Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Appui à l’insertion socio-professionnelle : 50 jeunes formés de la commune de Ziniaré reçoivent leurs parchemins

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 28 janvier 2021 à 17h00min
Appui à l’insertion socio-professionnelle : 50 jeunes formés de la commune de Ziniaré reçoivent leurs parchemins

Le lundi 25 janvier 2021 a eu lieu dans la salle des fêtes de la mairie de Ziniaré, la cérémonie officielle de remise des attestations de 50 jeunes formés dans les secteurs productifs innovants et durables. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités venues accompagner l’initiative.

"Giovani al Centro" ou JEUNES au CENTRE : partenariats territoriaux pour les politiques, les services et l’entrepreneuriat des jeunes au Burkina Faso. C’est le nom du projet financé par l’Agence italienne pour la Coopération au développement et porté par la région du Piémont en Italie.

Une vue des officiels

Il soutient la mise en place des services et le renforcement des capacités des collectivités territoriales burkinabè par le transfert d’expériences et de bonnes pratiques des collectivités locales italiennes, en favorisant la création d’emplois et de débouchés pour les jeunes. En somme, il vise à promouvoir un développement économique durable et inclusif dans six communes du Burkina Faso en renforçant le rôle des autorités locales et en soutenant les politiques d’emploi en faveur des jeunes.

L’assistance

Dans la commune de Ziniaré, ce sont 50 jeunes qui ont été formés dans les domaines des techniques de transformation des produits maraichers ; les techniques de transformation et de valorisation des déchets plastiques ; l’embouche bovine, ovine, et l’aviculture.

M. Pascal COMPAORE, Maire de la commune de Ziniaré

Participant à la cérémonie, M. Pascal Compaoré, maire de la commune de Ziniaré, s’est réjoui de voir que la première phase du projet qui est la formation s’est bien déroulée. Il a salué la détermination des jeunes formés et remercié les différents partenaires qui ont travaillé à la réalisation dudit projet. Tout en rassurant les acteurs de toute sa disponibilité à accompagner l’initiative, il a invité les jeunes à plus d’abnégation, car dit-il : « C’est maintenant que les vraies choses commencent. » Il a exhorté les partenaires techniques et financiers présents à la cérémonie, d’accompagner les jeunes qui n’auraient pas eu la chance d’être financés par le projet.

La cérémonie qui était retransmise par vidéo conférence a connu la participation des partenaires italiens. Pour Giorgio Garelli de la région Piémont, chef de file du projet, « au regard de la réussite de l’initiative et de l’engouement des jeunes, le projet avait tout son sens d’être lancé, malgré le contexte difficile marqué par l’insécurité et la pandémie à corona virus. »

Tout joyeux, Pakotogo Gaël, représentant les jeunes formés, a exprimé toute sa joie d’avoir été bénéficiaire de la formation. Il compte dans les jours à venir, après avoir suivi des formations complémentaires, monter son entreprise de transformation de la tomate dans la commune de Ziniaré.

Gaël PAKOTOGO, le Représentant des jeunes formés

Pour M. Wendpagnandé Simporé, coordonnateur de projet jeune à l’ONG LVIA, le projet qui est celui de coopération décentralisée entre des communes burkinabè et italiennes n’est qu’à sa première phase. Pour les jours à venir, les mêmes jeunes seront formés en éducation financière et en gestion des entreprises. Aussi, toujours selon lui, une compétition de plans d’affaires sera organisée et les meilleurs bénéficieront de financement pour l’installation de leurs entreprises.

M. Wendpagnangdé SIMPORE Coordonnateur de projet jeune à l’ONG LVIA

En rappel, ce projet qui couvre les communes de Ouagadougou (l’arrondissement 5), Banfora, Boussou, Gourcy, Ouahigouya et Ziniaré, concerne également l’implication et la formation d’une centaine de fonctionnaires issus des services publics et privés sur les politiques en faveur des jeunes et sur les services pour l’emploi et l’entreprenariat des jeunes.

Correspondance particulière

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve
Bobo-Dioulasso : La ministre déléguée à la Recherche scientifique visite le Centre Muraz
Agriculture : Le Burkina veut booster le développement de la filière gingembre
Décès de BADO/KANKO ESSOIBIE ROSALIE : Remerciements et faire part
Période de canicule : L’expert en froid Madi Sakandé donne des conseils pour bien choisir et entretenir son réfrigérateur ou son climatiseur
Burkina Faso : L’ONG Terre des hommes Lausanne et ses partenaires apportent leur contribution à la cohésion sociale
Formation professionnelle : Bordeaux école de management fait ses premiers pas au Burkina Faso
Santé : Le RAME conduit deux études sur la couverture sanitaire universelle au Burkina
Initiative 1000 jeunes filles - When Africa women lead
Burkina Faso : Un projet pour sécuriser les emplois des femmes et jeunes filles vulnérables dans la région du Centre
Déplacés internes de Barsalogho : L’ONG Help va « au-delà de l’assistance »
Organisation démocratique de la jeunesse : Une rencontre nationale fait le bilan des activités menées par les différentes sections
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés