Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Côte-d’Ivoire : « Je ferai la politique jusqu’à la mort », lance Laurent Gbagbo à ses détracteurs

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • dimanche 17 octobre 2021 à 16h32min
Côte-d’Ivoire : « Je ferai la politique jusqu’à la mort », lance Laurent Gbagbo à ses détracteurs

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo a été élu président du parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) à l’issue d’un congrès constitutif, les 16 et 17 octobre 2021. Ce nouveau parti de gauche a pour idéologie le socialisme démocratique.

Laurent Gbagbo signe son retour dans l’arène politique ivoirienne, après dix ans passés à la Cour pénale internationale, au lendemain de la crise post-électorale de 2010. Après avoir quitté en août dernier le Front populaire ivoirien, le Woody de Mama est porté à la tête d’une nouvelle famille politique, sans son épouse Simone Gbagbo, grande absente du congrès. Il s’agit du parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) qui a pour emblème les doigts des deux mains entrelacées dans la carte de l’Afrique.

Avant de prononcer son discours à la clôture du congrès, Laurent Gbagbo a rendu un hommage à l’un de ses fidèles, Aboudramane Sangaré, président par intérim de la frange dissidente du Front populaire ivoirien, décédé samedi 3 novembre 2018 à Abidjan. S’adressant à ses militants, le président fraîchement désigné du PPA-CI a déclaré :

« Sans les militants, je ne suis rien. Ils ont résisté. Ils se sont battus dans les villages, dans les quartiers pendant dix ans. On les a gazés, ils ont marché mais ils sont là. Chers résistants, je vous salue. Moi, on m’a arrêté. On m’a mis en prison mais si personne ne porte mon nom, mon combat, je serai oublié. Or tant que dans les villages, les rues, les bureaux, il y a des gens qui portent mon nom et qui combattent pour mon retour, jamais ceux qui m’ont arrêté ne seront tranquilles », a déclaré Laurent Gbagbo.

Sur la question des exilés politiques, l’ex-président ivoirien pense qu’il est temps « d’ouvrir les vannes pour que tous les enfants qui le souhaitent reviennent sans rien craindre de l’Etat. C’est un aspect de notre combat immédiat ». Pour ce qui est des prisonniers politiques, il affirme que ses compagnons n’ont plus leur place dans les geôles depuis son acquittement par la Cour pénale internationale.

« Les gens sont allés en prison à cause de moi, aujourd’hui je suis dehors. Qu’est-ce qu’ils font en prison ? Dès l’instant que j’ai été acquitté et libéré, ils n’ont plus rien à faire en prison, qu’ils soient civils ou militaires. Ce n’est pas un combat. C’est une logique ».

S’adressant à ses détracteurs qui pensent qu’il devrait prendre sa retraite politique, Laurent Gbagbo a lancé : « Je ferai la politique jusqu’à la mort. Je ferai la politique jusqu’à ma mort. C’est moi seul qui déciderai sous quelle forme je continue mon combat. Je ne suis pas en politique pour arranger certains ou déranger d’autres. J’y suis pour mettre sur le marché mes idées ».

Plusieurs représentants de partis politiques étaient présents à l’ouverture du congrès notamment Adama Bictogo du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti au pouvoir. Selon ce dernier, PPA-CI viendra renforcer la vitalité démocratique dans le pays. « Au-delà des fortes incompréhensions, au-delà de ce que notre pays a vécu, au-delà de ce qu’individuellement chacun de nous a vécu, mais autant que nous sommes, les hommes ont la clé du renforcement de la cohésion sociale. Le RHDP ne fera pas l’économie de sa relation avec le nouveau parti du président Laurent Gbagbo », a déclaré Adama Bictogo.

« Le parti des peuples africains-Côte d’Ivoire se donne pour mission d’impacter qualitativement la condition de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique. Sa création est une interpellation de tous ceux qui veulent agir politiquement dans notre pays pour en faire une communauté démocratique respectueuse des droits humains, des libertés individuelles et collectives, attachée à la justice sociale et à la défense des plus fragiles », a déclaré le Professeur Adom Marie Clémence lors de la lecture du rapport général du congrès. Elle a également laissé entendre que l’anniversaire du parti sera célébré chaque 31 mars pour commémorer l’acquittement de Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale, le 31 mars 2021.

HFB
Lefaso.net

Crédit Photo : Michael Gbagbo

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Actes terroristes au Burkina : L’ ANAPEV invite les populations à cesser toutes publications incitatives
Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale
Burkina : Trois soldats tombés et une dizaine de terroristes neutralisés à Thiou dans le Nord
Situation sécuritaire au Burkina : L’Union des Forces Progressistes (UFP) appelle à doter conséquemment les forces de défense et de sécurité
Inhumation des gendarmes tués à Inata : Entre désolation et colère
Situation sécuritaire au Burkina : Le MBDHP se démarque des appels incessants au coup d’état militaire
Crise sécuritaire au Burkina : L’APP/Burkindi exhorte le président du Faso à la prise de « décisions radicales et courageuses »
Situation sécuritaire au Burkina : Le Balai citoyen dénonce l’irresponsabilité des autorités
Situation sécuritaire : Les Evêques du Burkina invitent le gouvernement à communiquer avec courage
Attaque du détachement d’Inata : Le processus d’identification des disparus se poursuit
Vie des déplacées internes de Sakoula : De l’enfer au purgatoire
Attaque d’Inata : La CEDEAO exprime sa compassion et sa solidarité au peuple burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés