Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Sport : Les cyclistes ont repris du service

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • lundi 9 novembre 2020 à 22h44min
Sport : Les cyclistes ont repris du service

Le Grand prix du président du Comité national Olympique et des Sports burkinabè (CNOSB) s’est couru, le dimanche 8 novembre 2020, entre Kologho et Koudougou, longue de 146 kilomètres. La compétition marque la reprise véritable des courses cyclistes après une rupture imposée par la maladie à Coronavirus. Elle a été remportée par Paul Daumont de l’AS Bessel qui a bouclé le circuit après 3h 25’5’’.

Bonne nouvelle pour les cyclistes burkinabè. Après une rupture de plus de neuf mois, imposée par le Coronavirus, ils peuvent enfin reprendre les compétitions. Dans la matinée du dimanche 8 novembre 2020, ils étaient sur la route Kologho-Koudougou, longue de 146 kilomètres, à l’occasion du Grand prix du président CNOSB.

Dès le top départ donné à 7h 46 mn à Kologho, les coureurs, qui manquaient véritablement d’occasion depuis février 2020 de s’exprimer, n’ont pas fait dans la dentelle. Pour l’occasion, les cyclistes en forme du moment et connus dans le milieu au Burkina, étaient bien présents. Mathias Sorgho, Seydou Bamogo, Abdoulaye Rouamba, Paul Daumont, Noufou Minoungou, Bassirou Nikiema et bien d’autres ont pris part à la compétition.

Paul Daumont (maillot jaune), vainqueur du Grand du prix du président CNOSB

A la sortie de Kologho, quatre coureurs tentent de s’échapper. Ils créent un écart avec le peloton qui était resté muet. Ces hommes conduisent la course sur une bonne distance avant d’être rattrapés par le peloton. Ils progressent désormais en groupe sous le rythme des sociétaires de l’AS Bessel. A l’entrée de Sabou, deux hommes se détachent du lot et filent vers le premier point chaud.

Puis le cortège prend la direction de Koudougou. Les coups de pédale s’accélèrent. Les deux hommes de tête veulent maintenir l’écart. Sur la vingtaine de kilomètres qui sépare Sabou de Koudougou, ils mènent la course. Le peloton, pas très distancé, laisse faire. A Koudougou, où les attendaient le président de la Fédération burkinabè de cyclisme, Amédée Ignace Béréwoudougou, le président CNOSB, Jean Yaméogo, le Directeur général des Sports, Rasmané Sawadogo, le président d’honneur de la FBC, Boukari Béréwoudougou, l’infatigable Francis Ducreux, promoteur de plusieurs tours en Afrique dont le Tour du Faso et bien d’autres convives, les coureurs entament le circuit interne de plus de 50 kilomètres.

Les cyclistes entre Kologho et Koudougou

Progressivement la foule s’amasse tout le long de la principale voie de Koudougou. Après avoir dominé à tour de rôle la course, Bassirou Nikiema sort du groupe et tente une échappée à une vingtaine de kilomètres de la fin. « C’est sûr qu’il ne finira pas premier de cette course », prévient un spectateur bien avisé de la chose cycliste. Effectivement, à un tour de la fin, le peloton se réorganise. Les meilleurs sprinters des différentes équipes prennent place.

A l’avant du peloton, Saïdou Diallo décide de conduire le groupe et de rattraper le fuyard. Dans sa roue, Paul Daumont, le sprinter de son club. La mission est vite accomplie puisque Bassirou Nikiema est avalé par la troupe. La cadence s’accélère. Les faibles abandonnent. A ce stade, 27 sur les 55 coureurs qui avaient pris le départ à Kologho avaient abdiqué. Dans les 100 derniers mètres, le sprint est lancé. Paul Daumont surclasse tous les autres et arrive presque seul en tête.

Le président du CNOSB (habit noir) était accompagné du président et du président d’honneur de la FBC

Les animateurs, la foule scandent son nom. Il est porté en triomphe par le public. « J’ai su que je pouvais remporter la course lorsque dans les derniers hectomètres, j’ai remarqué que ceux qui me suivaient étaient un peu loin », confesse le vainqueur. Il a reçu une enveloppe de 310 000 francs CFA, un trophée et le maillot jaune. Mathias Sorgho et Seydou Bamogo se sont successivement classés deuxième et troisième.

La course est à sa quatrième édition. Pour Jean Yaméogo, président du CNOSB, elle a pour ambition de donner plus de compétitions aux cyclistes. Il a aussi laissé entendre, qu’après le cyclisme, il pense à organiser une compétition pour les pratiquants d’une autre discipline.

Paul Daumont remettant un maillot dédicacé au président du CNOSB

Après neuf moins d’interruption, cette compétition, qui marque la reprise des activités du cyclisme, est un motif de joie et de soulagement pour le président de la FBC. Amédée Ignace Béréwoudougou a également annoncé la participation au Tour Chantal Biya du Cameroun et le Tour cycliste du 11 décembre comme les prochaines activités de la fédération.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés