LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Commune de Dori : Quand l’or fournit l’eau à plus de 60 000 personnes

Publié le jeudi 3 juin 2021 à 22h50min

PARTAGER :                          
Commune de Dori : Quand l’or fournit l’eau à plus de 60 000 personnes

Le gouverneur de la région du Sahel, Salfo Kaboré, représentant le ministre de l’Eau, et l’ambassadrice du Canada au Burkina, Carol Vivian Mc Queen, ont inauguré, ce jeudi 3 juin 2021 à Yakouta, dans la commune de Dori, des ouvrages d’alimentation en eau potable réalisés dans le cadre du projet Eau et croissance économique durable dans la région du Sahel (ECED Sahel). Les infrastructures ont été financées à hauteur de 8 milliards de francs CFA par Affaires mondiales Canada (AMC), IAMGOLD Essakane et la Fondation One Drop.

Bonne nouvelle pour la ville de Dori et les treize villages environnants. Plus de 60 000 personnes bénéficient d’une fourniture en eau potable grâce à des investissements réalisés dans le cadre de la phase 1 d’un projet, né de la vision d’une figure de proue de la région du Sahel, feu Hama Arba Diallo. Il s’agit du projet Eau et croissance économique durable dans la région du Sahel (ECED-Sahel), un projet multisectoriel en agriculture, eau et assainissement de quatre ans (2015-2019), entrepris en collaboration avec Affaires mondiales Canada (AMC), IAMGOLD, la Fondation One Drop et le ministère de l’Eau et de l’Assainissement.

L’un des ouvrages de la station de traitement de l’eau

Ouvrages réalisés

Dans le cadre de ce projet, plusieurs ouvrages d’alimentation en eau potable ont été réalisés au profit de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) pour les localités de Dori et de Yakouta. Il s’agit de la station de traitement d’une capacité de 230 m³/h comprenant entre autres la chambre de coagulation, le décanteur pulsatube, les filtres à sable ouverts munis de boîtes de partialisation, le système de lavage des filtres, les pompes de refoulement, la bâche de stockage d’eau traitée de 400 m³.

Des installations électromécaniques et électriques à la station de pompage de Yakouta et de la télégestion, une salle de stockage des réactifs, un laboratoire de contrôle qualité, un bureau et un logement pour le chef de station ont été également construits. Sans oublier la clôture de la station.

Les populations de Dori et Yacouta n’ont pas voulu se faire conter l’événement

« Un projet catalyseur »

« C’est un projet structurant et catalyseur qui change la vie des gens, qui leur permet de s’épanouir. Et comme c’est un projet d’infrastructures, c’est un projet qui va durer longtemps et qui va changer profondément la vie des populations », a indiqué l’ambassadrice du Canada au Burkina, Carol Vivian Mc Queen, par ailleurs représentante de Affaires mondiales Canada (AMC), qui a financé à hauteur de six milliards de francs CFA la réalisation des ouvrages.

Carol Vivian Mc Queen, ambassadrice du Canada au Burkina

Une situation difficile dans le passé

Dans son discours lu par le gouverneur de la région du Sahel, le ministre de l’Eau a indiqué qu’avant la mise en œuvre du projet ECED-Sahel, le système d’approvisionnement était composé de trois forages d’un débit cumulé de 27 m³/h et de l’eau venant du barrage de Yakouta.

Aussi, le traitement des eaux de surface prélevées à Yakouta s’effectuait avec une station de traitement d’une capacité de 100 m³/h.

Le gouverneur de la région du Sahel, Salfo Kaboré (à droite) a représenté le ministre de l’eau

La satisfaction

« IAMGOLD Essakane SA est très fière d’avoir contribué à créer les conditions d’un futur meilleur pour les populations de sa région d’accueil, avec la mise en œuvre du projet ECED-Sahel », a déclaré Bruno Lemelin, vice-président principal Exploitation et Projets, avant de citer les autres partenaires que sont Affaires mondiales Canada et la Fondation One Drop, l’Agence d’exécution COWATER SOGEMA et l’ONEA à qui les infrastructures ont été transférées. Il n’a pas manqué de rendre un hommage à feu Hama Arba Diallo, car ECED-Sahel est tiré de sa vision.

Bruno Lemelin, vice-président principal Exploitation et Projets à IAMGOLD

L’engagement de IAMGOLD

Satisfaite des résultats de ce projet, IAMGOLD a indiqué qu’elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La société a indiqué qu’elle ne ménagera aucun effort pour promouvoir une phase 2 afin d’offrir un accès similaire à l’eau jusqu’à Gorom Gorom et à Falagountou, complétant ainsi la vision initiale du Triangle d’eau.

Visite de terrain par les officiels

« Aux yeux du Sahélien, l’eau brille encore plus »

« Les populations de Dori connaissent la valeur de l’eau potable et nous savons que les ressources en eau de notre localité sont difficiles à mobiliser. L’eau est aussi périssable que ce précieux métal qui a sans aucun doute permis la réalisation du projet. Mais aux yeux des Sahéliens, l’eau brille encore plus », a déclaré le maire de la commune de Dori, Ahmed Aziz Diallo. Il a rassuré les partenaires que la commune ne ménagera aucun effort pour sensibiliser les populations à une utilisation rationnelle de cette ressource périssable qu’est l’eau.

Ahmed Aziz Diallo, maire de la commune de Dori

S’adressant toujours aux partenaires, l’édile de Dori les a encouragés à toujours poursuivre leurs actions pour que l’eau ne soit plus une illusion pour les Burkinabè.


Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique