Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Infantino : « Le football va contribuer à nous rassembler »

Accueil > Actualités > Sport • • mardi 6 avril 2021 à 16h20min
Infantino : « Le football va contribuer à nous rassembler »

La FIFA est en pointe du combat pour créer un environnement sportif plus sain, grâce à des mesures de protection de l’enfance encadrées par le programme FIFA Guardians.

ZURICH, Suisse, 6 avril 2021/ — Le 6 avril, les Nations unies fêtent la Journée internationale du sport pour le développement et la paix. Cet événement est l’occasion de souligner le rôle que jouent le sport et l’activité physique dans nos communautés et dans notre vie de tous les jours, partout dans le monde.

Cette journée revêt évidemment une importance particulière en 2021, alors que le monde subit encore les effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19. Le sport semble donc appeler à tenir une place essentielle dans nos efforts de reconstruction.

Afin de fêter dignement cette date, le Président de la FIFA Gianni Infantino a publié un article dans lequel il rappelle que la FIFA et ses nombreux programmes sont, plus que jamais, "au service de la société" en cette période de crise.

La pandémie de Covid-19 a plongé la planète entière dans une détresse sans précédent. Je pense avant tout à tous ceux d’entre nous qui ont perdu des êtres chers durant cette tragédie. Nous avons également vu nos interactions et notre vie sociale se réduire fortement. Aucune activité n’a été épargnée et, bien entendu, le football ne fait pas exception à la règle.

Heureusement, nous commençons à voir la lumière au bout du tunnel. Avec l’arrivée des vaccins, nous pouvons espérer un retour à une vie normale, sans les barrières ni les contraintes imposées par la pandémie.

Comme il l’a déjà fait par le passé, le football, qui reste le sport le plus populaire au monde, va contribuer à nous rassembler. Grâce à lui, nous allons retrouver notre condition physique, nous allons socialiser avec nos coéquipiers et nos adversaires, et nous allons remplir à nouveau les stades. Nous allons reconquérir une partie de ce que nous avons perdu l’année dernière et, ce faisant, nous allons retrouver le sourire.

C’est aussi l’occasion de prendre un nouveau départ. Le football peut jouer un rôle dans de nombreux domaines et notamment dans la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations unies (ODD) : je pense par exemple à l’ODD 3 (Bonne santé et bien-être), à l’ODD 4 (Éducation de qualité), à l’ODD 5 (Égalité entre les sexes) ou encore à l’ODD 16 (Paix, justice et institutions efficaces).

Pour ce faire, le football et son instance dirigeante mondiale, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), peuvent s’appuyer sur une couverture planétaire sans égale. Plus de la moitié de la population mondiale a suivi la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. La Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ a réuni, quant à elle, plus d’un milliard de spectateurs et de téléspectateurs. Une telle visibilité donne à notre sport une plate-forme exceptionnelle pour promouvoir des valeurs universelles comme le fair-play, l’inclusion, la solidarité, la diversité et le travail en équipe ; autant d’atouts décisifs pour atteindre les ODD.

Nous avons également la chance de pouvoir compter sur de grands noms du football, les FIFA Legends, pour incarner ces valeurs. Ils utilisent généreusement leurs propres réseaux pour relayer des messages sur des questions sociales de premier plan et nous permettent ainsi de toucher un public extrêmement large, bien au-delà des passionnés de football.

Les organisations sportives ont également un rôle à jouer et devront montrer l’exemple, en s’engageant dans des alliances pour contribuer au programme de développement international. La FIFA a récemment noué des partenariats avec plusieurs agences des Nations unies : l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), l’ONU Femmes, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Programme alimentaire mondial (PAM). Ces associations ont vocation à remplir des objectifs de développement social par la promotion de modes de vie sains, la prévention de la criminalité, l’intégrité sportive, le développement de la jeunesse, l’égalité des sexes, l’indépendance des femmes et l’éducation.

L’éducation tient une place centrale dans nos efforts pour construire un monde meilleur. À travers le programme Football for Schools, nous investissons 120 millions USD dans l’éducation des jeunes, afin de leur apprendre des compétences sociales essentielles. Perturbé par la pandémie, le programme devrait débuter pleinement en 2021. Il contribuera en outre à compenser les interruptions causées par la pandémie de Covid-19, notamment dans certaines des régions les plus touchées.

La FIFA est aussi en pointe du combat pour créer un environnement sportif plus sain, grâce à des mesures de protection de l’enfance encadrées par le programme FIFA Guardians. Cette initiative vise à professionnaliser le rôle des responsables de la protection dans le football.

Dans le cadre de ce programme, nous sommes amenés à travailler avec les autorités nationales et locales. Nous avons donc signé l’année dernière un protocole d’accord avec l’ONUDC dans le but de créer à terme une agence indépendante, internationale et pluridisciplinaire dotée des compétences et de l’autorité nécessaires pour aider les institutions sportives internationales et faciliter les relations avec les forces de l’ordre et les gouvernements. Ensemble, nous pourrons éradiquer toute forme de violence et mener l’enquête lorsque la situation l’exige.

Alors que le monde lutte encore contre la Covid-19 et ses effets, nous ne voulons pas nous contenter d’aider le football : nous avons débloqué un fonds exceptionnel de 1,5 milliard USD, le plan d’aide Covid-19 de la FIFA. Cette somme est bien entendu destinée aux organisateurs de football du monde entier, mais aussi à la société dans son ensemble. Dès le début de la pandémie, nous avons, en collaboration avec l’OMS, contribué à diffuser des messages de santé publique sur le respect des mesures d’hygiène afin de freiner la diffusion du virus. Nous poursuivons notre collaboration avec l’OMS, en relayant des messages susceptibles de sauver des vies.

Le football et la société vivent en symbiose : tout ce qui est bon pour la société l’est aussi pour le football et vice-versa. En cette Journée internationale du sport pour le développement et la paix (6 avril 2021), la FIFA reste plus que jamais au service de la société. Nous continuerons à faire tout notre possible pour participer aux efforts de reconstruction, au lendemain de la pandémie de Covid-19.

SOURCE
Fédération Internationale de Football Association (FIFA)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés