Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Société Générale Burkina Faso : Bientôt un nouveau siège

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 1er octobre 2020 à 22h00min
Société Générale Burkina Faso : Bientôt un nouveau siège

La Société Générale Burkina Faso (SGBF) aura bientôt un nouveau siège social à Ouagadougou. Ce sera un bâtiment de type R+4 avec une centaine de bureaux et d’autres commodités. La cérémonie de pose de la première pierre est intervenue dans l’après-midi du mardi 29 septembre 2020.

Le coup d’envoi a été donné. La Société Générale Burkina Faso (SGBF) aura un nouveau siège social à Ouagadougou d‘ici les 24 prochains mois. C’est un bâtiment de type R+4 qui sera construit. Les deux premiers étages vont constituer l’agence principale. Il y aura 129 bureaux entre le deuxième et le troisième étage et une possibilité de cinquante bureaux au quatrième étage, a indiqué Désiré Thiombiano, qui a présenté l’architecture.

Le nouveau joyau sera construit juste à côté du siège de la SGBF qui est situé à côté du grand marché de Ouagadougou (Rood-Woko). Il sera une continuité de l’actuel siège. En plus du système sécuritaire qui sera renforcé avec le nouveau siège, l’architecture va prendre en compte le tissu urbain. Des espaces flexibles seront créés et il y aura une communication entre l’ancien et le nouveau bâtiment.

La maquette du nouveau siège social de la SGBF

Selon le directeur général de la SGBF, Harold Coffi, il s’agit de se conformer à la modernité. « Il faut faire en sorte que les espaces soient plus agréables pour les effectifs et aussi regrouper le personnel en doublant la capacité d’accueil, mais aussi créer un parking qui permet de ne pas utiliser la voie publique », a-t-il signifié.
Au-delà de l’aspect architectural, le nouveau siège social, par sa capacité, veut offrir un service de qualité aux clients. « Les employés qui ont un environnement de travail adéquat sont encore plus efficaces, plus aimables avec les clients », a laissé entendre Harold Coffi.

Selon le directeur général de la SGBF, Harold Coffi, sa banque veut être une entreprise citoyenne, au-delà des financements

Déjà 22 ans au Burkina Faso

Présent dans 19 pays africains, le groupe Société Générale s’est installé au Pays des hommes intègres en 1998. Ce sont des réels motifs de satisfaction que les premiers responsables du groupe bancaire ont traduit durant la cérémonie.

« En 22 ans, la SGBF est aujourd’hui le troisième acteur bancaire du pays. On le voit à travers les différents soutiens qu’on apporte à l’Etat, le financement mais aussi l’accompagnement des grandes entreprises de ce pays et des PME », s’est réjoui Harold Coffi. Par ailleurs, il a estimé qu’ils doivent encore faire mieux. « C’est la raison pour laquelle nous modernisons le réseau actuel, nous entrons dans le digital », s’est-il justifié.

Le directeur régional Afrique de l’Ouest de la Société Générale (SG), Georges Wega

Au cours de cette cérémonie de pose de la première pierre, le directeur régional Afrique de l’Ouest de la Société Générale (SG), Georges Wega, n’a pas manqué d’afficher l’ambition de cette banque pour le Burkina Faso. « La Société Générale est au Burkina pour y rester ! » a-t-il déclaré. Et il a ajouté que cette banque va accompagner le Burkina Faso dans son développement pour les décennies à venir.

La ministre déléguée chargée du Budget, Edith Clémence Yaka a fait la promesse de toujours accompagner le secteur bancaire

Au nom du gouvernement burkinabè, la ministre déléguée chargée du Budget, Edith Clémence Yaka, représentant le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, a félicité la SGBF, qui selon elle, a joué un rôle important dans les financements des projets du Burkina Faso. « C’est une consolidation et nous sommes vraiment heureux de constater qu’ils s’installent encore davantage au Burkina Faso », a-t-elle confié.

La photo de famille des officiels

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 octobre à 13:18, par HAMIYE FRANCOIS LOMPO En réponse à : Société Générale Burkina Faso : Bientôt un nouveau siège

    Bonjour.
    SONGEZ SURTOUT AU PARKING. J’insiste.

    Merci.

    Au nom du gouvernement burkinabè, la ministre déléguée chargée du Budget, Edith Clémence Yaka, représentant le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, a félicité la SGBF, qui selon elle, a joué un rôle important dans les financements des projets du Burkina Faso. « C’est une consolidation et nous sommes vraiment heureux de constater qu’ils s’installent encore davantage au Burkina Faso », a-t-elle confié.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Économie : Réflexion sur l’intégration des investissements dans le budget de l’État
Banques : Le Burkinabè Simon Tiemtoré finalise l’acquisition des filiales burkinabè et guinéenne de BNP Paribas, selon Jeune Afrique 
Mois du consommer local : Un label « Made in Burkina » pour magnifier les produits locaux
Coris Bank International SA (CBI SA) couronnée par la Société Financière Internationale (SFI) et par African Banker Awards
Burkina Faso : Le Président de la BOAD fait Grand officier de l’ordre de l’Etalon
Recettes fiscales : Le Burkina a perdu plus de 214 milliards Fcfa en 2019
Transformation de l’économie du Centre Sud : l’Institut supérieur des technologies initie un forum à l’occasion de son 20e anniversaire
Burkina Faso : Le consortium « Burkina 2050 » attire l’attention sur la gestion « chaotique » du chemin de fer
Economie informelle : Le Conseil national enfin représenté dans toutes les régions du Burkina
Digitalisation des services financiers : La Confédération des institutions financières déploie le logiciel SAB-AT au Burkina
Commercialisation du riz du Burkina : Une table ronde pour trouver des solutions aux contraintes
Accès aux services financiers : Le PAIF-PME ne veut laisser personne en marge du système financier
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés