Actualités :: Burkina : Le PPS demande à Ibrahim Traoré de s’impliquer personnellement pour (...)

A l’occasion du nouvel an 2024, le parti panafricain pour le salut ( PPS) a salué et rendu hommage aux forces de défense et de sécurité ainsi qu’aux volontaires pour la défense de la patrie. Il invite par ailleurs les autorités de la transition à se pencher sur des mécanismes de réconciliation en donnant des possibilités de retour aux burkinabè qui souhaiteraient revenir au pays. Le PPS demande aux autorités de s’impliquer pour le retour d’Ablassé Ouédraogo "porté disparu" selon sa famille.

MESSAGE DE NOUVEL AN DU PARTI PANAFRICAIN POUR LE SALUT

Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur,
Nous voici à l’orée d’une nouvelle année, celle de 2024.
C’est l’occasion pour le Parti Panafricain pour le Salut (PPS) de souhaiter à l’ensemble du Peuple burkinabè, ses meilleurs vœux de santé, de paix, de prospérité et de bonheur.

Pendant que nous célébrons notre entrée dans cette nouvelle année, le PPS a une pensée pieuse à nos défunts arrachés à notre affection. Que le Tout Puissant accorde le repos éternel à leurs âmes ! Le parti d’obédience sociale-démocrate implore également la Miséricorde de Dieu pour le prompt rétablissement des malades et des blessés.

Il tient aussi à saluer la résilience des personnes vulnérables ainsi que des Personnes déplacées internes (PDI) et lance un vibrant appel pour une solidarité agissante comme le recommande la tradition au pays des Hommes intègres, en leur apportant assistance et réconfort.

Burkinabè de tout bord et de tout âge, en abordant ce dernier virage, il est nécessaire de rappeler que l’année 2023 a été partiellement éprouvante sur plusieurs plans. Mais compte tenu du contexte sécuritaire prédominant, nous n’avons de choix que focaliser notre adresse sur le plan sécuritaire.

Ainsi, au plan sécuritaire, le Burkina Faso a connu des attaques terroristes particulièrement meurtrières ayant coûté la vie à de nombreux compatriotes militaires et civils.

C’est le lieu pour nous de saluer la résilience des Forces de défense et de sécurité (FDS), des Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) et de toutes les couches socioprofessionnelles qui tiennent haut le flambeau du Burkina Faso que nous ont légué nos vaillants ancêtres.

C’est aussi l’occasion pour le PPS de rappeler à l’ensemble du Peuple burkinabè que notre plus noble devoir trouve son sens dans le combat que nous menons pour notre chère Patrie.

C’est pourquoi, nous devons nous investir individuellement et collectivement dans le sens de la promotion du vivre-ensemble, du patriotisme dans le combat acharné contre les forces du mal en vue de la construction véritable de l’Etat-nation burkinabè.

Le PPS réitère ses encouragements et son soutien indéfectible à l’Armée de terre, l’Armée de l’air, la Gendarmerie nationale, la Police nationale, la Douane, les Eaux et Forêts, la Garde de sécurité pénitentiaire, la Police municipale ainsi qu’aux Volontaires pour la défense de la patrie, les Volontaires adjoints de sécurité (VADS), les Dozos, les Kolgéogos pour leur engagement et leur détermination à défendre la Nation jusqu’au sacrifice suprême et pour les multiples victoires remportées sur l’ennemi commun.

Notre parti félicite aussi toutes les bonnes volontés qui n’ont ménagé aucun effort pour accompagner les actions des forces combattantes par la mobilisation de ressources matérielles et/ou financières.

C’est dans ce contexte de résilience que le PPS, grâce à l’engagement et la mobilisation inébranlables et soutenus de ses militantes et militants, a apporté diverses contributions à plusieurs niveaux pour entre autres accompagner les efforts du Gouvernement dans la lutte contre le terrorisme et la prise en charge des Personnes Déplacées Internes.

Nous saluons à cet effet l’esprit militant et l’engagement patriotique des camarades ayant permis à notre Parti de mobiliser un fonds de soutien de plus de douze millions deux cent mille (12 200 000) FCFA pour l’effort de paix.

Nous sommes conscients que la réussite des missions de la Transition dépend aussi de l’action de toutes les composantes de notre société.

La victoire contre les terroristes doit être commune. C’est pourquoi, en associant la classe politique à la mise en œuvre des actions et réformes entreprises par le Gouvernement, il y a lieu de n’exclure aucun parti.

Le PPS est un parti de paix et d’amour qui a été porté sur les fonts baptismaux par des patriotes progressistes venus de plusieurs partis et formations politiques ou d’horizons apolitiques, épris par la volonté de bâtir une Afrique prospère et stable, de paix et de démocratie.

C’est pourquoi le parti, fidèle à son idéologie, ses principes et valeurs, invite l’ensemble de ses militants et sympathisants en particulier et tous les Burkinabè en général à s’investir davantage dans la lutte pour un retour définitif de la paix. Il est évident que nous dévons nous donner davantage de chance en œuvrant pour une réconciliation sincère des Burkinabè et une promotion de la cohésion sociale, du dialogue et du vivre ensemble.

Pour ce faire, le parti invite l’ensemble des Burkinabè particulièrement ceux et celles qui se sont trompés en s’érigeant contre leur pays à revenir dans la mère Patrie.

Il invite par conséquent les Autorités à développer des mécanismes de réconciliation afin de donner des possibilités de retour aux fils et filles qui souhaiteraient rejoindre la mère Patrie.

Dans le même registre, le PPS souhaite se prononcer sur le cas de Monsieur Ablassé OUEDRAOGO, Président du parti politique Le Faso Autrement, sexagénaire politique privé de liberté selon les informations données par sa famille politique.

Nous invitons Son Excellence Monsieur Ibrahim TRAORE, Président de la Transition, Chef de l’Etat, garant de la sécurité de tous les Burkinabè à s’impliquer personnellement pour que Monsieur Ablassé OUEDRAOGO, puisse recouvrer sa liberté compte tenu du poids de l’âge.

Enfin, nous prions vivement que notre cher pays, le Burkina Faso, connaisse la paix et la stabilité durable pour écrire une nouvelle page de son histoire.
Bonne et heureuse année 2024 à toutes et à tous !

Dignité – Equité – Tolérance !

Ouagadougou, le 31 décembre 2023

Le Président du parti

Burkina Faso : « Il n’y aura pas d’élections tant que le (...)
Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)
Evaluation des performances des départements ministériels en
Approvisionnement en intrants agricoles : Le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés