Actualités :: Situation nationale : Le Mouvement de la culture de la paix et l’amour de la (...)

Le Mouvement de la culture de la paix et l’amour de la patrie (MPAP) a tenu une conférence de presse ce lundi 24 mai 2021, à Ouagadougou. La situation sécuritaire, le processus de réconciliation nationale, la crise du système éducatif ont été abordés au cours de la sortie de cette organisation de la société civile. Le MPAP propose sa solution.

Le Burkina Faso ne présente pas un visage reluisant. Il est même teinté de beaucoup d’inquiétudes. C’est du moins l’avis du Mouvement de la culture de la paix et l’amour de la patrie (MPAP). Il a livré son analyse sur la situation du pays au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue ce lundi 24 mai 2021, à Ouagadougou.

Selon le président du MPAP, Samuel Kalkoumdo, de la région au Nord en passant par celle de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, de l’Est et au Sahel, des personnes continuent de tomber sous les balles assassines des terroristes. Cette situation, a-t-il analysé, qui sévit depuis la chute de l’ancien régime, n’a cessé d’ébranler le tissu social notamment la cohabitation pacifique entre les populations dans leurs diversités ethniques.

Le processus de la réconciliation nationale peine à prendre forme d’après les conférenciers du jour. Car, disent-ils, depuis la nomination du ministre en charge de la Réconciliation nationale, plusieurs rencontres se sont succédé mais jusque-là, rien n’est encore clair. Le MPAP déplore d’ailleurs que ces rencontres se concentrent dans la capitale et l’accent semble être mis sur la question de l’ancien président, Blaise Compaoré.

Selon le président du MPAP, Samuel Kalkoumdo, la réconciliation nationale doit être inclusive et participative

Pour ce qui est de la crise que le système éducatif traverse actuellement, M. Kalkoumdo et ses camarades, en tant que structure œuvrant pour la paix, la cohésion sociale, condamne « fermement » les actes perpétrés par les élèves. A l’entendement du MPAP, les élèves peuvent manifester leur mécontentement mais doivent éviter de s’en prendre aux biens scolaires, privés et publics. Par conséquent, ils les appellent à la retenue.

Les recettes du MPAP pour en finir avec les crises

Le MPAP a donné sa recette afin d’en finir avec les différentes crises qui gangrènent le Burkina. Pour ce qui concerne la sécurité, le président du MPAP propose que de moyens conséquents soient mis à la disposition des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), partout où ils se trouvent. A l’endroit des bonnes volontés, des patriotes, les hommes et femmes d’affaires, les plus nantis, le Mouvement les appelle à faire de la lutte contre le terrorisme, leur combat, leur priorité.

Pour mener à bien la réconciliation nationale, Samuel Kalkoumdo suggère que les autorités chargées de la question organisent également des rencontres avec les populations dans les régions. Car elle (la réconciliation nationale) devrait être participative, inclusive.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter (...)
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 (...)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : (...)
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du (...)
Organisation des élections au Burkina : Les membres de (...)
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation (...)
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir (...)
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao (...)
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle (...)
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés