Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Filière coton : Tirer les leçons des privatisations dans l’espace UEMOA et au Tchad

Accueil > Actualités > Economie • • mercredi 22 mai 2019 à 13h10min
Filière coton : Tirer les leçons des privatisations dans l’espace UEMOA et au Tchad

Sous l’égide de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest- africaine (UEMOA) se tient du 22 au 24 mai 2019, à Ouagadougou, un atelier régional sur les leçons apprises des privatisations dans le secteur du coton au niveau des Etats membres de l’UEMOA et du Tchad. Les travaux ont débuté ce mercredi, sous la présidence de Jonas Gbian, Commissaire chargé du développement de l’agriculture, des ressources en eau et de l’environnement.

Le coton demeure l’un des principaux moteurs du développement économique et social de l’espace UEMOA. Paradoxalement, la filière cotonnière de la sous-région a été confrontée, il y a quelques décennies, à des crises successives et à d’énormes difficultés financières. Afin de faire face aux goulots d’étranglement qui handicapent l’évolution du secteur du coton, les acteurs de la filière ont engagé des réformes pour une meilleure résilience.

Ce qui permettra de rétablir les équilibres financiers avec comme corollaire, le désengagement partiel ou total de l’Etat de certaines fonctions critiques. Si ces réformes engagées ont permis de passer de l’intégration autour des sociétés d’Etat à une intégration fondée sur un faisceau complexe de contrats collectifs entre les familles professionnelles, le Commissaire chargé du développement de l’agriculture, des ressources en eau et de l’environnement révèle cependant qu’elles ont soulevé de nombreux débats parfois passionnés et même controversés.

Ils se sont engagés à réaliser les résultats attendus à l’issus de la rencontre

« Certains acteurs défendaient la logique d’une filière intégrée pendant que d’autres soutenaient la libéralisation totale », a déclaré Jonas Gbian, soulignant qu’il a été observé à la suite de la restructuration, une redistribution des rôles de l’Etat, les opérateurs privés et les nouveaux acteurs. Ce qui s’est traduit, selon lui, par des fortunes diverses sur la performance des filières cotonnières des Etats membres de l’UEMOA en fonction de l’option de privatisation choisie. Néanmoins, il a été noté que certaines filières cotonnières ont pu résister aux nombreuses crises et chocs. Les stratégies développées ont consisté à l’amélioration de leurs performances institutionnelles par le renforcement du dispositif de gestion interprofessionnelle ; l’amélioration des performances économiques pour prévenir de nouvelles crises et mieux affronter la concurrence des pays producteurs les plus compétitifs. Sans oublier la résilience face au dysfonctionnement du marché international de la fibre et à la volatilité des prix.

Les participants prêtent une oreille attentive aux travaux

Face aux fortunes diverses connues par les filières cotonnières, il en résulte l’impérieuse nécessité de capitaliser et de partager les expériences et leçons apprises des privatisations des filières cotonnières des Etats membres de l’UEMOA et du Tchad. D’où l’organisation du présent atelier régional qui, faut-il le souligner, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de compétitivité du coton de l’UEMOA, financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Il s’agira au cours de cette assise, « de faire faire une analyse comparée de l’incidence des réformes institutionnelles sur les performances actuelles de quelques filières cotonnières de la sous-région ; analyser l’influence des facteurs exogènes sur les performances actuelles des filières cotonnières », a expliqué le Commissaire Gbian. Le présent atelier est aussi un tremplin pour les participants de capitaliser et partager les innovations institutionnelles réussies face aux différentes crises.

Mesurant l’immense tâche qui incombe aux participants, il se dit convaincu qu’ils sont capables de l’accomplir et de réaliser les résultats de cet atelier conformément aux attentes. En retour, M. Gbian a réitéré l’engagement de la Commission de l’UEMOA à accompagner leurs efforts pour l’amélioration des performances des filières cotonnières de l’espace UEMOA et du Tchad.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rappels de droits : La direction générale des impôts annonce des remises sur les pénalités notifiées
Maison de l’entreprise du Burkina Faso : 19 nouveaux consultants prêts à accompagner les entreprises
Session 2019 du Forum politique de haut niveau (FPHN) sur le développement durable 2019, du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC)
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés