Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Offre d’emploi : Recrutement de conseillers principaux et de spécialistes techniques

Accueil > Petites annonces > Communiqués • LEFASO.NET • mercredi 22 juillet 2020 à 08h00min
Offre d’emploi : Recrutement de conseillers principaux et de spécialistes techniques

CONTEXTE
Le Projet d’Appui aux Réformes institutionnelles et techniques pour l’Équité (PARITÉ) est mis en œuvre par le consortium Agriteam Consulting Ltd comme lead et le Centre d’Études et de Coopération internationale sur la base d’un financement de Affaires mondiales Canada (AMC) dans le cadre de l’appui du Ministère des Affaires Étrangères, du Commerce et du Développement du Canada (MAECD) au Ministère de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN) dans le secteur de l’éducation de base.

Le PARITÉ, d’une durée de 5 ans (octobre 2019 – septembre 2024), a comme principaux objectifs de contribuer à l’atteinte des résultats du Plan de Développement de l’Éducation de base (PDSEB) de même qu’à l’atténuation des risques fiduciaires associés au mécanisme de financement du Compte d’Allocations spéciales du Trésor (CAST). Le projet vise comme résultat ultime une éducation de base de qualité pour les filles et les garçons à travers l’amélioration des pratiques professionnelles des agents du MENAPLN, des encadreurs et des enseignants favorisant l’inclusion et les apprentissages, notamment pour les filles et une gestion de l’éducation de base améliorée et plus inclusive.

A cet effet, le PARITÉ lance un avis de recrutement pour les postes suivants qui seront :

basés à Ouagadougou au sein du MENAPLN :
Un/e conseiller/ère principal/e en gestion des finances publiques (GFP)
Un/e conseiller/ère en éducation de base
Un/e conseiller/ère en égalité femmes hommes (EFH)
b) basés dans les chefs-lieux de régions du Centre-Nord, de l’Est et des Hauts Bassins au sein des directions régionales du MENAPLN :
Trois spécialistes techniques en gestion des finances publiques (GFP)
Trois spécialistes en éducation de base

-RECRUTEMENT DE CONSEILLERS PRINCIPAUX

MANDAT DES CONSEILLERS/CONSEILLÈRES PRINCIPAUX/PRINCIPALES

Les 3 Conseillers /conseillères principaux/principales auront chacun/e un double mandat : d’une part, ils/elles devront appuyer la Directrice de projet dans certaines de ses fonctions de gestion et de suivi du Projet et d’autre part, ils/elles devront offrir de l’assistance technique (AT) au MENAPLN/MINEFID dans leur champ d’expertise respectif.

Sous la direction et la coordination de la Directrice terrain du projet, les trois Conseillers/conseillères principaux/principales auront notamment, sans y être limité/e/s, les responsabilités suivantes :

Appuyer la Directrice terrain dans la planification, la gestion et le suivi du Projet, dont la préparation des rapports dans leurs champs d’expertise respectifs, soit pour l’un/e en matière d’éducation, pour l’autre en gestion des finances publiques et pour le/la troisième, en matière d’égalité femme/homme, en vue de favoriser l’atteinte des résultats attendus du Projet. Ce qui inclut :
Appuyer le processus d’identification et de priorisation des besoins en matière de Renforcement des Capacités (RC), (analyses de besoins), et ce de façon participative, au sein du MENAPLN, du MINEFID et des autres organisations concernées ;

Fournir un appui à la Directrice terrain du projet afin de définir, de façon participative, les mandats d’AT ou de RC pour le MENAPLN, le MINEFID et les autres organisations concernées aussi bien au niveau central que déconcentré ;
Contribuer à l’élaboration des Plans de travail annuel (PTA) et des rapports de rendement du Projet ;

Gérer sur une base continue, la collecte des données servant à assurer le suivi des progrès sur le terrain ;

Fournir des conseils à la Directrice terrain du projet pour la composition de la banque de spécialistes locaux ou régionaux, laquelle viendra s’ajouter à la banque de spécialistes canadiens et internationaux, qui pourra être utilisée pour livrer des mandats ponctuels d’AT ou de RC dans les domaines ciblés par le Projet quand l’utilisation des spécialistes locaux s’avère plus propice ;
Encadrer les spécialistes techniques régionaux et les spécialistes techniques supplémentaires (canadiens, internationaux, locaux, régionaux) recrutés pour des mandats ponctuels qui seront sous leur responsabilité et s’assurer de la qualité de leurs prestations de services, et ce, afin de s’assurer qu’elles contribuent à l’atteinte des résultats attendus, conformément aux PTA, en temps opportun et dans les limites du budget ;

Fournir un appui à la Directrice terrain de Projet pour le suivi d’ensemble du Projet afin de favoriser une approche d’intervention cohérente et efficiente favorisant l’atteinte des résultats attendus et afin de favoriser les synergies et économies d’échelle ;

Participer aux réunions du Comité de revue du projet et à toute instance à la demande du management du projet.

Assurer la livraison d’activités d’AT ou de renforcement de capacités (RC) dans leurs champs d’expertise respectifs. Ce qui inclut :

Fournir une expertise technique et donner des conseils aux bénéficiaires ;
Donner de la formation aux bénéficiaires ;

Proposer de nouvelles pratiques/ systèmes/ outils de travail aux bénéficiaires.
Participer à l’établissement d’une relation efficace avec le MAECD à Ouagadougou, et plus particulièrement avec l’autorité technique du MAECD basée à l’ambassade du Canada à Ouagadougou ainsi que toute autre expertise rattachée à l’Ambassade.

Participer au développement et à la gestion d’une relation de travail efficace avec le MENAPLN, le MINEFID et leurs structures déconcentrées s’il y a lieu, ainsi qu’avec les autres organismes gouvernementaux concernés par le Projet.

CONDITIONS SPÉCIFIQUES À CHACUN DES POSTES

Conseiller/conseillère principale en gestion des finances publiques (GFP) :
Le/la conseiller/ère en gestion des finances publiques vient en appui au Ministère de l’Économie, des Finances et du Développement (MINEFID) et au MENAPLN (DAF, ITS, et DMP) pour renforcer les cadres institutionnels liés aux politiques et reformes concernant la gestion de la trésorerie, en particulier en ce qui concerne le déblocage des fonds du CAST/FDSEB, le transfert des ressources et contrôles aux structures déconcentrées, et l’amélioration de l’efficacité et de la transparence des marchés publics à tous les niveaux au sein du MENAPLN.

Qualifications requises pour le poste :

Avoir un diplôme de maîtrise ou tout autre diplôme équivalent d’un établissement d’enseignement supérieur ou de formation reconnus dans un domaine lié à la gestion des finances publiques ;
Avoir une excellente maîtrise du système budgétaire burkinabè, des textes, des procédures de dépenses publiques y compris celles relatives à l’utilisation des fonds des donateurs ;
Avoir une excellente connaissance et expérience de la budgétisation par programme

Maîtriser la budgétisation sensible au genre et aux droits de l’enfant (BSGDE) avec une bonne expérience comme formateur/formatrice dans ce domaine ;
Avoir au moins 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la gestion des finances publiques au Burkina Faso ;

Avoir une très grande capacité à travailler sous pression ;
Avoir une connaissance des enjeux et principes d’égalité Femme-Homme (EFH) et de la budgétisation sensible au genre constitue un atout majeur.
La connaissance de la Gestion axée sur les résultats (GAR) est un atout.
Conseiller/conseillère principale en éducation de base :
Le/la CP en éducation de base vient en appui au MENAPLN par rapport à la gestion des réformes éducatives et l’amélioration des apprentissages notamment pour les filles.

Qualifications requises pour le poste :

Diplôme de maîtrise en éducation, sciences humaines ou sociales d’un établissement d’enseignement reconnu ou certification professionnelle pertinente ou toute expérience équivalente dans un domaine lié à l’éducation ;
Minimum de 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la gestion de l’éducation de base au Burkina Faso aussi bien au niveau déconcentré que central ;

Bonne connaissance théorique et pratique du système éducatif et du Plan de Développement stratégique de l’Éducation de base (PDSEB) ainsi que des défis de l’éducation de base au Burkina Faso ;

Bonne connaissance des enjeux de la décentralisation au Burkina Faso notamment par rapport aux questions de l’éducation de base ;
Connaissance et expérience de l’approche genre et des défis en matière d’équité et d’égalité des sexes dans le domaine de l’éducation au Burkina Faso ;
Très grande capacité à travailler sous pression ;
Très bonne expérience dans le travail en équipe ;
Bonnes compétences en leadership.

La connaissance des enjeux et principes d’égalité Femme-Homme (EFH) appliqués au secteur de l’éducation constitue un atout majeur.
La connaissance de la Gestion axée sur les résultats (GAR) est un atout.

Conseiller / conseillère principale en Égalité Femme-Homme (EFH)

Le/la CP en EFH vient en appui à la DGESS, la DPEIFG et la DAF dans le cadre de l’amélioration de l’accès des filles à l’éducation de base, de leurs apprentissages ainsi que la formation et l’accompagnement des agents à l’analyse du genre, à la programmation, à la budgétisation sensible au genre et à l’application d’un cadre de suivi et d’évaluation sensible au genre au niveau central et déconcentré.

Qualifications requises pour le poste :

Diplôme de maîtrise d’un établissement d’enseignement reconnu ou certification professionnelle pertinente dans un domaine lié au genre ou toute expérience équivalente dans le domaine concerné ;
Minimum de 10 ans d’expérience professionnelle dans la prestation de services consultatifs sur l’égalité hommes femmes ;
Expérience de travail en appui ou dans le cadre d’une structure gouvernementale ;

Maîtrise de la programmation, de la budgétisation sensible au genre et du suivi/évaluation sensible au genre ;
Bonne connaissance des défis en matière d’égalité des sexes dans le contexte du Burkina Faso ;

Connaissance des enjeux du secteur de l’Éducation au Burkina Faso, notamment en matière d’égalité des sexes.
La connaissance de la Gestion axée sur les résultats (GAR) est un atout.

RECRUTEMENT DE SPÉCIALISTES TECHNIQUES

POSTE DE SPÉCIALISTE TECHNIQUE EN GFP

MANDAT

Les trois Spécialistes techniques en GFP qui seront positionnés dans chacune des Directions régionales de l’Éducation nationale et de la Promotion des Langues nationales (DREPNPLN) de chacune des régions d’intervention du PARITÉ auront comme responsabilité principale le renforcement des capacités en passation des marchés publics au niveau déconcentré. Ces spécialistes soutiendront les structures déconcentrées, tellesque les Centres d’Éducation de base (CEB) pour faire face aux défis par rapport au renforcement de la prise en charge des réformes de la décentralisation.

Les mandats d’assistance technique des spécialistes en finances publiques impliqueront des liens directs et soutenus au niveau national, en étroite collaboration avec l’Assistance technique (AT) intégrée au niveau central du MENAPLN (Conseillers principaux). De cette façon, l’AT au niveau national et l’AT déconcentrée travailleraient étroitement dans les structures existantes du MENAPLN (et MINEFID) pour établir des processus rationalisés, des outils, des politiques fondés sur des données probantes et une cohérence globale améliorée vis-à-vis du développement, du suivi et de l’évaluation des programmes et activités ciblant des filles.

QUALIFICATIONS REQUISES

Avoir au moins le diplôme de licence ou tout autre diplôme équivalent d’un établissement d’enseignement supérieur ou de formation reconnu dans un domaine lié à la gestion des finances publiques ;
Avoir une très bonne connaissance du système budgétaire burkinabè, des textes, des procédures de dépenses publiques y compris celles relatives à l’utilisation des fonds des donateurs ;
Avoir une excellente connaissance et expérience de la budgétisation par programme ;

Maîtriser la budgétisation sensible au genre et aux droits de l’enfant (BSGDE) avec une bonne expérience comme formateur/formatrice dans ce domaine ;
Avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la gestion des finances publiques au Burkina Faso ;

Avoir idéalement une expérience de travail ou d’intervention auprès de structures gouvernementales déconcentrées ou de collectivités territoriales ;
Avoir une très grande capacité à travailler sous pression ;
Avoir une connaissance des enjeux et principes d’égalité Femme-Homme (EFH) et de la budgétisation sensible au genre ;

Accepter de travailler dans un des chefs-lieux des régions d’intervention du projet (Centre-Nord, Est et Hauts-Bassins) en indiquant sa préférence. Toutefois, au cas où une ou des régions ne feraient pas l’objet de choix des candidat-e-s sélectionné-e-s, le PARITÉ se réserve le droit de procéder au choix du lieu d’affectation après discussion avec eux/elles.
La connaissance de la Gestion axée sur les résultats (GAR) est un atout.

POSTE DE SPÉCIALISTE TECHNIQUE EN ÉDUCATION DE BASE
MANDAT

Les trois Spécialistes techniques en éducation de base qui seront positionnés dans chacune des Directions régionales de l’Éducation nationale et de la Promotion des Langues nationales (DREPNPLN) de chacune des régions d’intervention du PARITÉ, auront comme responsabilité principale, le renforcement des capacités des structures déconcentrées du MENAPLN qui sont : identifier, analyser et répondre aux enjeux éducatifs et sexospécifiques locaux.

Les mandats d’expertise technique déconcentrée des spécialistes en éducation de base impliqueront des liens directs et soutenus au niveau national, en étroite collaboration avec l’AT intégrée au niveau central (Conseillers principaux). De cette façon, l’AT au niveau national et l’AT déconcentrée travailleraient étroitement dans les structures existantes du MENAPLN et MINEFID pour établir des processus rationalisés, des outils, des politiques fondés sur des données probantes et une cohérence globale améliorée vis-à-vis du développement, du suivi et de l’évaluation des programmes et activités ciblant des filles mais aussi permettant de réduire les barrières et contraintes à l’accès à l’éducation et au maintien des filles au post-primaire.

QUALIFICATIONS REQUISES

Diplôme de licence en éducation, sciences humaines ou sociales d’un établissement d’enseignement reconnu ou certification professionnelle pertinente ou toute expérience équivalente dans un domaine lié à l’éducation ;
Minimum de 5 ans d’expérience professionnelle dans la prestation de services consultatifs sur la gestion de l’éducation de base dans un environnement décentralisé et déconcentré ;

Expérience dans la formation sur le genre ou les problématiques d’égalité des sexes ;

Bonne connaissance théorique et pratique du système éducatif et du Plan de Développement stratégique de l’Éducation de base (PDSEB) ainsi que des défis de l’éducation de base au Burkina Faso ;

Bonne connaissance des enjeux de la décentralisation au Burkina Faso notamment par rapport aux questions de l’éducation de base ;
Connaissance et expérience de l’approche genre et des défis en matière d’équité et d’égalité des sexes dans le domaine de l’éducation au Burkina Faso ;
Connaissance des instruments légaux nationaux concernant les droits des femmes et des filles ;

Très grande capacité à travailler sous pression ;
Très bonne expérience dans le travail en équipe ;
Bonnes compétences en leadership ;

Importante connaissance des enjeux et principes d’égalité Femme-Homme (EFH) appliqués au secteur de l’éducation et bonne capacité à en vulgariser les principes ;

Acceptation de travailler dans un des chefs-lieux des régions d’intervention du projet (Centre-Nord, Est et Hauts-Bassins) en indiquant sa préférence pour l’une d’entre elles. Toutefois, au cas où l’une ou des régions ne ferait pas l’objet de choix des candidat-e-s sélectionné-e-s, le PARITÉ se réserve le droit de procéder au choix du lieu d’affectation après discussion avec eux/elles.
La connaissance de la Gestion axée sur les résultats (GAR) est un atout.

III. CONDITIONS DE PARTICIPATION AU PROCESSUS DE RECRUTEMENT POUR TOUS LES POSTES

Composition des dossiers de candidature

Une lettre de motivation indiquant en quoi le ou la candidat/e répond aux exigences du poste auquel il/elle postule ;

Une copie à jour du CV ;
Une copie légalisée des diplômes et des certificats et/ou attestions de formation en lien avec le poste auquel il/elle postule ;
Des attestations et/ou certificats de travail attestant de l’aptitude et de l’expérience du candidat en lien avec le poste auquel il/elle postule ;
Trois lettres de référence émanant chacune d’une personne avec qui le/la postulant/e a travaillé au cours de sa carrière professionnelle.

Soumission des dossiers de candidature

Envoyer l’ensemble des documents scannés et/ou en format PDF à l’adresse email suivante, en prenant soin d’indiquer dans l’objet de l’email, le poste pour lequel le/la candidat/e postule : parite@agriteam.ca
Date limite d’envoi : 24 juillet 2020

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Avis de recrutement d’un formateur en gestion financière pour les partenaires du programme d’appui au processus électoral phase II (PAPE II)
Appel à candidatures (prolongement) : Master 2 Droit Economie Gestion, Mention Management et commercial international, délivré par l’Université Jean Moulin Lyon 3
SONABEL : Ouverture prochaine des vannes d’évacuateur de crue du Barrage hydroélectrique de Bagré
Droits en santé
Pour contribuer à améliorer le système de santé, donnez votre avis en appelant le N vert 80 00 12 58
Distribution des factures ONEA aux abonnés de Ouagadougou
Energies renouvelables au Burkina Faso : Une feuille de route pour opérationnaliser la régulation
Manifestation d’intérêt pour la présélection de consultants relatif à l’élaboration du premier plan stratégique décennal de l’ANSAL-BF assorti d’un plan d’actions (PA) triennal
OPES : Appel à participation à une enquête afin d’améliorer la qualité des prestations de santé au Burkina.
Avis de recrutement d’Un/Une Gestionnaire Administratif/ve et Financier/ière (H/F)
Offre d’emploi : La Fondation Hirondelle recrute un (e) coordinateur (trice) des services supports
Fermeture de l’agence ONEA/1200 logements du 23 juillet au 05 août 2020 pour raison de travaux de réfection
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés