent que la France fasse l’effort de comprendre qu’elle finira par abandonner le continent de gré ou de force.
    La présence des mercenaires me semble moins grave que la présence des terroristes. Le choix de faire appel à X ou Y pour venir à bout du terrorisme relève de la souveraineté de chaque pays.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique