Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 11 mai 2022 à 21h55min
Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

L’autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a effectué le 28 février 2022, un contrôle de la ponctualité des agents dans les services publics. L’opération a concerné 17 ministères dont l’effectif s’élève à 3 078 agents. Mais sur l’effectif global, ce sont 1 439 agents qui ont pu être effectivement contrôlés, selon un rapport de l’ASCE-LC.

Et parmi ces agents contrôlés, seulement 371 sont arrivés à l’heure tandis que les 1068 autres sont arrivés en retard. Le contrôle a duré 1 heure de temps, et jusqu’à 8h30, 1 339 agents n’étaient toujours pas arrivés dans leur lieu de service. Ce qui donne un nombre total de 2 407 agents en retard pour un effectif de 3 078, soit un taux de 86,65%, mentionne le rapport.

Selon le document de l’ASCE-LC, ces nombreux retards sont lourds de conséquences. Ils entraînent principalement une mauvaise image de l’administration publique, l’indisponibilité du service public, des pertes financières, de la frustration des agents ponctuels ainsi qu’une charge de travail pour certains agents.

Sur les causes de ces retards, le rapport évoque l’absence de mécanismes réels de contrôle des agents par les responsables hiérarchiques, le manque de dispositifs efficaces de contrôle automatique des présences, la précarité des conditions de travail et l’absence de code d’éthique et de déontologie dans les ministères.

Pour en finir avec les retards dans l’administration, l’ASCE-LC a formulé un certain nombre de recommandations à l’endroit des supérieurs hiérarchiques et des membres du gouvernement. Aux supérieurs hiérarchiques, recommandation a été faite d’appliquer les sanctions de premier degré aux agents indélicats et de fixer un délai de traitement pour les dossiers des usagers.

Au gouvernement, il a été recommandé de mettre en place un mécanisme efficace de contrôle de la ponctualité et de l’assiduité des agents par les supérieurs hiérarchiques, de relire le décret qui fixe les horaires de travail pour tenir compte des spécificités, de mettre à la disposition des ministères et institutions des locaux suffisants avec toutes les commodités et de former les supérieurs hiérarchiques sur la procédure disciplinaire.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 mai à 17:39, par yambia En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    les fonctionnaires sont en grande partie responsables de la stagnation économique des pays Africains. ce sont eux qui arrivent en retard, ils ne travaillent pas dans leur majorité pendant leur présence. conséquence, ils bloquent consciemment et inconsciemment les administrations privées. bizarrement ce sont eux que l’on décore chaque année comme étant ceux qui bossent pour le Pays, allez y comprendre. N’importe quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 17:45, par Indjaba En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Madame Ouedraogo Xy enseignante ou infirmière dans la province x ayant abandonné son poste depuis 3 mois est priée de le rejoindre dans 10 jours sinon une procédure de licenciement sera engagée à son enceinte. Quand les gens du privé entendent ce communiqué, ils sont forcément révoltés. Quand aux retards et absence dans l’administration, c’est quelque chose de banale. Même les enseignements dans les écoles privées qui devraient libérer les élèves à 12h, les retiennent souvent dans les classes jusqu’à 12h25 sous prétexte de leçon à recopier. Tout ça prépare à la banalisation des retards.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 17:46, par Lom-Lom En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    N’ayez pas peur car ça c’est une petite affaire qui sera réglée au plus vite par le Général Basolma BAZIE par ailleurs ministre de la Fonction publique. Il a passé son temps à reclamer des augmentaions de salaires pour les fonctionnaires, des Fonds Communs pour les agents du Ministère des Finances et la suppression de l’IUTS pendant que lui-même ne donnait que 3 heures de cours par semaine pour un salaire entier. Dieu est juste et il est devenu ministre de la Fonction publique et c’est tout naturellement qu’il trouvera des solutions à la place de ceux qu’il pourfendait à tout moment. Dès qu’il aura sauvé les 8 mineurs coincés dans les galeries de la mine de Perkoa, Mr Basolma BAZIE, par frappes chirurgicales, va regler le problème des fonctionnaires retardaires !

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai à 07:44, par kwiliga En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

      Bonjour Lom-Lom,
      Ah, j’adore ! J’ai eu exactement la même réaction à la lecture de l’article.
      Bassolma Bazié est la parfaite incarnation d’un système, qui considère que la "défense des travailleurs" se limite à la protection (et éventuellement l’accroissement) des divers avantages dont dispose une seule caste de privilégiés : les fonctionnaires.
      C’est là que se trouve la véritable tare de notre pays et tant que ce système perdurera, nous n’avons aucune chance de nous en sortir.
      Comment notre pays, qui se classe parmi les plus pauvres du monde, peut-il continuer à entretenir en son sein, un tel fléau, base de toutes les corruptions, des détournements et de la gabegie, pendant que l’immense majorité de la population croupit dans la misère.
      Malheureusement, de Thomas Sankara à Rosine Coulibaly, les exemples historiques sont nombreux pour démontrer l’intouchabilité de cette caste.
      Sinon, juste une question, que font les autres 13.35%, ils dorment sur place ?

      Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 18:37, par justice En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Les DRH doivent faire leur travail. Si le chef ou le directeur même vient en retard qui va contrôler qui. En réalité les retardataires devaient être sanctionnés pour donner l’exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 18:43, par Barou En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    SANS RIGUEURE CE PAYS LA N IRA NUL PART
    VOUS ETES LA VOUS TOURNEZ EN ROND INCAPABLE DE SE DIRE LA VERITÉ ET DE FAIRE TRAVAILLER LE PEUPLE
    QUE C EST VOUS VOUS ETES DANS LA DEMOCRATIE
    IL FAUT REGIME FORT DANS CE PAYS

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 19:05, par @@GOG En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Pour les causes vous êtes restés insuffisant.La vraie cause ,je vais me répéter dans cette tribune,est l’injustice ou l’inégalité salariale auxquelles beaucoup d’agents subissent dans notre fonction publique.A catégorie égale d’autres agents ont injustement le multiple de ce que gagne certains ,sans que ça n’émeuve .Personne n’en parle ,mais le fond du problème c’est bien ça.Aussi ,rien n’encourage à travailler :dans les services ,les tâches sont mal réparties au profit de courtisans et de colporteurs , même s’ils sont incompétents.Des agents compétents y passent des semaines sans un dossier à traiter ou même un projet de lettre à rédiger .Certains agents sont
    même étrangers à leur service:ils ne sont jamais impliqués convenablement.
    A ces causes il faut ajouter l’accaparement des tâches par des minorités préférées , égoïstes ; le pléthore et l’insuffisance de bureaux ou siéges commodes pour les agents dans les services.Un parent,ancien directeur d’école retraité me disait qu’à leur époque, ils recevaient leurs arrêtés de reclassement ou d’avancement à leur lieux de travail dans les écoles . Aujourd’hui, c’est la croix et la bannière pour chaque agent d’avoir ces bouts de papiers , malgré l’ère technologique dans laquelle nous sommes.C’est désolant et incompréhensible.
    Sous les régimes passés , ces types de contrôles ont été effectués,mais rien n’a changé.Notre fonction publique est malade , sérieusement malade.Sa thérapie nécessite un bon dagnistic et de bons remèdes.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai à 07:27, par ancien En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

      Celui ou celle qui ne veut pas faire son travail, que la personne libère le plancher. Vous ne pouvez pas volontairement saboter le travail pour des raisons de salaire. Sachez que dans le privé nous, non se tue à payer des taxes qui doivent servir à vous payer.
      Je souhait que le MPSR ait le courage de licencier tous ces paresseux qui passent leur temps à saboter le travail ; il y a beaucoup de jeunes diplômés qui chôment. Autant de Burkinabès licencies autant de Burkinabès recrutés, on résorbe un peu le chômage et la vie continue. On ne peut pas construire notre pays dans cette dynamique.

      Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 19:15, par Burkina En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    "Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service".
    3078 agents de 17 ministres représentent-ils la Fonction Publique ?
    Je sais que les retards, voir l’absentéisme est une triste réalité mais le titre n’est pas juste.
    L’échantillon n’est pas représentatif pour aboutir à une telle affirmation.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai à 08:38, par lewang En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

      @Burkina, je ne suis pas de votre avis ! meme si ca ne represente pas tte la fonction public c’est déjà catastrophique. ne découragez cette dénonciation. meme à 10 p cent d’absentéisme l’impact est douleureux pour notre économie ; Je parie que si on avait fait l’enquete à tout les fonctionnaires, le taux allait dépasser cela quand on écoute certaines justifications à dormir debout ’’temps pour monter les escaliers’’ ou ’’embouteillage’’ ; si c’est pr les affaires privées tout le monde sait qu’il faut se lever tot pr éviter ces arguties !

      Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 19:22, par Manuel En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Bonjour
    Quand des cadres supérieurs de l’état n’ont pour bureau que l’ombre des arbres, il faut aller interroger le vrai responsable de cette situation.
    Et puis, les contrôleurs savent que tous les fonctionnaires ne sont pas tenus d’être à l’heure au bureau : un chirurgien travaille même le jour du ramadan ou de la Noël
    Les restaurateurs, vous êtes venus selon vous pour libérer le pays du terrorisme, à Djibo aujourd’hui on parle de survie et pas de ponctualité au bureau !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 20:02, par Floda En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Manuel, je ne suis pas d’accord avec toi. Voyez vous que de nos jours on a du mal à déterminer les heures de pointes à Ouaga, même à 10 heures, la circulation est dense. Le retard dans la fonction publique est une triste réalité qu’il faut dénoncer car même où il faut aller payer de l’argent il faut poiroter devant les caisses où ( un ou une )caissier est absent.Je vous signale que rien qu’en Janvier les horaires de service ont été affichés, mais rien à changer.Dans le privé, aucun employé n’est fou pour être en retard , car certains ont un système de pointages (prise d’empreinte et photo à l’appui) . Vivement que chacun y mette du sien et changer les mauvaises habitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 06:28, par Alexio En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    C est deplorable que cette mentalite irresponsable bureaucratique a perdurer dans l administraction publique qui est la grande chaine des autres maillons sosio-economico-culturelle.

    LE SYSTEME COLONIAL FRANCAIS DE L ADMINISTRATION A L AFRICAINE. UN FIASCO. PUISQUE LE TEMPSN EST PAS DE L ARGENT COMME CHEZ NOS FRERES DITS ANGLOPHONES.

    C est une inculture instaurer sur autopilote qui merite une revision mentale et morale de la part nos travailleurs de la fonction publique qui dervarit se posant la question suivante indivuduelle.

    EST-CE QUE JE MERITE MON SALAIRE EN INTEGRAL ? POUR CAUSE MANQUE PONCTUALITE.

    l etat pour pallier a cette collective negligeance doit instaurer le pointage electronique des entrees et des sorties de des salariers.

    Sous la revolution ce fleau avait disparu et rebondit sous la rectification des methodes neo-feodales.

    Quel manque a gangner !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 06:46, par Levieux En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Le PM et son Ministre de la fonction publique ont demandé à revisiter tout les protocoles d’accords signés entre l’État centrale et les syndicats, attendons de voir car, c’est l’un des blocages mais en attendant beaucoup d’autres sont préoccupés à gérer leurs bars et maquis au détriment de leurs boulots.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 07:51, par Bangbèda En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    C’est hallucinant qu’il y ai encore des gens pour justifier la médiocrité...

    Si notre administration publique, sensée être un levier de développement n’a pas été capable depuis le départ du colon d’amener notre pays à un niveau plus élevé, la faute n’est à personne d’autre qu’à nous même.

    Quand on est bon il faut le dire, quand ont est nul il faut le dire aussi.

    Le secteur privé crée de la richesse et jusqu’à preuve du contraire, il joue son rôle. L’administration publique est sensée offrir des services publiques de qualité et jusqu’à preuve du contraire elle n’y arrive pas.

    Les quelques fonctionnaires consciencieux et travailleurs sont bien malheureusement indexés par les médiocres, fourbes et paresseux comme étant des traitres à la cause (on se connait entre nous).

    Bref, tant que le fonctionnaire sera traité comme la cuisse de Jupiter et non comme un serviteur du Peuple, rien ne changera...

    Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 08:25, par le citoyen En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    L’ASCE, c’est ça vous avez produit comme rapport pour tromper le citoyen. Dommage et honte à vous. Ce rapport est le plus mauvais des rapports qui ait été produit avec l’argent du contribuable.
    Notre administration fait partie de la bête des administrations au monde. Vous parlez de ponctualité alors que les vrais problèmes qui minent l’administration sont là.
    J’encourage les fonctionnaires à être ponctuels et exiger en retour les conditions minimales de travail (bureaux, etc.)
    Ce rapport semble exciter les chômeurs et demandeurs de travail ainsi que les sans emplois.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 10:22, par Citoyenne En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    Le MPSR est venu, selon le premier discours du président DAMIBA pour nous sortir de l’insécurité et permettre ainsi aux PDI de regagner leurs localités. En lisant ce rapport c’est comme tout est plutôt fait pour diviser les Burkinabé, ce qui est très dangereux dans le contexte actuel.
    Parlant de retard ou tout autre tar qui gangrène la fonction publique, est-ce que l’ASCE-LC ou le Gouvernement connaissent les causes ? Des internautes en l’occurrence « @@GOG ; Manuel » ont donné quelques causes qui conduisent à ce que l’on observe dans l’administration publique.
    Moi j’allais ajouter ceci : depuis le mois de Décembre 2021 avec le Gouvernement resserré du Président KABORE qui a donné la fusion de certains Ministères, est-ce que vous savez que jusqu’à présent (mai 2022) beaucoup d’agents de ces ministères fusionnés ne font plus rien et sont désorientés ! Le Gouvernement ou l’ASCE-LC ne voient pas cela, c’est sortir balancer des chiffres sans discernement.
    Que Dieu nous vienne en aide

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 14:38, par Gargantua En réponse à : Administration publique : 86,65 % des fonctionnaires arrivent en retard sur leur lieu de service

    tous mes hommages à l’organe de contrôle qui à n’en pas douter fait de son mieux pour fournir des rapports cela est bien, et prouve qu’il joue bien son rôle. A l’égard des nombreux commentateurs qui de mon point de vue son d’horizon divers d’ou d’ailleurs les points de vue divers somme toute pour certains teintés de haine et pour d’autres d’ignorance par méconnaissant sur toute la ligne du mode de fonctionnement de la fonction publique. l’accès est de droit à burkinabé digne nul ne l’intègre par force du coup, point de critique pour ceux qui sont dans d’autres systèmes et qui n’ont pas de vision d’avenir pour son évolution. quand aux sanctions, ce n’est pas à une instance quelconque de les dicter le statut de la FP définit clairement chaque faute et la sanction qui sied .RELISER DONC LA LOI 081.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
GERDDES-Burkina : Trente ans au service de la promotion de la démocratie participative au Burkina
Recherche scientifique au Burkina : « Le Burkinabè a des solutions à ses problèmes », lance Dr Koiné Maxime Drabo
Elevage : L’Association Beoog-neere du Ganzourgou offre 320 chèvres à des producteurs
« Supply chain » et achats : Le Burkina dispose désormais de compétences pour relever des défis économiques
Crise à la mine de Houndé : Il y a trois ans, en juin 2019, le CGD alertait sur la situation déjà explosive
Chemin de fer Abidjan - Ouagadougou : SITARAIL consolide le pont ferroviaire du fleuve Mouhoun
Assurance maladie universelle au Burkina : Etudiants et professionnels en pourparlers pour une opérationnalisation effective
École burkinabè des affaires : Une conférence publique sur l’impact des crises sécuritaire et sanitaire dans la chaîne d’approvisionnement
Foire « Campus Team Europe » : Présenter aux étudiants burkinabè les opportunités de bourses offertes par l’Union européenne
Burkina : Quand des agents de liaison se prennent pour des demi-dieux…
Beguédo : Cinq ans de prison ferme pour onze personnes impliquées dans l’affaire des bars vandalisés
Forces armées nationales : Six gendarmes radiés pour convenance personnelle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés