Actualités :: Modernisation de l’administration et bonne gouvernance : Le comité de (...)

Le président du Faso a inscrit dans son programme quinquennal 2021-2025, au rang des priorités, de ‘’réformer l’État, moderniser et professionnaliser l’administration publique ». Une volonté qui confie au ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, la principale mission de mettre en place une « administration capable de répondre permanemment aux exigences de qualité du service public ». C’est dans cette détermination que s’est tenue ce mardi 27 avril 2021 à Ouagadougou, la première session ordinaire de 2021 du comité de pilotage de la modernisation de l’administration et de bonne gouvernance.

Placée sous la présidence du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Pr Séni Ouédraogo, qui avait à ses côtés à la cérémonie d’ouverture, le ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Hadja Fatimata Ouattara, et des partenaires au projet, cette session avait pour objectif d’adopter les projets de rapports en matière de modernisation de l’administration et de bonne gouvernance.

Selon le ministre Séni Ouédraogo, de 2011 à 2020, le Plan stratégique de modernisation de l’administration (PSDMA) a été mis en œuvre, en collaboration avec l’ensemble des ministères et des institutions publiques. L’évaluation de ce plan révèle de nombreux acquis, dont ceux en matière de promotion du rendement dans l’administration, de gestion stratégique des ressources humaines, de renforcement des capacités des agents publics dans la conception des politiques publiques, d’accessibilité et de transparence dans l’administration, de promotion de l’administration électronique.

Le PSDMA dégage aussi des insuffisances qui demeurent dans la répartition et la gestion des ressources humaines, la mise en œuvre de certains outils modernes de gestion, la fourniture et la couverture du réseau internet. D’où la nécessité de poursuivre et d’identifier les actions de modernisation de l’administration publique.
« Un rapport d’achèvement a été élaboré d’une part, pour évaluer la performance d’exécution globale de ce programme et les résultats atteints par rapport aux objectifs initiaux et, d’autre part pour capitaliser les expériences pouvant contribuer à l’amélioration de la mise en œuvre des projets et programmes en cours et à venir », a indiqué Pr Séni Ouédraogo.

Le ministre Séni Ouédraogo a rappelé que la mise en œuvre du PSDMA a été accompagnée par le programme de modernisation de l’administration publique (PMAP) dont la clôture est intervenue en décembre 2020.

Par cette première session de l’année 2021, les participants examineront, en vue de leur adoption, plusieurs rapports dont celui sur le respect des principes de bonne gouvernance en 2019.

D’ores et déjà, le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a, en remplacement au PSDMA, œuvré à l’adoption de la stratégie nationale de modernisation de l’administration publique (SNMAP) 2021-2025 qui constitue désormais le référentiel national dans lequel doivent s’inscrire toutes les actions menées au sein des structures en vue de rendre l’administration publique plus moderne, aussi bien au niveau central que déconcentré.

« L’élaboration de cette stratégie a suivi un processus participatif et inclusif à travers plusieurs ateliers, avec la contribution de différents acteurs issus des ministères et institutions, des collectivités territoriales, des organisations de la société civile, du secteur privé, des partenaires techniques et financiers », a expliqué le ministre Séni Ouédraogo.

Cette stratégie a pour vision, à l’horizon 2025, de doter le Burkina d’une administration publique d’excellence soutenue par des valeurs républicaines et au service des usagers.

O.L
Lefaso.net

Processus électoral au Burkina : Les acteurs en réflexion (...)
Réconciliation nationale : A Kaya, le PNUD et le (...)
Dr Adama Coulibaly de l’APP/Burkindi : « La réconciliation
Élections locales au suffrage universel direct : La CENI (...)
Vie constitutionnelle au Burkina : « Que faire (...)
Nouveau temps pour la démocratie : Le groupe parlementaire
Décès de Dr Assimi Kouanda : Les condoléances du parti Le (...)
Assimi Kouanda meurt en exil : Le meilleur islamologue (...)
Décès d’Assimi Kouanda : Le Mouvement pour le retour de (...)
Constitution du Burkina : Projecteurs sur 30 ans de vie (...)
Burkina Faso : Le groupe parlementaire RDJ invite le (...)
Burkina Faso : Le groupe parlementaire RDJ pour la (...)
Toussaint Ouédraogo de La Marche pour la patrie : « La (...)
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : « (...)
Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la (...)
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : (...)
Réconciliation nationale : Ce qu’il faut comprendre du (...)
Burkina : Assimi Kouanda n’est plus
Le Burkina Faso est-il prêt à négocier avec les (...)
Crise dans les établissements scolaires : Les députés du (...)
Zéphirin Diabré détaille les contours du Conseil national (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 11151


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés