LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent

Lefaso.net

Publié le samedi 16 octobre 2021 à 11h30min

PARTAGER :                          
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent

L’ONG Terre des hommes Lausanne, avec l’appui de l’Union européenne a présenté le Programme de développement d’urgence (PDU) aux autorités étatiques ainsi qu’aux autres acteurs intervenants au Burkina Faso. Ceci, pour faciliter sa mise en œuvre effective. C’est au cours d’un atelier organisé le jeudi 14 octobre 2021 à Ouagadougou que le programme a été scruté sous le leadership du coordinateur de la cellule interconsortia du PDU, Pierre Fichter , du conseiller technique du ministère de l’Administration territoriale et de décentralisation, Ambroise Somé et du chef de la coopération de l’UE, Pilas Palnieso.

Mieux appréhender les tenants et les aboutissants du PDU, structurer le dialogue, identifier d’éventuels cadres additionnels d’échanges afin de renforcer l’impact et mieux répondre aux besoins de la population, telles sont les initiatives qui ont prévalues à la tenue d’un atelier de présentation du PDU. Le Programme de développement d’urgence a été présenté aux autorités étatiques et aux autres acteurs intervenants au Burkina Faso car les multiples thématiques abordées sont toutes au centre des préoccupations et de l’appui délivré par l’UE au pays des hommes intègres.

Les participants à l’atelier

C’est un programme qui intervient dans la zone géographique dans laquelle l’insécurité impacte le plus les populations dans tous les aspects de leur vie. Il s’agit notamment de l’accès aux services de base, à l’économie ou encore la possibilité de se regrouper afin d’avoir des relations sociales « normales ». Les zones concernées sont, entre autres, la Boucle du Mouhoun, le Nord, le Sahel et l’Est où certaines personnes ont dû fuir et se retrouver déplacés internes aux bords des villes tels que Kaya, Dori ou Djibo.

Le programme, dans sa spécificité, entend atteindre des objectifs en matière d’inclusion pour la stabilité, d’accès aux services de base, de résilience, de cohésion sociale, de gouvernance locale et de décentralisation. Selon la cheffe de la coopération de la délégation de l’UE au Burkina, Pilas Palnieso, l’institution est vraiment une partenaire fidèle au Burkina Faso surtout dans une période de crise sécuritaire.

la cheffe de la coopération de la délégation de l’UE au Burkina, Pilas Palnieso

Pour elle, c’est un programme fondamental qui entre dans le cadre plus large sur les interventions de l’UE pour soutenir les populations. Elle a laissé entendre qu’il est difficile d’atteindre certaines zones à cause de l’insécurité où les populations sont esseulées. Et d’ajouter que ce programme multisectoriel a une approche adaptée au besoin de chaque région. « Nos attentes, c’est que les populations retrouvent une vie normale malgré la situation sécuritaire. Nous accompagnons les efforts du gouvernement dans ce sens », a-t-elle précisé.

Le conseiller technique du ministre de l’administration territoriale Ambroise Somé, a indiqué que les territoires impactés par ces crises subissent des contraintes particulièrement fortes qui demandent un renforcement des mécanismes de résilience au sein des communautés.

Le conseiller technique du ministre de l’Administration territoriale Ambroise Somé

« Le constat est que le PDU vient à point nommé pour compléter les efforts des acteurs étatiques dans ces zones dites de crise. Il faut miser sur une bonne coopération avec tous les acteurs au niveau local ».
Le coordinateur de la cellule interconsortia du PDU, Pierre Fichter, a expliqué que cela fait déjà un an que le programme a démarré dans des conditions difficiles.

Cela s’explique selon lui par le fait que l’accès des zones d’intervention étaient compliquées. Les mouvements de grande ampleur de déplacés internes ont contraint aussi les partenaires du programme à adapter leur intervention pour venir en aide aux populations. Néanmoins, le programme a permis à plus de 10 000 personnes de bénéficier d’une aide financière pour faire face à cette situation. 8 000 enfants atteints de malnutrition sévère ont pu être accompagnés. Par ailleurs, deux maisons de justice ont été construites à Diapaga et dans la Boucle du Mouhoun.

Le coordinateur de la cellule interconsortia du PDU, Pierre Fichter

En définitive, plus de 40% des personnes déplacées internes du pays sont localisées dans les zones d’interventions du projet. Ainsi pour répondre à cette situation, le PDU déploie une intervention multisectorielle afin d’impacter l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables.

Abdoulaye Kikieta
Correspondance particulière

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la caisse