Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina Faso : Une formation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble au profit des leaders coutumiers et religieux de Korsimoro

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 4 août 2021 à 22h40min
Burkina Faso :  Une formation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble au profit des leaders coutumiers et religieux de Korsimoro

L’Institut des sciences des sociétés (INSS), en partenariat avec cinq autres structures associatives (Zama forum, IQRA, Centre culturel islamique du Burkina, Union des religieux et coutumiers du Burkina Faso, Association pour la tolérance religieuse/ Dialogue interreligieux), ont organisé une formation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble au profit des leaders coutumiers et religieux, le mardi 3 août 2021, à Korsimoro, dans la province du Sanmatenga.

Placée sous le thème : « Face à l’intolérance religieuse : améliorer le dialogue interreligieux en milieu rural burkinabè par la recherche action », cette formation avait pour objectif principal la réduction de l’intolérance religieuse par l’amélioration du dialogue interreligieux au Burkina Faso, plus précisément en milieu rural.

C’est le haut-commissaire du Sanmatenga, Auguste Kinda, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation. Cette rencontre de partage d’expériences, dira-t-il en substance, porte sur une réalité devenue incontournable dans notre pays en général et dans la province du Sanmatenga en particulier à savoir : le dialogue interreligieux.

Il a ajouté que, face à la montée du radicalisme religieux qui secoue certaines localités du Burkina, le dialogue interreligieux pour la paix entre les communautés est plus que d’actualité. « Cette formation vient donc appuyer ces initiatives locales par la recherche action participative », a-t-il conclu.

Les leaders coutumiers et religieux sont sortis nombreux pour l’occasion

M. Kinda a remercié les différentes autorités administratives, religieuses, coutumières, et politiques, de même que les chercheurs qui ont retenu Korsimoro pour cette formation. Il a réitéré sa disponibilité à toujours accompagner les chercheurs pour l’aboutissement de leurs différents projets.

Pour sa part, Blahima Konaté, attaché de recherche à l’Institut des sciences des sociétés, explique que cette formation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble se justifie par le fait que, au Burkina Faso, le dialogue interreligieux présente des limites de nos jours, avec la montée de l’intolérance religieuse qui peut se transformer en conflit. Il souhaite qu’au sortir de cet atelier, le dialogue entre religions connaisse des progrès dans la commune de Korsimoro.

Toucher un maximum de personne

Le secrétaire général adjoint de IQRA, Seydou Sogoba, affirme que son association a décidé d’accompagner l’INSS sur ce projet parce que, depuis plus de cinq ans maintenant, IQRA baigne dans la thématique du vivre ensemble. L’association a même déjà animé plusieurs projets entrant dans le sens de la cohésion sociale.

Il espère qu’à la suite de cette formation, les participants auront mieux appréhendé les thématiques qui ont été développées, notamment sur les principes de la cohésion sociale, la laïcité au Burkina et la méthodologie du prêche.

Seydou Sogoba en plein échange avec les participants

« Ils pourront constituer un relai de l’information dans leurs localités pour qu’un maximum de personnes soit touchées afin que chacun soit un bon exemple pour les autres dans le cadre du dialogue social », a confié Seydou Sogoba, qui a dispensé un module sur la cohésion sociale au cours de la formation.

Les responsables du Centre culturel islamique du Burkina et de l’Association pour la tolérance religieuse/ dialogue interreligieux, Alidou Ilboudo et Gilbert Zouré étaient également présents à la formation pour dispenser des modules sur la méthodologie de prêche et la laïcité au Burkina. Tous les deux sont du même avis que le responsable de IQRA.

Dormir moins « bêtes » ce soir

Les participants se sont dit ravis d’avoir bénéficié de cette formation. Ils remercient les formateurs pour cette belle initiative et promettent de partager les connaissances acquises avec leurs proches et amis, afin que toute la commune de Korsimoro ait une notion sur la cohésion sociale et le vivre ensemble. De leur point de vue, cette formation permettra de réduire conséquemment les conflits interreligieux dans leur commune et contribuera par ricochet à la cohésion sociale. « Nous dormirons moins bêtes ce soir », nous a confié l’un d’entre eux.

Patricia Coulibaly (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gestion des frais de mission : Grâce à sa plateforme, le ministère de l’Agriculture économise 40% de son budget
Camp Ouezzin Coulibaly : Sortie de la 47e promotion des Sous-officiers de la gendarmerie
Maintien de la paix dans le monde : 147 policiers et gendarmes burkinabè prêts à servir
Journée mondiale de la sécurité des patients au Burkina : Les soins maternels et néonatals sans risque au cœur de la célébration
Projet de restructuration des zones non-loties au Burkina : Plus de 800 milliards à mobiliser pour la mise en œuvre
Bam : Trois orpailleurs tués dans l’éboulement d’un site aurifère
Accidents et pannes mécaniques au Burkina : La Générale des Assurances lance la MAP (Maxi Auto Protection)
Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »
Ouagadougou : La suspension des recrutements pour complément d’effectifs dans les établissements scolaires est désormais levée
Burkina Faso : La "Team Europe" pour une meilleure réponse face à la crise
Agriculture : Les projets de textes juridiques et règlementaires relatifs au système de récépissé d’entreposage et de warrantage validés
Burkina Faso : L’Unité d’action syndicale commémore la résistance populaire contre le putsch du 16 septembre 2015
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés