Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Des documents pour améliorer la gestion des moyens de l’Etat

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Juste Ephrem ZIO • mercredi 9 octobre 2019 à 15h00min
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Des documents pour améliorer la gestion des moyens de l’Etat

En appui à la mise en œuvre de la politique de l’Etat en matière de réforme des finances publiques, le Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS) a prévu, dans son plan d’action 2019, d’accompagner le ministère de l’Economie, des finances et du développement (MINEFID) dans l’élaboration et l’édition d’importants documents de travail et d’information sur les opérations fiscales et la gestion de la comptabilité des matières. Ces documents édictés ont été remis aux premiers responsables de la Direction générale des impôts (DGI) et de la Direction des affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat (DGAIE) par le secrétaire général du MINEFID et le représentant de la délégation de l’Union européenne, le mercredi 9 octobre 2019.

Le Burkina Faso et la Commission de l’Union l’européenne ont signé une convention de financement pour la mise en œuvre d’un programme d’amélioration du secteur de la gouvernance. Il est dénommé Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS) et a pour ambition de consolider les acquis et de corriger les faiblesses constatées, ainsi que d’améliorer l’efficacité des politiques publiques et la gestion des moyens de l’Etat.

Il s’exécute sur cinq ans avec un coût global de 10 milliards de francs CFA et couvre deux domaines que sont les statistiques et les finances publiques. Ainsi, le sous-programme « Finances publiques » contribue à la promotion d’une gestion saine des finances publiques en soutenant la convergence vers les normes régionales. Au niveau du sous-programme « Statistiques », l’objectif est le renforcement du système statistique national et des prévisions macroéconomiques.

Pour une meilleure administration de l’impôt, le processus implique le passage par plusieurs formalités qui doivent être règlementées et transparentes. En optant par ailleurs pour un manuel unique des procédures opérationnelles comme c’est le cas des administrations fiscales modernes, la Direction générale des impôts (DGI), avec l’appui du PAGPS, pourra également aider à améliorer le civisme fiscal.

Pour lui permettre de réussir ses missions, elle a reçu 150 exemplaires physiques du manuel des procédures fiscales, 200 clés USB renfermant la version numérique du manuel des procédures, 5 000 exemplaires de dépliants du Guichet unique du foncier, 3 500 exemplaires du dépliant de la facture normalisée indiquant aux contribuables l’objet et la nature des factures, 5 000 exemplaires de dépliants « e-syntax » décrivant les procédures de télédéclaration et de télépaiement des impôts par les téléprocédures.

L’amélioration de la gestion des moyens de l’Etat nécessite une maîtrise de la gestion du patrimoine non-financier de l’Etat, en vue de la rationalisation des coûts d’acquisition et des charges de fonctionnement y relatifs. Pour ce faire, le PAGPS, appuyé par la DGAIE, a décliné une méthodologie de renforcement du cadre juridique et institutionnel de la gestion des matières et de la tenue de la comptabilité.

Dans ce cadre, deux guides didactiques de gestion des matières de l’Etat ont été élaborés et édités : le premier pour servir de guide de gestion des bâtiments de l’Etat, le second comme guide de comptabilité des matières au sein des Etablissements publics de l’Etat (EPE). Ainsi, la DGAIE aura reçu 300 exemplaires du guide de la comptabilité des matières des EPE,150 exemplaires du guide de gestion des bâtiments, 200 exemplaires du recueil des textes sur la comptabilité des matières.

La recherche de l’amélioration de l’efficacité des politiques publiques et la gestion des moyens de l’Etat étant une préoccupation des plus hautes autorités du Burkina, le secrétaire général du MINEFID, qui procédé à la remise des documents édités, a invité les responsables des structures bénéficiaires à assurer une bonne utilisation des documents et à se l’approprier pour renforcer leurs capacités.

Le chef d’équipe gouvernance de la délégation de l’Union européenne au Burkina, Antonio Marquez Camacho, a souhaité que les documents soient utiles au travail des agents de l’Etat et aux contribuables. Il a relevé que l’UE, dans le but d’appuyer la modernisation des prestations des services publics, a contribué à l’élaboration et la diffusion d’une doctrine fiscale qui va compléter et harmoniser les décisions d’interprétation de la loi fiscale.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
1ère édition des 72 heures de l’immobilier : Les meilleures entreprises immobilières récompensées
Burkina : « Le budget 2020 met l’accent sur la sécurisation du territoire et des citoyens »
Alliances productives du PADEL-B : Huit plans d’affaires examinés avant la subvention
72 heures des start-up du Fonds commun genre : Les entreprises bénéficiaires du projet exposent leurs produits et savoir-faire
Banque mondiale : 50 années d’intervention au Burkina retracées en images
Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019
Analyse citoyenne du projet de budget de loi de finances 2020 : Des OSC s’approprient les conclusions de l’analyse
Marché des assurances au Burkina : Un chiffre d’affaires en hausse de 13, 29%
Inclusion financière : La BCEAO au Burkina décaisse près de 3 milliards de F CFA pour le programme de 2020
Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité
Finance inclusive : Des journalistes et le Fonds d’équipement des Nations unies discutent collaboration
Polémique autour de « Faso Attiéké » : L’entreprise burkinabè est protégée mais pas labellisée par l’OAPI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés