Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 7 octobre 2021 à 09h00min
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation

Un Forum national des jeunes du G5 Sahel sur la paix et la sécurité en Afrique se tiendra les 14 et 15 octobre 2021 à Ouagadougou. En prélude à cet évènement, le comité d’organisation a donné le programme des activités, en conférence de presse, le mercredi 6 octobre 2021 à Ouagadougou.

Face aux phénomènes de l’extrémisme violent et de la radicalisation des jeunes dans les pays du G5 Sahel, l’implication des jeunes pour éradiquer ces maux sonne comme une nécessité impérieuse. C’est à la recherche d’une parade contre ces maux, que l’organisation EducommunicAfrik a initié le "forum des jeunes du G5 sahel sur la paix et la sécurité en Afrique". Cet événement qui aura lieu dans la capitale burkinabè, vise, selon les organisateurs, à susciter l’engagement des jeunes pour la prévention et la lutte contre la radicalisation afin de parvenir à la paix et à la cohésion sociale dans les pays du G5 Sahel.

Selon le président du comité d’organisation, le Pr Serge Théophile Balima, les jeunes sont les plus vulnérables et les grandes victimes de l’extrémisme violent et de la radicalisation que subissent les pays du G5 Sahel et du continent africain. « L’insécurité se développe parce qu’il y a des jeunes à recruter », a déploré le président du comité d’organisation, avant d’indiquer que ce forum sera un cadre de sensibilisation afin de promouvoir la cohésion sociale.

Le président du comité d’organisation, Serge Théophile Balima, invite les jeunes à participer à ce forum

Dans le cadre de ce forum, explique-t-il « Nous allons inviter les jeunes des pays du G5 Sahel à échanger et à créer des liens entre eux, dans le but de lutter contre les phénomènes de l’extrémisme violent et de la radicalisation ». Pour ce faire, plusieurs thématiques relatives à ces phénomènes seront animées durant le forum dans la capitale burkinabè.

Un prix du meilleur engagement des jeunes en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique

Pour une meilleure implication des jeunes dans cette lutte, EducommunicAfrik et ses partenaires vont récompenser les jeunes acteurs de promotion de la paix dans l’espace G5 Sahel et des autres pays africains en proie à l’insécurité. Le prix a été lancé le 1er juillet 2021. Ce prix, selon président du jury, Dr Jacob Yarabatioula, est destiné à récompenser les jeunes ou les groupes de jeunes, de l’Afrique ou de la diaspora africaine s’étant les mieux illustrés dans des actions en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique.

« Du premier prix au troisième, les lauréats auront respectivement 1.500.000 ; 1.000.000 et 650.000 », Dr Jacob Yarabatiuola

Cette distinction, à entendre M. Yarabatioula, concerne seulement les jeunes âgés de 15 à 35 ans. Les différents candidats doivent soumettre une vidéo de cinq minutes maximum expliquant leurs réalisations au sein de leurs communautés sur la question de la paix et de la sécurité. « Nous avons reçu des candidatures d’environ douze pays différents, avec plus de 50 candidatures des pays africains et de la diaspora », a précisé Nina Kady Diallo, chargée de programme de EducommunicAfrik, ajoutant que le prix sera décerné le dernier jour de l’évènement, notamment le 15 octobre.

Au prix du meilleur jeune leader engagé en faveur de la paix et de la sécurité, se greffent deux autres prix. Il s’agit du prix spécial de la meilleure femme engagée en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique et le prix d’honneur. Le prix d’honneur, à en croire le comité d’organisation, va récompenser une personnalité, une structure ou une institution qui accompagne les jeunes dans leurs actions en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique.

La chargée de programme de EducommunicAfrik, Nina Kady Diallo, interpelle les jeunes sur leur responsabilité dans préservation de la paix

Pour ce forum, en plus des participants des pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), d’autres pays touchés par le terrorisme et la radicalisation feront le voyage au pays des ‘’hommes intègres’’.

En rappel, le Forum porté par EducommunicAfrik bénéficie du soutien financier de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Burkina Faso. Cette contribution s’inscrit dans le cadre du projet ‘’ Engager les jeunes dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent au Burkina Faso, à travers l’éducation aux médias et à l’information’’.

L’activité est organisée en collaboration avec le Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (CAERT) de l’Union africaine, de l’UNESCO et le Haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH).

EducommunicAfrik est une organisation créée en 2012 avec pour mission principale de promouvoir « l’Education aux médias et à l’information ».

Les critères d’éligibilité des candidatures

• Etre un jeune de 15 à 35 ans

• Être une organisation de la société civile (OSC) dirigée par de jeunes africains ou de la diaspora ayant une reconnaissance officielle datant d’au moins trois ans

• Avoir réalisé des projets, programmes ou activités à fort impact, relatifs à la préservation, la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent dans sa communauté

• Le projet ou programme et/ou activité soumis à l’évaluation devra être terminé depuis au moins un an ou, si le projet est en cours, avoir été déroulé pendant plus de deux ans avec des résultats d’évaluation à mi-parcours afin de disposer d’éléments d’approbation (effets immédiats, et impacts)

• Le projet ou programme et /ou activité doit avoir été déroulé dans l’un des 55 Etats membres de l’Union africaine.

Serge Ika Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Le président Roch Kaboré participe à un mini-sommet avec le président turc à Lomé
Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme
Sciences et diplomatie au Burkina : « La science offre le cadre et la diplomatie offre les méthodes », selon Dr Lassina Zerbo
Union africaine : Minata Samaté élue Commissaire à la Santé, aux Affaires Humanitaires et au Développement Social
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »
Sommet de Montpellier : "Aucune mascarade, aucun folklore digne d’une scène théâtrale ne saurait être une réponse à la libération de l’Afrique" (jeunesse sankariste unie)
Coopération Europe-Burkina : Lancement de deux projets pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso
G5 Sahel : Un forum des jeunes pour l’éradication de l’extrémisme violent et de la radicalisation
Diplomatie : Remis Fulgance Dandjinou nommé ambassadeur à Paris
Coalition pour le Sahel : Le haut représentant espère « du nouveau » à la prochaine réunion de Ouagadougou
Tension entre Bamako et Paris : « Nous espérons qu’elle va baisser » (Eric Tiaré, Secrétaire exécutif du G5 Sahel)
Intégration régionale au Burkina : Les acteurs locaux échangent sur l’état de mise en œuvre des projets et programmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés