Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Burkina : Le Conseil des ministres reporte le FESPACO 2021 du fait du Covid-19

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET • vendredi 29 janvier 2021 à 22h25min
Burkina : Le Conseil des ministres reporte le FESPACO 2021 du fait du Covid-19

Le point de presse du Conseil des ministres, livré par le ministre Ousseni Tamboura, porte-parole du gouvernement, ce vendredi 29 janvier 2021, à concerné plusieurs sujets. Trois rapports à l’ordre du jour ont été produits, notamment la gestion de la pandémie du Covid-19, l’organisation du 11-Décembre à Ziniaré et le report du FESPACO.

Au titre des délibérations, le Conseil des ministres a examiné des projets de décrets sur les nouveaux statuts du Service national de développement (SND). Le décret apporte des rénovations au SND en actualisant les textes permettant aux volontaires de bénéficier d’une formation civique et militaire de 90 jours. Pour le ministre Ousseni Tamboura, ceci permettra de construire le patriotisme. A ce sujet, il est prévu le recrutement par tirage au sort, par quota donné à chaque région et un test pratique pour voir l’aptitude physique des candidats. Entre autres, on procédera au recrutement des agents du SND par dépôt de dossier. Désormais, il s’agira pour tous les travailleurs du public de se faire incorporer au SND pour se former au patriotisme.

Le Conseil des ministres a donné suite à un rapport portant sur l’organisation du 11-Décembre à Ziniaré. Il s’agit d’évaluer le niveau de préparation des infrastructures. Pour Ousseni Tamboura, il a été demandé aux ministres à cet effet, de faire en sorte que le 11-Décembre soit une réussite à Ziniaré. Le Conseil des ministres a exigé de respecter le délai imparti, mais surtout la qualité de la réalisation des infrastructures. Le Conseil des ministres s’est penché sur l’organisation du FESPACO.

À cause du coronavirus, il sera difficile de tenir le Festival en mars 2021. Il sera tenu à une date ultérieure au regard de la situation sanitaire, a expliqué Ousseini Tamboura.

De l’assassinat de l’abbé Rodrigue Sanon

“On n’a pas encore reçu les résultats d’enquêtes. On ne peut rien dire d’autre. On attend que les services compétents rassemblent les éléments”, a répondu Ousseini Tamboura, en réponse à un journaliste.

Des variantes du Covid-19 au Burkina

Dr Brice Bicaba, responsable de la cellule de riposte contre le Covid-19 au Burkina Faso était également face aux médias ce 29 janvier 2021. A l’ordre du jour, la progression du Covid-19 au Burkina, les mécanismes de riposte mis en place par le gouvernement.

Selon le bilan fait, 46 nouveaux cas de la maladie à coronavirus ont été confirmés à la date du 28 janvier 2021 au Burkina (dont 28 à Ouagadougou, 17 à Bobo-Dioulasso et 1 à Koudougou). Ce qui porte à 10 423, le nombre total des personnes infectées. Le pays déplore 120 décès depuis le début de la pandémie. Le nombre total des cas guéris est de 8 867, et 1438 personnes sont sous traitement.

Sur le plan continental, Brice Bicaba a expliqué que la fin de l’année 2020 a connu une explosion des cas du coronavirus. Ceci, selon lui, s’est constaté sur plusieurs pays africains comme l’Afrique du Sud qui a enregistré de nombreux cas de décès et de contamination. Au niveau national, c’est caractérisé par le nombre élevé de cas de Covid-19 au Burkina Faso, à la fin de l’année de 2020. Ce qui s’explique, selon lui, par le phénomène de fêtes de fin d’année et des déplacements des citoyens. Ce qui aurait contribué à l’arrivée sur le territoire burkinabè d’autres variantes du Covid-19.

L’évolution de la situation épidémiologie du Burkina est marquée par la survenue d’une deuxième vague de la maladie à coronavirus depuis fin novembre. En décembre 2020, le pays a enregistré 4030 nouveaux cas. La moyenne du nombre de nouveaux cas observés par jour est de 130 contre 127 cas observés au cours du mois de janvier.
Par ailleurs, Dr Brice Bicaba a invité les citoyens à appliquer les mesures barrières.

Edouard Samboé /Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés