Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina : Ibrahim Sanfo préside désormais aux destinées de la structure

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • vendredi 14 janvier 2022 à 17h10min
Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina : Ibrahim Sanfo préside désormais aux destinées de la structure

Ibrahim Sanfo est le nouveau président du Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina Faso (CIAB). Il remplace à ce jour Minata Koné qui aura passé six ans à la tête de la structure. La cérémonie de passation de charge a eu lieu, le mardi 11 janvier 2022 à Bobo-Dioulasso. Ce, en présence d’autorités administratives de la région des Hauts-Bassins, de partenaires techniques et financiers, ainsi que des acteurs directs de la filière anacarde.

Les membres des instances de gestion du Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina Faso (CIAB) ont été renouvelés le 1er décembre 2021, au cours d’une assemblée générale de la faitière. La nouvelle équipe dirigeante est composée de neuf personnes dont le président qui est Ibrahim Sanfo. Ce dernier va ainsi pendant trois ans, présider aux destinées de la structure et travailler à rendre la filière anacarde rayonnante. C’est une nouvelle page qui s’ouvre donc pour le CIAB à travers cette cérémonie de passation de charge.

Le nouveau président du CIAB, Ibrahim sanfo

Créé en 2015 de par la volonté de deux faîtières (producteurs et transformateurs), le CIAB a été durant six ans (soit deux mandats de trois ans chacun), sous la présidence de Minata Koné. Pendant ces six dernières années, sa capacité managériale a permis d’asseoir des bases solides de l’interprofession. Ainsi, elle a su défendre et promouvoir les intérêts des acteurs directs de la filière durant cette période. C’est pourquoi elle dit être animée par un sentiment de missions accomplies. « Je suis animée par un sentiment de missions accomplies. Mais je ne peux parler de missions réussies car je ne peux pas m’apprécier. C’est aux autres acteurs de le faire », a-t-elle lancé.

Les acteurs de la filière anacarde présents à la cérémonie de passation de charge

Au cours de cette cérémonie de passation de charge, la présidente sortante a saisi l’occasion pour faire une rétrospective des six années (2015-2021) durant lesquelles elle a assuré la présidence de la structure. Il en ressort que malgré les difficultés qui ont jalonné ce mandat, d’énormes acquis ont pu être engrangés. « Au terme des deux mandats, on peut dire que les appuis ont permis une meilleure organisation et une performance au niveau de toute le filière. Nous avons travaillé également à augmenter les revenus des producteurs et permettre à de nombreuses femmes de travailler dans les usines de transformation et à de nombreux jeunes d’être acteurs du commerce du cajou », s’est-elle rappelé.

A l’en croire, la filière compte aujourd’hui plus de 23 425 producteurs avec une production annuelle de 85 000 tonnes. Selon Minata Koné, les multiples activités dont la principale qui est un acquis et une fierté, est le lancement de la campagne de commercialisation par les acteurs de manière tournante et continue depuis 2016 dans les quatre régions de production. Elle a cependant invité la nouvelle équipe à travailler dans la continuité, afin de consolider les acquis déjà engrangés sur le terrain.

La présidente sortante, Minata Koné

De nouveaux défis à relever pour la nouvelle équipe du CIAB

Le CIAB est une plateforme de concertation des acteurs directs de la filière anacarde. Il joue un rôle stratégique dans l’amélioration des conditions de vie de ses acteurs. Pour le nouveau président, Ibrahim sanfo, les défis sont énormes. C’est pourquoi, il a pris l’engagement au nom de la nouvelle équipe, d’assurer la continuité au sein de l’interprofession. Ainsi, il a déroulé son tapis de chantiers pour les trois prochaines années.

La nouvelle équipe du CIAB rend hommage à la présidente sortante avec un trophée

« Etant donné que j’étais dans le conseil d’administration, je sais déjà quels sont les chantiers qui sont en cours à savoir travailler à rendre la filière autonome et faire en sorte que la maison du cajou soit une réalité. Nous allons travailler à faire en sorte que les unités de transformation ne manquent plus de matière première, pour que les commerçants et les exportateurs puissent mener leur activité dans un environnement sain. Nous allons faire en sorte que les producteurs qui sont dans les vergers continuent de pratiquer les bonnes pratiques agricoles, aussi qu’ils bénéficient de renforcements de capacités pour l’augmentation de la productivité. Les sillons ont déjà été tracés par nos prédécesseurs, et nous ne ferons qu’apporter notre pierre », a laissé entendre le président entrant, Ibrahim sanfo.

La photo de famille du président du CIAB avec les partenaires d’accomapgnement

Par ailleurs pour les trois prochaines années, la nouvelle équipe œuvrera à organiser des assises nationales pour la relance de la production nationale d’anacarde ; à rendre disponible des statistiques sur la filière ; à attirer davantage de partenaires techniques et financiers dans la filière ; à améliorer l’attractivité du Burkina pour de nouveaux investisseurs ; à travailler aussi avec les ministères de l’Agriculture, du Commerce et des Finances pour la définition de politiques agricoles propices au développement de la filière. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Effets de la grippe aviaire au Burkina : Au bord de l’effondrement, Moablaou SA attend toujours la main tendue de l’Etat
Société Générale Burkina Faso et African Guarantee Fund facilitent l’accès au financement des PME burkinabè
Burkina : Le gouvernement attend du secteur privé une solidarité active dans la limitation de la hausse des prix
Contrôle des prix des produits de grande consommation : 111 tonnes de céréales et 22950 pagnes Faso Dan Fani saisis entre janvier et avril 2022
Lutte contre la concurrence déloyale au Burkina : Les journalistes à l’école de la facture normalisée
Embouteillage de boissons gazeuses : Coca Cola et Castel rompent leur partenariat
BCEAO : Le Burkinabè Norbert Toé nommé gouverneur par intérim
Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services
Financement de la filière miel au Burkina : La Maison de l’entreprise met face à face banquiers et apiculteurs
Achat de véhicules neufs : Un bon investissement à long terme, selon Camille Ndessoko, directeur général de CFAO
Burkina : Le RENCOF délivre son rapport d’enquête relatif aux opérations de contrôle des commerces par le gouvernement à Ouagadougou
Ministère de l’Economie : Les nouveaux responsables du cabinet et du secrétariat général installés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés