Actualités :: Houndé : Les actions gouvernementales jugées satisfaisantes dans la province (...)

Les députés de la province du Tuy, dans les Hauts-Bassins, étaient face à leurs populations, les 18 et 19 février 2020, dans la commune de Houndé, dans le cadre de la rencontre d’évaluation citoyenne de l’action gouvernementale. Cette activité entre dans le cadre de la mission de contrôle de l’action gouvernementale dévolue aux députés. La séance a ainsi permis aux députés Nimayé Nabié et Dissan Boureima Gnoumou de recueillir les appréciations des populations de la province sur la mise en œuvre des engagements du gouvernement dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, de la santé et des infrastructures, pour la période 2016-2019.

Le député-maire de la commune de Houndé, Dissan Boureima Gnoumou, a noté une satisfaction dans la mise en œuvre des actions du gouvernement dans la province du Tuy, principalement dans les secteurs de l’eau et l’assainissement et de la santé. C’était mardi 18 février 2020, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du cadre d’évaluation citoyenne de l’action gouvernementale.

« Il n’y a aucun gouvernement dans ce monde qui puisse satisfaire entièrement ses populations. Mais nous apprécions à sa juste valeur ce que le gouvernement fait pour améliorer les conditions de vie des ménages. Pour ce qui est de la commune de Houndé que je connais très bien […], il y a une avancée significative. Nous avons injecté, dans la commune de Houndé, près de 200 millions de F CFA dans le système d’adduction d’eau potable du réseau de l’ONEA. Dans les villages et les secteurs périurbains, la Banque mondiale nous a financé à travers le gouvernement, dans la réalisation de plus de 14 forages. Donc le défi de l’eau est en train d’être relevé », a indiqué le député-maire Dissan Boureima Gnoumou.

Député Nimayé Nabié

Il a par ailleurs souligné que dans le secteur de la santé, le gouvernement travaille à relever le défi du rayon moyen d’action. « Nous avons déjà gagné le combat ‘‘Un secteur, un CSPS dans la commune de Houndé’’. Nous sommes en train d’aller maintenant dans le sens de rapprocher les soins de base aux populations. Tout cela grâce à l’appui du gouvernement, au transfert des ressources », a-t-il laissé entendre.

Cependant, pour ce qui est des infrastructures routières, il se réserve de faire des commentaires car il estime que la province du Tuy est très mal prise en compte. « Certes, nous allons avoir une réhabilitation de la voie Houndé-Sara, mais ce n’est pas de ça qu’il s’agit pour nous les populations productrice de coton, productrice d’or. Le Tuy est une zone hautement poumon économique du Burkina.

Donc il ne s’agit pas de réhabiliter seulement la voie Houndé-Sara, en y mettant la terre à la terre. Nous voulons du bitume ; la province a besoin d’un minimum de 100km de bitume qui permettra de désenclaver cette province qui est une province sur qui l’Etat burkinabè peut compter pour le développement économique et social », dit-il.

Les participants à la rencontre

En effet, dans le cadre de sa planification, l’Assemblée nationale a adopté un plan stratégique couvrant la période 2016-2020, avec un engagement pour la promotion du dialogue entre les députés et les citoyens. Le développement des actions de contrôle de l’action gouvernementale figure également en bonne place dans ce plan. C’est dans cette dynamique que les députés de la province du Tuy étaient face à la population, dans le cadre d’évaluation citoyenne de l’action gouvernementale.

Cette activité se veut un cadre où les députés de la province du Tuy pourront discuter directement avec les populations à la base sur la mise en œuvre des politiques publiques. C’est également le lieu pour les populations, en tant que principaux bénéficiaires des politiques publiques, de donner leur appréciation sur l’effectivité des engagements du gouvernement dans la province et aussi la qualité des réalisations faites.

La photo de famille

Pour le député-maire de Houndé, Boureima Gnoumou, le cadre d’évaluation de l’action gouvernementale est une activité importante et essentielle pour l’approfondissement de notre démocratie. « Cette rencontre annonce une approche nouvelle de la participation des citoyens à l’amélioration de leurs conditions de vie. C’est un exercice qui est essentiel pour l’appréciation des politiques publiques dans un cadre organisé. En choisissant de mettre le focus sur les secteurs de l’eau et de l’assainissement, la santé et les infrastructures, nous sommes de plain-pied dans les services essentiels au profit des populations et les besoins clés des administrations publiques garantes de la manifestation de l’Etat dans les différentes localités », a-t-il expliqué.

Il estime cependant que les politiques publiques ont toujours besoin de ces regards croisés, des coups d’œil furtifs et des examens à la loupe, afin que chaque citoyen sache ce qui fait en son nom, pour lui et pour la collectivité.

Député Nimayé Nabié

Le député Nimayé Nabié, pour sa part, a laissé entendre que cette séance leur permettra de recueillir les appréciations des populations de la province sur la mise en œuvre des engagements du gouvernement dans les secteurs de l’eau et assainissement, de la santé et des infrastructures, pour la période de 2016 à 2019.

A l’en croire, les conclusions de cette session pourraient ainsi aboutir à la formulation de questions orales ou écrites à l’endroit de l’exécutif, à une mission d’information ou à une commission d’enquête parlementaire. « Ces informations qui seront collectées nous permettront sans doute, en tant que députés, de pouvoir mieux protéger les intérêts de nos citoyens et surtout de veiller à leur mieux-être », a-t-il indiqué.

Il reste convaincu que pour mieux répondre aux besoins des populations à la base, il est important de les impliquer dans le processus de prise de décision. « C’est pourquoi nous avons jugé qu’il était fondamental d’impliquer ces dernières, en tant que principaux bénéficiaires des politiques, dans l’exercice du contrôle de l’action gouvernementale », nous confie-t-il.

Le consultant Jean-Claude Bonkoungou

Plusieurs activités ont marqué ces deux jours de travaux, notamment la présentation des résultats des investigations faites auprès des directions régionales et provinciales des trois secteurs concernés dans le cadre de la préparation de cet atelier. Ces résultats ont été présentés par le consultant Jean-Claude Bounkoungou.

De son point de vu, dans le secteur de la santé, plusieurs Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) ont été réalisés à l’intérieur de la commune de Houndé et certains ont été normalisés à travers la construction de maternités et de dispensaires, financés par l’Etat burkinabè. Dans le secteur de l’eau, beaucoup de forages ont été réalisés dans le cadre de l’appui sectoriel du gouvernement et également avec la collaboration de certains partenaires techniques et financiers. Pour le secteur de l’assainissement, il a noté près de 450 latrines construites de la période de 2016 à 2019. Il note ainsi des satisfactions au niveau du taux de réalisation dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement et la santé.

Cependant, il a attiré l’attention des autorités sur les insuffisances constatées au niveau des réalisations dans le secteur des infrastructures routières où il a juste noté des travaux d’entretien et d’aménagement de pistes dans quelques communes. « Sinon, de façon générale, le taux est acceptable », a-t-il apprécié.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Journées parlementaires CDP :" On est inquiet, on a peur (...)
Elections de 2020 : Les jeunes du MPP déterminés à (...)
Première session de l’ADF/RDA : La vie du parti et la (...)
Mesure d’extension de l’IUTS : ‘’Roch Kaboré n’est pas un (...)
10ème anniversaire de l’UPC : Dans une détermination à (...)
UNIR/PS : Officiellement installée, la Fédération (...)
Elections de 2020 et 2021 : « Ne ratons pas le démarrage (...)
Situation nationale : Le FPR invite le gouvernement à (...)
Politique au Burkina Faso : L’UPC braque les projecteurs (...)
IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations
CDP : La 67e session ordinaire du BPN reportée au samedi (...)
Présidentielle de 2020 : Ça trépigne au CDP…, rupture (...)
CDP : Blaise Compaoré instruit de solder les dettes (...)
Burkina : L’ambassadeur Mélégué Traoré, l’assassinat de (...)
Journées parlementaires du groupe Renouveau démocratique (...)
Présidentielle de 2020 : Le Rassemblement patriotique (...)
Révision du fichier électoral dans la Boucle du Mouhoun : (...)
Burkina : L’UPC invite le gouvernement à saisir la main (...)
Situation sécuritaire : Le CDP s’insurge contre « (...)
Houndé : Les actions gouvernementales jugées satisfaisantes
Réconciliation nationale : « Les lignes bougent dans le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10374



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés