LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina : Validation d’un nouveau projet pour accroître l’accès à l’énergie en milieu rural

Publié le mardi 23 février 2021 à 22h49min

PARTAGER :                          
Burkina : Validation d’un nouveau projet pour accroître l’accès à l’énergie en milieu rural

Pour accroitre l’accès à l’énergie en milieu rural, faire la promotion des énergies renouvelables et surtout la réduction du coût de l’électricité, un nouveau document du projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) est en train d’être mis en place. La validation de ce nouveau projet est intervenue, ce mardi 23 février 2021 à Ouagadougou, au cours d’un atelier organisé par le PNUD. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par le représentant du ministre en charge de l’énergie, Ahmed Djiga.

Après six mois de travaux, le nouveau document du projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) est fin prêt pour validation.

Ahmed Djiga, le représentant du ministre en charge de l’Energie

C’est l’affirmation faite par le représentant de la représentante résidente du PNUD au Burkina, Martin N’Banda, dans son discours introductif. Selon lui, cet atelier vise, entre autres, à présenter le draft de ce projet, recueillir les suggestions et orientations afin de disposer d’un document de projet consensuel qui prenne en compte les aspirations des acteurs en matière d’accès à l’énergie en milieu rural. C’est pourquoi, précise-t-il, ce présent atelier constitue une étape cruciale dans le processus de formulation et permettra de disposer d’un document de projet consensuel et validé à soumettre au secrétariat exécutif du fonds pour l’environnement mondial (FEM).

Les acteurs du domaine de l’énergie valident le nouveau projet

Pour le représentant du ministre en charge de l’Energie, Ahmed Djiga, ce projet s’inscrit dans l’atteinte de l’objectif de 50% d’accès à l’énergie propre et durable en milieu rural d’ici 2025. Ce qui permettra de rendre l’énergie plus disponible et plus accessible à tous à l’horizon 2030, ajoute-t-il.

Martin N’Banda, le représentant de la représentante résidente du PNUD au Burkina

Ce nouveau projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) est par ailleurs un projet d’envergure sous-régionale dont le Burkina Faso est le pays pilote, a fait savoir le directeur général de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER), Ismaël S. Nacoulma. « C’est lui (le Burkina) qui est donc chargé de conduire le projet et réaliser des investissements afin de les mettre à l’échelle sous-régionale. Au niveau du Burkina, il permettra de mettre en place plus de 500 mini-centrales en milieu rural et qui contribueront au bonheur des Burkinabè. L’objectif visé, c’est d’atteindre 50% d’ici 2025 et ce qui est en train d’être fait aujourd’hui, c’est d’asseoir un modèle, une technologie et un cadre élémentaire pour ce type d’investissement en milieu rural », explique le directeur général Nacoulma.

Ismaël Nacoulma, le directeur général de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER)

1.700.000 dollars pour financer le projet

Le projet du Burkina Faso sous le programme africain de mini-réseaux du fonds de l’environnement mondial et du Programme des Nations-Unies pour le développement (FEM-PNUD) sera mis en place pour une durée de quatre ans au plan sous-régional à hauteur de 1.700.000 dollars. Un financement qui sera assuré le PNUD et le FEM. « Le PNUD va investir 200.000 dollars par an soit 800.000 sur la durée d’exécution du projet, et le fonds de l’environnement mondial contribuera à hauteur de 900.000 dollars, ce qui fait un total de 1.700.000 dollars », indique le chargé au programme énergie du PNUD, Sylvain Thiombiano.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique