Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Burkina : Validation d’un nouveau projet pour accroître l’accès à l’énergie en milieu rural

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 23 février 2021 à 22h49min
Burkina : Validation d’un nouveau projet pour accroître l’accès à l’énergie en milieu rural

Pour accroitre l’accès à l’énergie en milieu rural, faire la promotion des énergies renouvelables et surtout la réduction du coût de l’électricité, un nouveau document du projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) est en train d’être mis en place. La validation de ce nouveau projet est intervenue, ce mardi 23 février 2021 à Ouagadougou, au cours d’un atelier organisé par le PNUD. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par le représentant du ministre en charge de l’énergie, Ahmed Djiga.

Après six mois de travaux, le nouveau document du projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) est fin prêt pour validation.

Ahmed Djiga, le représentant du ministre en charge de l’Energie

C’est l’affirmation faite par le représentant de la représentante résidente du PNUD au Burkina, Martin N’Banda, dans son discours introductif. Selon lui, cet atelier vise, entre autres, à présenter le draft de ce projet, recueillir les suggestions et orientations afin de disposer d’un document de projet consensuel qui prenne en compte les aspirations des acteurs en matière d’accès à l’énergie en milieu rural. C’est pourquoi, précise-t-il, ce présent atelier constitue une étape cruciale dans le processus de formulation et permettra de disposer d’un document de projet consensuel et validé à soumettre au secrétariat exécutif du fonds pour l’environnement mondial (FEM).

Les acteurs du domaine de l’énergie valident le nouveau projet

Pour le représentant du ministre en charge de l’Energie, Ahmed Djiga, ce projet s’inscrit dans l’atteinte de l’objectif de 50% d’accès à l’énergie propre et durable en milieu rural d’ici 2025. Ce qui permettra de rendre l’énergie plus disponible et plus accessible à tous à l’horizon 2030, ajoute-t-il.

Martin N’Banda, le représentant de la représentante résidente du PNUD au Burkina

Ce nouveau projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) est par ailleurs un projet d’envergure sous-régionale dont le Burkina Faso est le pays pilote, a fait savoir le directeur général de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER), Ismaël S. Nacoulma. « C’est lui (le Burkina) qui est donc chargé de conduire le projet et réaliser des investissements afin de les mettre à l’échelle sous-régionale. Au niveau du Burkina, il permettra de mettre en place plus de 500 mini-centrales en milieu rural et qui contribueront au bonheur des Burkinabè. L’objectif visé, c’est d’atteindre 50% d’ici 2025 et ce qui est en train d’être fait aujourd’hui, c’est d’asseoir un modèle, une technologie et un cadre élémentaire pour ce type d’investissement en milieu rural », explique le directeur général Nacoulma.

Ismaël Nacoulma, le directeur général de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER)

1.700.000 dollars pour financer le projet

Le projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) sera mis en place pour une durée de quatre ans au plan sous-régional à hauteur de 1.700.000 dollars. Un financement qui sera assuré le PNUD et le FEM. « Le PNUD va investir 200.000 dollars par an soit 800.000 sur la durée d’exécution du projet, et le fonds de l’environnement mondial contribuera à hauteur de 900.000 dollars, ce qui fait un total de 1.700.000 dollars », indique le chargé au programme énergie du PNUD, Sylvain Thiombiano.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
8-Mars, édition 2021 : Vers la mise en place d’un numéro vert pour dénoncer les cas de violences basées sur le genre
Santé : Le Burkina reçoit 134 milliards de FCFA pour quatre ans du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme
Zorgho : L’Association Béoogo-Neeré du Ganzourgou offre du matériel agricole à des producteurs
Journée portes ouvertes de la SAP Olympic : Une vitrine pour promouvoir les produits de la société
Santé mentale pour tous, phase 2 : « L’ensemble des activités menées avec succès malgré les défis »
Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés