Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Contrôle fiscal des opérations internationales : La DGI renforce les capacités de ses agents

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 18 juin 2019 à 20h30min
Contrôle fiscal des opérations internationales : La DGI renforce les capacités de ses agents

La multiplication des transactions internationales dans le cadre de la mondialisation pose des problèmes dans les administrations fiscales. Face à l’ampleur des difficultés rencontrées dans les divers secteurs, la Direction générale des impôts (DGI) a initié, le mardi 18 juin 2019 à Ouagadougou, un séminaire de formation au profit de cinquante chefs de services d’assiette et des chefs de Brigades de vérification. Cette formation est axée sur « le contrôle fiscal des opérations complexes ».

Doter les premiers responsables des services d’impôts de rudiments nécessaires et appropriés pour résoudre les problèmes fiscaux dans les administrations fiscales. C’est l’objectif de ce séminaire de formation initié par la Direction générale des impôts (DGI) avec le soutien technique et financier du Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS).

La rencontre a regroupé une cinquantaine d’agents des impôts qui vont, du 18 au 28 juin 2019, renforcer leurs capacités à travers une série de formations sur « le contrôle fiscal des opérations complexes », sous la conduite de l’expert de l’Union européenne, Charles Nihangaza.

Participants

Cette session de formation permettra aux agents des impôts de mieux appréhender les nouvelles techniques et méthodes afin de débusquer les mauvaises pratiques en matière de législation fiscale. Il s’agit entre autres de savoir identifier les risques liés aux transferts illicites des bénéfices dans les secteurs visés ainsi que d’autres risques spécifiques inhérents, d’assimiler la méthodologie de contrôle pour mieux appréhender les comportements illicites couramment utilisés et d’aborder les techniques les mieux adaptées pour éradiquer les actes illégaux conformément aux meilleures pratiques internationales de contrôle fiscal.

Ce renforcement de capacités des acteurs de la chaîne de contrôle fiscal des impôts vise à mettre à jour la législation, les réglementations actuelles et les techniques de contrôle. « Les multinationales ont des comptabilités très complexes et c’est pourquoi nous avons décidé de renforcer les capacités des agents afin qu’ils puissent dépouiller, examiner voire imposer un contrôle sur leur comptabilité », a souligné la directrice générale ajointe des impôts, Brigitte Samma.

Directrice générale adjointe des impôts Samma Brigitte

Certains groupes se sont progressivement internationalisés pour profiter des avantages compétitifs et normatifs. Ainsi, dans cette quête de maximisation des profits, ils utilisent des moyens comme les transactions multiformes pour soustraire une partie de leurs revenus de l’impôt, dans les pays d’implantation. Pour Mamadou Séré, directeur du contrôle fiscal, « il y a souvent des transactions qui ne sont pas réelles et qui ne sont pas sous-tendues par des prestations effectives. Par contre, vous avez des facturations qui permettent de transférer les bénéfices vers d’autres pays à l’effet de ne pas payer suffisamment d’impôts dans notre pays. »

Cette rencontre a été l’occasion de signaler que treize cas de fraude détectés par les services d’impôts sont devant les tribunaux. L’objectif des services d’impôts est de mettre fin aux pratiques illégales de certaines sociétés ou groupes, dans le cadre de la mondialisation, pour contourner la législation fiscale des pays.

Selon Charles Nihangaza, expert de l’Union européenne, « personne ne peut prétendre donner une solution pour arrêter la fraude fiscale internationale, mais cette formation va consister à donner quelques éléments de réflexion aux agents pour qu’ils puissent discuter à armes égales sur le terrain avec ces multinationales. »

L’expert de l’Union Européenne Charles Nihangaza

Pour mieux coordonner cette lutte, la Direction générale des impôts compte adapter les législations fiscales pour répondre à l’ampleur et à la nature des difficultés rencontrées dans les divers secteurs. La DGI veut, à travers ces différentes formations, définir des procédures et méthodes d’appréciation des phénomènes incriminés pour permettre de faciliter le travail des vérificateurs.

Issoufou OUÉDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Education financière : United Nations Capital Development Fund forme deux institutions de microfinance
Rencontre nationale Etat/Secteur privé : Un cadre d’échanges en vue d’améliorer le climat des affaires
Semaine africaine de la microfinance : Plus de 700 participants attendus à Ouagadougou
2e Compact du MCC : Les procédures de passation de marché expliquées aux entreprises burkinabè
Secrétariat Permanent pour la Promotion de la Microfinance : le groupe de travail sur la finance digitale tient sa réunion introductive
20e rapport Africa’s Pulse de la Banque mondiale : Le secteur des services a perdu de son élan et la croissance du secteur agricole est restée atone
Accès des femmes à la terre au Burkina : Les enjeux économiques en réflexion
Fermeture des frontières nigérianes : Des importateurs burkinabè affectés par la mesure
DIACFA Automobiles présente ses camions Renault Truck aux clients
Projet d’aménagement et de valorisation de la plaine de la Léraba : La BAD apporte 21 milliards de F CFA
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Des documents pour améliorer la gestion des moyens de l’Etat
Revue de l’actualité économique : Guéguerre entre des traders et Coris Bank
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés