Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

Accueil > Actualités > Economie • Communiqué de presse • mardi 30 mars 2021 à 23h00min
Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

Le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) menace et invite à la vigilance. Dans un communiqué signé du 18 mars 2021, il met en garde des sociétés spécialisées dans le trading de crypto monnaie et achats de bien publics en ligne. Il les somme de cesser leurs activités irrégulières et de se conformer à la réglementation, sous peine de se voir infliger des sanctions. Aux populations, l’Organe de régulation du marché financier de l’Union monétaire ouest africaine appelle à la plus grande vigilance. Voici in extenso ledit communiqué.

Le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) informe le public de l’Union et spécifiquement celui du Bénin, du Niger et du Togo, de la récurrence d’offres de placement aux promesses de rendements élevés.

En effet, les sociétés GLOBAL INVESTMENT TRADING (LIYEPLIMAL), GLOBAL TRADE CORPORATION, HIGH LIFE et CHY MALL se déclarant spécialisées dans le trading de crypto monnaie, l’achat et la vente de biens en ligne, etc., procèdent à la collecte irrégulière de fonds auprès du public contre des promesses de rendement. Cette liste n’a pas vocation à être exhaustive en raison de l’apparition régulière de nouveaux acteurs non autorisés.

Le Conseil Régional rappelle au public que la législation en vigueur stipule que « les opérations d’appel public à l’épargne sur le marché financier régional de l’UMOA sont soumises au visa préalable du Conseil Régional ». En conséquence, il décline toute responsabilité quant aux éventuels abus qui pourraient en résulter.

Le Conseil Régional invite les promoteurs de ces structures à cesser immédiatement leurs activités irrégulières et à se mettre en rapport avec les Autorités compétentes afin de se conformer à la réglementation en vigueur sous peine de sanctions.

Il invite par ailleurs, les populations à la plus grande vigilance et à ne se référer qu’aux seuls acteurs ou opérations disposant d’un agrément ou d’un visa émis par l’Organe sous-régional. Pour toutes informations, vous pouvez contacter les services du CREPMF sur son site web www.crepmf.org à l’onglet « Pratiques ».

Par ailleurs, le CREPMF rappelle les règles de vigilance suivantes avant tout investissement :

- S’assurer que la société qui propose le produit est habilitée à le faire et obtenir un maximum d’informations par vos propres soins (siège social, partenaires commerciaux, existence d’états financiers, activités réalisées, etc.) ;

- Aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé.

A propos du Conseil Régional de l"Epargne Publique et des Marchés Financiers : Organe de régulation du marché financier de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) qui veille à la protection de l’épargne, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement du marché financier régional. Il est seul compétent pour autoriser les opérations de levée de fonds sur le marché financier, habiliter les structures de gestion du marché et agréer les intervenants commerciaux.

Vos commentaires

  • Le 30 mars à 17:35, par Jonassan En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Les institutions financières ont failli, les États ont failli à protéger la frange fragile de la société contre des arnaqueurs de tout poil. Ce n’est pas trop tôt.
    L’argent du trading sert a nourrir la performance des entreprises tandis que l’argent du faux trading ne travaille pas mais sert à entretenir des escrocs au détriment d’investisseurs à esprit faible. Les journalistes et les média qui font l’apologie du crime devraient rendre compte. C’est pour cela nos journalistes devraient mieux se former pour ne pas confondre trading et arnaques au nom des opérations sur le marché financier.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 07:39, par Konaté Boureima En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Pourquoi les dirigeants africains refusent de prendre leur responsabilité face à la politique monétaire internationale. Les cryptomonaies à l’image du bitcoin ont commencé et existent dans les autres continents comme l’Europe, l’Amérique,l’Asie..

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 08:29, par TANGA En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Ce qui nuit aux Africains et aux Burkinabè en particulier c’est ’’le vouloir vite beaucoup et sans effort’’.
    Comment le trading peut il nous aider ? Cela n’est pas possible !
    Voyez que faire du trading et travailler avec les cryptomonnaies, revient à prendre son argent durement gagé, le donner à X (occidentaux) pour qu’il travaillent et vous reverser des dividendes. Pendant ce temps, votre argent n’a pas travaillé pour vous ; donc vous stagnez et l’autre progresse. Au finish si vous gagner quelque chose, cela ne comble pas le trou de votre stagnation et si vous perdez, c’est pire.On ne fait donc que provoquer des fuites de capitaux et cela est inacceptable.
    Si l’état peut et a le devoir d’interdire la drogue et l’alcool frelaté pour la préservation de la santé la population donc du pays, alors l’état doit interdire ces pratique de trading !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 11:25, par Timtim En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Vous pensez pouvoir continuer à exploiter les populations avec l’aide des colons. Vous dites vouloir protéger vos populations alors que vous laisser les banques piller les Misérables populations sans aucune défense. Vous avez intérêt à encadrer ces sociétés de trading travaillant honnêtement à aider les populations à sortir de la pauvreté au lieu de penser que vous les maintiendrez dans la misère. Le trading n’est pas UEMOA mais international.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 11:43, par Bao-yam En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Ceci est-il le communiqué d’un organe de régulation ? Quand on appelle à la prudence, cela veut dire que les citoyens doivent se fier à leur propre jugement. Combien de citoyens connaissent les règles de la finance internationale pour exercer un jugement ? L’organe de régulation n’a pas sa raison d’être si les citoyens ont toujours le bon jugement.
    Le communiqué invite les sociétés de trading à cesser leurs activités irrégulières et à se conformer à la réglementation. Vous ne dites pas quelle partie de leurs activités est irrégulière, vous ne dites pas quelle réglementation ces sociétés violent. Si réellement ces sociétés sont dans l’irrégularité, interdisez les simplement d’exercer ou sanctionnez-les ou soignez spécifiques sur les violations.

    C’est comme si un gendarme dit aux voleurs : « arrêtez de vole et conformez-vous à la loi », sinon quoi ? Quelqu’un qui vole contrevient déjà à la loi ! Plusieurs initiatives similaires dont la société Q-net qui était douteuse ont ruiné des milliers de familles devant le silence totale de les États. Peut mieux faire !

    On a besoin de régulateurs plus compétents.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 13:46, par Alexio En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Un enouvelel anarque pour empecher le BITCOIN de concurrencer notre monnaie de singe sous la coupole des Europeens. Plus particulierement France. Cette dictature financiere inflinger par le biais du Franc-CFA. Un patrimoine francais qui est creer pour bloquer l industrialisation des pays membres. de cette monnaie naziste. Notre salit peut se trouver dans le BITCOIN par des avantages competives aceux d une banque classique rationalisee. Et une echappee belle aux controlles degoutants du tresor francais de la masse monetaire et ses fluctuations internes qu internes. 75 ans de sevitute monetaitre. Nos matieres premirers sont pillee par le regime de la parite fixe du Franc-CFA. Bourbier eternel de notre macro-economie.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 16:00, par Lecteur En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Bonsoir,
    Un écrit de ce genre doit avoir des références officielles à la fin ce qui n’est pas le cas. En outre, arrêtez de nous emmerder avec votre politique française qui tend à nous asservir dans le CFA. Vous ne communiquez jamais sur le taux directeur de la BCEAO, on est livre a votre merci. Apres 60 ans le volume de crédit de la zone UEMOA est contrôlé toujours par vos soins pour nous empêcher de nous développer. Si vous n’avez rien à dire taisez-vous et laissez les gens continuer leur route car vous ne server qu’à maintenir les populations dans la pauvreté avec des taux de prêts jamais vus si ce n’est dans l’espace UEMOA. Comment font ceux qui veulent investir. Votre écrit est un non évènement.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 16:03, par Lecteur En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Bonsoir,
    Un écrit de ce genre doit avoir des références officielles à la fin ce qui n’est pas le cas. En outre, arrêtez de nous emmerder avec votre politique française qui tend à nous asservir dans le CFA. Vous ne communiquez jamais sur le taux directeur de la BCEAO, on est livre a votre merci. Apres 60 ans le volume de crédit de la zone UEMOA est contrôlé toujours par vos soins pour nous empêcher de nous développer. Si vous n’avez rien à dire taisez-vous et laissez les gens continuer leur route car vous ne server qu’à maintenir les populations dans la pauvreté avec des taux de prêts jamais vus si ce n’est dans l’espace UEMOA. Comment font ceux qui veulent investir. Votre écrit est un non évènement.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 16:05, par Lecteur En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Bonsoir,
    Un écrit de ce genre doit avoir des références officielles à la fin ce qui n’est pas le cas. En outre, arrêtez de nous fatiguer avec votre politique française qui tend à nous asservir dans le CFA. Vous ne communiquez jamais sur le taux directeur de la BCEAO, on est livre a votre merci. Apres 60 ans le volume de crédit de la zone UEMOA est contrôlé toujours par vos soins pour nous empêcher de nous développer. Si vous n’avez rien à dire taisez-vous et laissez les gens continuer leur route car vous ne server qu’à maintenir les populations dans la pauvreté avec des taux de prêts jamais vus si ce n’est dans l’espace UEMOA. Comment font ceux qui veulent investir. Votre écrit est un non évènement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 02:53, par Jonassan En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Ce n’est pas une affaire de colonisation ici, on parle d’arnaque. Vous avez assez cuisiné vis frères. Les haricots sont cuits à présent. Basta !

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 10:57, par Issa compaore En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Tous ceux qui comparent le trading et les cryptomonaie au qnet sont des gens qui comprennent pas grand chose mais refusent des échanges pour mieux cerner l, évolution de la monnaie. Quand les motos chinoises faisaient leur introduction dans la vie des africains et des burkinabè en particulier que n,avont nous pas entendu sur ces dits engins. Une campagne de dénigrement s,est mise en place par le courant anti évolution qui n,a pas fait long. Bref, nos autorités sont de mauvaise foi.elles veulent maintenant les populations dans l, asservissement, . Nos dirigeants ne veulent pas notre épanouissement elles nous maintenir dans la misère pour mieux nous contrôler.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 15:07, par Mamby Koulibaly En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Pour une fois encore, notre institution régionale de régulation a tapé moto. De quoi elle a peur pour nous vendre des coups d’épée dans l’eau ? Vivement qu’elle s’attaque frontalement à ces ennemis de nos économies en les interdisant avec des sanctions sévères à la clé. Davantage de pro-activité svp. Mamby :

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:23, par destemomaitre En réponse à : Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »

    Apparemment leur travail c’est de mettre en garde. Ils ne savent pas ce que c’est que la cryptomonnaie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
E-commerce : Gagnez du temps avec Vishop
Ouagadougou : La nouvelle gare « Ouagarinter » inaugurée
Economie : Coris Bank International réalise un bénéfice de 34,4 milliards de francs CFA en 2020
UBA est bien lancée pour tirer parti de la relance économique en 2021, déclare M. Elumelu
Entrepreneuriat des jeunes : Le premier colloque de la Fédération des Jeunes Entrepreneurs du Faso se tient les 10 et 11 avril 2021 à Ouagadougou
Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »
Nouveau cadre de gestion comptable : Le Trésor public du Burkina remet à niveau les acteurs des collectivités territoriales
Coopération : La Banque mondiale et le gouvernement burkinabè révisent le cadre de partenariat 2018-2023
Burkina Faso : Trois structures françaises apportent leur soutien à l’opérationnalisation de la Caisse de dépôt et de consignation
EcoMédias 2021 : La Chambre de commerce consacre 50 millions de F CFA aux dix meilleurs projets des médias burkinabè
Burkina : La taxe sur les véhicules à moteur désormais payable par mobile money
Le Canada et la BAD signent un accord de 133 millions de dollars canadiens pour créer un fonds pour le climat en Afrique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés