Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Accès aux services financiers : Le PAIF-PME ne veut laisser personne en marge du système financier

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 6 octobre 2020 à 22h36min
Accès aux services financiers : Le PAIF-PME ne veut laisser personne en marge du système financier

Le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement a procédé, ce 6 octobre, au lancement du Projet d’appui à l’inclusion financière et l’accès au financement des petites et moyennes entreprises (PAIF-PME). D’un coût global de 55 milliards de F CFA, le PAIF-PME veut créer les conditions d’accès aux services financiers au profit des couches de la population souvent exclues du système financier classique.

L’inclusion financière englobe l’ensemble des dispositifs mis en place afin de lutter contre l’exclusion bancaire et financière. Elle comprend toute une gamme de produits et services financiers et non-financiers. Au Burkina Faso, la part de la population adulte ayant un compte bancaire était estimée à 43% en 2017. Ce qui sous-entend que plus de la moitié de la population burkinabè demeure exclue du système financier classique.

Les disparités de genre affectent un peu plus les femmes, qui ont peu accès aux services financiers et à l’épargne. Le secteur agricole connaît également un accès difficile au service financier, dû à sa vulnérabilité aux changements climatiques.

Le Projet d’appui à l’inclusion financière et l’accès au financement des Petites et moyennes entreprises (PAIF-PME) vise donc, par sa mise en œuvre, à accroître l’accès aux services financiers et à faciliter l’accès aux crédits pour les PME, les agriculteurs, les femmes et les jeunes, souvent mal desservis financièrement.

Ce projet qui, de l’avis de Pauline Zouré, ministre déléguée chargée de l’Aménagement du territoire, représentant le ministre de l’Economie, est un instrument majeur de développement et de lutte contre la pauvreté, va permettre aux populations et aux couches vulnérables de disposer de financement afin de pouvoir mener des activités génératrices de revenus, produire de la richesse afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Autorité coutumière et administrative montrent l'exemple de la bonne entente entre les peuples de Manga et de Kaya

Pour ce faire, le projet compte saisir l’opportunité qu’offre le digital pour relever les défis liés à la manipulation du cash. L’utilisation de la monnaie électronique va aussi permettre d’augmenter l’utilisation des comptes de transaction pour effectuer et recevoir les paiements. Plusieurs structures telles la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique, la Direction générale des douanes, la Caisse nationale de sécurité sociale, le Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes, participent à la mise en œuvre de ce projet.

D’un coût global de 55 milliards de F CFA, le PAIF-PME est financé par l’Etat burkinabè et la Banque mondiale. Sa mise en œuvre couvrira la période 2019-2025.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Économie : Réflexion sur l’intégration des investissements dans le budget de l’État
Banques : Le Burkinabè Simon Tiemtoré finalise l’acquisition des filiales burkinabè et guinéenne de BNP Paribas, selon Jeune Afrique 
Mois du consommer local : Un label « Made in Burkina » pour magnifier les produits locaux
Coris Bank International SA (CBI SA) couronnée par la Société Financière Internationale (SFI) et par African Banker Awards
Burkina Faso : Le Président de la BOAD fait Grand officier de l’ordre de l’Etalon
Recettes fiscales : Le Burkina a perdu plus de 214 milliards Fcfa en 2019
Transformation de l’économie du Centre Sud : l’Institut supérieur des technologies initie un forum à l’occasion de son 20e anniversaire
Burkina Faso : Le consortium « Burkina 2050 » attire l’attention sur la gestion « chaotique » du chemin de fer
Economie informelle : Le Conseil national enfin représenté dans toutes les régions du Burkina
Digitalisation des services financiers : La Confédération des institutions financières déploie le logiciel SAB-AT au Burkina
Commercialisation du riz du Burkina : Une table ronde pour trouver des solutions aux contraintes
Accès aux services financiers : Le PAIF-PME ne veut laisser personne en marge du système financier
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés