Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Bourse agricole 2021 : Un cadre de confrontation de l’offre et de la demande

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 1er décembre 2021 à 19h00min
Bourse agricole 2021 : Un cadre de confrontation de l’offre et de la demande

« La Bourse agricole, un moyen pour renforcer le partenariat et les échanges commerciaux dans un contexte d’insécurité et de Covid-19 ». C’est autour de cette thématique que les acteurs des filières agricoles ont travaillé, ce mercredi 1er décembre 2021, à l’occasion de la Bourse agricole nationale 2021 organisée par l’ONG APROSSA Afrique verte Burkina dans le cadre des activités de la onzième édition des Journées agro-alimentaires. Ce rendez-vous du donner et du recevoir a bénéficié de l’accompagnement financier du projet « sécurité alimentaire et nutritionnelle et changement climatique au Sahel (SANC2S) » mis en œuvre par Afrique verte Burkina en collaboration avec le partenaire technique développement et paix et le partenaire financier Affaires mondiales Canada.

Au Burkina Faso, l’agriculture occupe plus de 80% de la population active et constitue de par sa forte contribution au PIB, un des moteurs de la transformation structurelle de l’économie. Si au cours des dix dernières années, les politiques sectorielles et le cadre macro-économique ont connu de profondes réformes qui ont permis une amélioration de la situation alimentaire dans notre pays, le contexte actuel marqué par le covid-19, l’insécurité et le changement climatique, a fortement impacté le secteur. Aux dires du secrétaire permanant de la Confédération paysanne du Faso (SP/CPF), Issoufou Porgo, cette situation a eu pour effets des méventes pour les producteurs et les transformatrices, l’augmentation du prix d’achat des intrants, les difficultés d’échanges des produits agricoles et d’origine animale.

De la gauche vers la droite (le SP du CPF, Issoufou Porgo_ le président de l’APROSSA Afrique verte Burkina, Pierre Bango_ la présidente de la FIAB, Simone Zoundi

A cela, il convient d’ajouter l’augmentation du prix d’achat des intrants, l’abandon des terres cultivables, et la difficile gestion des personnes déplacées internes. Pour atténuer ces effets, M. Porgo a rappelée l’impérieuse nécessité d’améliorer la sécurité alimentaire des populations et rehausser le taux de commercialisation des produits agricoles qui est estimé à 37%. La bourse agricole nationale (BAN) s’inscrit dans cette dynamique.

Ce rendez-vous important dans l’industrie agro-alimentaire vise à favoriser la mise en relation entre les acteurs des différents maillons des filières agricoles (producteurs/productrices, transformateurs/transformatrices, commerçants/commerçantes, Ndlr), pour créer une bonne opportunité de dialogue et de contractualisation entre les opérateurs et renforcer le système de partenariat et de commercialisation des produits agricoles, a relevé le président de l’ONG APROSSA Afrique verte Burkina, Pierre Bango.

Les transformatrices étaient représentées lors de la cérémonie

De l’avis du SP/CPF, cette initiative est à encourager dans la mesure où elle est l’œuvre des acteurs et actrices eux-mêmes et constitue une réponse à l’importante question de la mise en marche des productions agricoles à travers le transfert des productions des zones excédentaires vers les zones déficitaires ; contribuant ainsi à rompre l’isolement des acteurs agricoles et à participer à l’accroissement de la transparence des prix.

La présente cérémonie a été l’occasion pour M. Porgo de faire un aperçu sur le partenariat fructueux qui existe entre l’ONG APROSSA Afrique verte Burkina et sa structure mais aussi de définir les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier de l’accompagnement de la CPF qui, faut-il le noter, fait la promotion de l’agriculture familiale.

Photo de famille

Il faut, selon lui, être un producteur agricole membre d’une coopérative ou une organisation paysanne. « C’est unis que nous pouvons gagner les batailles. Lorsque nous sommes chacun dans son petit coin, il est assez difficile de pouvoir accéder aux intrants, aux financements et aux marchés. Nous encourageons les petits producteurs à s’organiser en coopérative, groupement et à adhérer aux fédérations qui existent pour pouvoir bénéficier des services », a-t-il lancé à l’assistance. L’édition 2021 de la BAN se tient en marge de la onzième édition des Journées agro-alimentaires portée par la Fédération nationale des industries de l’agroalimentaire du Burkina (FIAB) dont la présidente est Simone Zoundi.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
Rentrée des médias diocésains au Burkina : « Rechercher l’unité et la cohésion dans votre communication », Monseigneur Justin Kientega
Burkina Faso : Un couvre feu décrété, les établissements scolaires fermés pour 48 heures
Burkina/Ouagadougou : Le siège de campagne du parti au pouvoir (MPP) vandalisé
Burkina/Ouagadougou : Réunis près de l’échangeur de l’Ouest, des manifestants expriment leur soutien à l’armée
Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés