Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Santé animale : Le Burkina renforce la surveillance tout en interdisant l’importation de volailles en provenance de Côte d’Ivoire, du Bénin, et du Togo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 20 août 2021 à 16h45min
Santé animale : Le Burkina renforce la surveillance tout en interdisant l’importation de volailles en provenance de Côte d’Ivoire, du Bénin, et du Togo

Le Ministère des ressources animales et halieutiques a annoncé ce vendredi 20 août 2021, l’interdiction de l’importation de volailles et de produits aviaires en provenance des Républiques béninoise, ivoirienne, et togolaise.

Cette mesure survient suite à l’apparition de foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène dans les pays ci-dessus cités qui les ont respectivement notifiés les 28 juillet, 12 août et 20 août 2021 à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Face au risque de réintroduction de cette maladie sur le territoire burkinabè, le Ministère appelle au renforcement de la surveillance et au contrôle rigoureux au niveau des frontières

Il invite également les populations à la vigilance en évitant tout comportement à risque et à rapporter toute mortalité massive de volailles aux services techniques déconcentrés dudit Ministère.

Cette information émanant du communiqué ci-dessous, s’adresse à tout directeur régional des ressources animales et halieutiques ainsi qu’à tous les acteurs de la filière volaille en vue de veiller au respect de l’ensemble des mesures prises à cet effet.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 août à 18:34, par Nabiiga En réponse à : Santé animale : Le Burkina renforce la surveillance tout en interdisant l’importation de volailles en provenance de Côte d’Ivoire, du Bénin, et du Togo

    @ Monsieur le gouvernement

    Merci monsieur le gouvernement mais non, non, non et encore non. Ce n’est pas suffisant cette mesure d’interdire l’importation de la volaille de la sous-région. Non et non, ce n’est point du tout suffisant.

    Interdisez, Cher monsieur le gouvernement, toute importation de toute volaille du monde entier. Comment peut-on comprendre que le gouvernement n’ait pas interdit cette importation depuis fort longtemps ? Comment peut-on comprendre que le Burkina, surtout lui, permette l’important de la volaille alors que nous en produisons en masse et qu’une bonne partie de notre population en dépend. Désormais, à Ouaga, il y a ce qu’on appelle ’poulet chair’ et ’poulet bicyclette’. Par ‘poulet bicyclette, on comprend le poulet de nos parents aux villages. Du coup, un choix aux consommateurs s’impose, et souvent, c’est au détriment du poulet bicyclette, le poulet de nos parents. Comment peut-on se permettre ce luxe de nous imposer la pauvreté en important ce que nous produisons et se permettre le même luxe de se plaindre à qui veut entendre de notre pauvreté abjecte. C’est inintelligent voire même complètement irrationnel.

    Monsieur le gouvernement, interdisez formellement l’importation de la volaille au Burkina ; il y va la prospérité de notre bayire. Si vous interdisez l’importation des pays de la sous-région, d’une manière vous permettez l’importation du poulet brésilien, français ou encore belge. Qu’aucun morceau de poulet ne soit importé au Burkina. Point barre.

    Merci d’avoir œuvré pour le bien de nos populations.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Bingo/village de Sapélo : Une « bombe foncière » à désamorcer, les habitants interpellent les autorités
Éducation en situation d’urgence au Burkina : 2 682 établissements fermés à la rentrée d’octobre 2021
Le ministre de la santé chez le cardinal Philippe Ouédraogo : L’archevêché de Ouagadougou rejette le compte rendu publié par le ministère
Semaine nationale de la citoyenneté 2021 : Victoria Kibora / Ouédraogo décline les grandes lignes
Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information : EducommunicAfrik pour la sensibilisation des jeunes
Ministère de la Sécurité : Edgard Sié Sou installé dans ses nouvelles fonctions de secrétaire général
Secteur agro-sylvo-pastoral : Les acteurs non étatiques examinent le plan stratégique national d’investissement
Sexualité des jeunes : L’Abbé Jean Emmanuel Konvolbo déplore « le logiciel sexuel » du ministre Charlemagne Ouédraogo
Ministère de l’Eau et de l’assainissement : Ousmane Nacro juge satisfaisant le bilan de sa gestion, de janvier à septembre 2021
Dori : Des déplacés internes et réfugiés informés des modes d’accès à la justice
95e Journée mondiale des missions : La paroisse Saint André de Saaba, hôte de la célébration eucharistique
Festival Allons à Kaya : La population de Kaya est résiliente et debout
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés