Actualités :: An 1 de l’ALT : "Nous devons constamment nous rappeler que nous sommes des (...)

La date du lundi 13 novembre 2023 marque un an d’existence de l’Assemblée législative de transition (ALT). En ce début de matinée, les membres de l’institution ont tenu à marquer une halte pour réitérer leur engagement à oeuvrer pour la patrie, laquelle est ébranlée par une crise sécuritaire qui menace le vivre ensemble et remet perpétuellement en cause la cohésion sociale.

C’est tôt le matin que les membres de l’ALT, avec à leur tête leur premier responsable en la personne du Dr Ousmane Bougouma, ont monté comme à chaque début de semaine, les couleurs. Mais la particularité de ce jour, est qu’il marque une année d’existence de cette institution, qui a vu le jour dans un contexte qui n’est pas des plus reluisants. Le temps a passé, le chemin a parcourir est encore long, mais à mi-parcours, il y a de quoi saluer les efforts entrepris jusque-là.

Deux agents de sécurité de l’ALT, s’apprêtant à la monter le drapeau

"Plus de 40 lois ont été votées. Une quarantaine de questions orales ont été posées au gouvernement. Ensemble, nous avons sillonné les treize régions du Burkina à la rencontre de nos forces combattantes, de nos Personnes déplacées internes, de nos légitimités coutumières. Et surtout, nous avons été à l’écoute de nos forces vives des régions afin de recueillir leurs propositions pour les réformes à venir" a résumé Dr Ousmane Bougouma.

"Nous travaillerons à utiliser les TIC pour que nos populations de l’intérieur et de l’extérieur puissent contribuer substantiellement à l’œuvre législative" Dr Ousmane Bougouma

Cette cérémonie fut aussi l’occasion pour le premier responsable, d’appeler les députés à plus d’entrain et d’ardeur au travail, afin de contribuer à sortir le pays de l’ornière dans laquelle il se trouve depuis un peu plus de sept ans. "Nous ne devons pas baisser les bras. C’est surtout le moment de resserrer les rangs car les grandes réformes sont devant nous. C’est le moment pour nous d’être davantage engagés, davantage solidaires, de nous mettre davantage au travail. Nous devons constamment nous rappeler que nous sommes des VDP à l’hémicycle. Nous sommes des députés VDP et nous n’aurons de repos que lorsque le pays sera complètement en paix. Ce sera notre contribution pour un Burkina paisible, améliorer la gouvernance et favoriser un Burkina beaucoup plus uni" dira t-il à ses pairs.

Une vue de quelques agents de sécurité, présents à la montée des couleurs

Au personnel administratif et de la sécurité, "ouvriers de l’ombre sans lesquels il n’y a pas d’Assemblée", le message du président sera le suivant : "tous les acquis que nous pouvons évoqués aujourd’hui sont aussi les vôtres. C’est grâce à vous. Vous êtes les premiers à arriver à l’ALT, et les derniers à fermer les bureaux. Je voudrais vous remercier pour l’accompagnement, pour l’engagement, pour le travail que vous abattez au quotidien. Votre contribution à l’effort de paix est substantielle. Soyez en remerciés...Je vous invite à plus d’engagement pour que nous relevions notre défi commun et réussissions les chantiers des réformes qui sont attendues."

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (...)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (...)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (...)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, chef (...)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (...)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (...)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (...)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (...)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (...)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colonel
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (...)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (...)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (...)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (...)
Affaire Guy Hervé Kam : Le mouvement SENS dénonce un (...)
Burkina : Des citoyens expriment leurs attentes pour (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)
Organisation d’élections : Le Mali à l’école du Burkina (...)
Burkina/Assises nationales : L’ex APMP conditionne sa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12537


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés