LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

Publié le jeudi 23 avril 2015 à 02h52min

PARTAGER :                          
Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le mercredi 22 avril 2015,
en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13 H 45 mn,
sous la présidence de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO,
Président de la Transition, Président du Faso,
Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,entendu des communications orales,procédé à des nominations
et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

Le Conseil a examiné un projet de loi portant autorisation de ratification de la Convention relative à la création du G5 Sahel, signée à Nouakchott, le 19 décembre 2014.

Ce projet de loi vise à doter le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad d’un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le Conseil a examiné un projet de loi organique portant modification de la loi organique n°20/95/ADP du 16 mai 1995 relative à la composition et au fonctionnement de la Haute cour de justice et procédure applicable devant elle.

La relecture de cette loi organique vise à rendre fonctionnelle la Haute cour de justice et à adapter ses textes aux nouvelles appellations du parlement et de la juridiction.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DU GENRE

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.
Le premier rapport est relatif à la participation du Burkina Faso à la 59ème Session de la Commission de la condition de la femme, du 09 au 20 mars 2015, à New-York aux Etats-Unis d’Amérique.

A cette session, le Burkina Faso a fait part des progrès réalisés en matière de promotion de la femme, des difficultés rencontrées et des perspectives pour une amélioration de la condition des femmes et pour une meilleure promotion du genre.
Le Conseil félicite les acteurs pour ces acquis et instruit le ministre en charge du dossier à prendre les dispositions idoines pour renforcer la promotion de la femme.
Le second rapport est relatif au 7ème Rapport périodique sur la mise en œuvre de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) au Burkina Faso.

Ce Rapport fait ressortir la volonté du Gouvernement de faire des droits de la femme une réalité. Toutefois, les femmes continuent d’être victimes de marginalisation, liée aux pesanteurs socioculturelles, à l’absence de textes législatifs et de politiques qui les protègent spécifiquement.

L’adoption de ce rapport permet au Burkina Faso de respecter ses engagements conventionnels de production de rapports périodiques et de promotion des droits de la femme.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le Secrétaire général du Gouvernement et du Conseil des ministres a fait au Conseil le bilan de la participation de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso, à la 17ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Comité inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), tenue le 15 avril 2015, à Bamako, en République du Mali.
Au cours de son séjour, le Président du Faso a échangé avec la communauté burkinabè vivant au Mali, sur les questions d’actualité de la Transition en cours au Burkina Faso.

Le Secrétaire général du Gouvernement et du Conseil des ministres a par ailleurs fait au Conseil le bilan de la visite d’amitié et de travail de Son Excellence Monsieur le Premier ministre Yacouba Isaac ZIDA, du 12 au 21 avril 2015, aux Etats-Unis d’Amérique et au Canada.

Le Chef du Gouvernement a, au cours de son séjour, échangé avec des investisseurs américains et canadiens et procédé à la signature d’une Convention d’appui budgétaire de soixante et un (61) milliards de francs CFA avec la Banque mondiale. Il a également rencontré les communautés burkinabè vivant dans ces pays.
II.2. Le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire a informé le Conseil de la tenue de la 18ème Journée nationale du paysan (JNP) du 23 au 25 avril 2015 à Dédougou, dans la Boucle du Mouhoun, sous le thème : « Accroître la productivité des exploitants agricoles familiales pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire au Burkina Faso ».

Cette journée est placée sous le très haut patronage de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso.

II.3. Le ministre de l’Industrie du commerce et de l’artisanat a informé le Conseil de la tenue de la 14ème édition de la rencontre Gouvernement/Secteur Privé le 27 avril 2015 à Bobo-Dioulasso, sous le thème : « La problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : Etat des lieux, défis et perspectives ».
Cette rencontre est placée sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier ministre Yacouba Isaac ZIDA, Chef du Gouvernement.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE L’ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

-  Monsieur Yamba Harouna OUIBIGA, Mle 06 66, Ingénieur de l’équipement rural, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Ardjouma OUATTARA, Mle 33 924 Y, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire du Nahouri.

B. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS

-  Monsieur Saïdou OUEDRAOGO, Mle 27 750 D, Ingénieur en génie civil, est nommé Directeur régional des Infrastructures et du désenclavement du Centre-Sud.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

-  Madame Josiane Edwige PAFADNAM/KYELEM, Mle 41 152 A, Administrateur civil, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Chargée de missions ;
-  Madame Zignodo Salimata KONATE/OUATTARA, Mle 13 708 M, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 12ème échelon, est nommée Chargée de missions ;
-  Monsieur Salfo TAPSOBA, Mle 18 413 W, Professeur certifié des lycées et collèges, 2ème grade, 9ème échelon, est nommé chargé de missions ;
-  Monsieur Kiswensida Honoré SORGO, Mle 11 607 S, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère Classe, 12ème échelon, est nommé inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Seydou DRAME, Mle 47 597 S, Inspecteur de l’enseignement secondaire, 1ère Classe, 2ème échelon, est nommé Directeur général de l’éducation de base ;
-  Monsieur Guetabamba Albert ZEMBA, Mle 45 606 G, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère Classe, 4ème échelon, est nommé Directeur du développement de l’enseignement primaire public ;
-  Monsieur Adama BOLOGO, Mle 52 388 X, Professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de la production des moyens didactiques et des technologies ;
-  Madame Germaine KABORE/TENKODOGO, Mle 43 413 U, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, est nommée Chargée d’études ;
-  Monsieur Seydou BARRO, Mle 26 001 X, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1er grade, 7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Comoé ;
-  Monsieur Issiaka SAVADOGO, Mle 33 651 W, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Sissili ;
-  Monsieur Bissimi Ernest KINI, Mle 15 440 E, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Noumbiel ;
-  Madame Aoua MILLOGO/MINOUNGOU, Mle 17 707 U, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Houet ;
-  Monsieur Mamadou DIALLO, Mle 50 365 E, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de l’Oudalan ;
-  Madame Sita HEBIE/SAGNON, Mle 21 855 U, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 7ème échelon est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Kénédougou.

D. AU TITRE DU MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS

-  Monsieur Yacouba OUILY, Mle 83 953 B, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, est nommé Directeur des études et des stages à l’Institut national de la jeunesse d’éducation physique et sportive (INJEPS).

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. MINISTERE DE L’INDUSTRIE DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté quatre (04) décrets.

Le premier décret nomme Monsieur Bionimian BONZI, Pâtissier boulanger, Administrateur au titre de la Fédération nationale des artisans du Burkina (FENABF) au Conseil d’administration du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Le deuxième décret renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après, au Conseil d’administration du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) :
Au titre du l’Agence pour la promotion des exportations du Burkina (APEX-Burkina) :
-  Monsieur Djibril BOUNDI, Juriste.
Au titre de la Chambre des Métiers de l’artisanat du Burkina (CMA-BF)
-  Madame Agarba Patricia BADOLO/POYGA, Gestionnaire.
Au titre du personnel du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) :
-  Madame Lamoussa Stella TAPSOBA, Chargée de communication.

Le troisième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’Administration de la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX).

Au titre du Premier ministère :
-  Monsieur Issa KABORE, Mle 119 813 W, Conseiller des affaires économiques.
Au titre du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat :
-  Monsieur Sibiri SANOU, Mle 28 446 B, Conseiller des affaires économiques.
Au titre du ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire :
-  Monsieur Pascal ZONGO, Mle 24 164 G, Ingénieur agronome.
Au titre du Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) :
-  Monsieur Adama BAMBARA, Mle 56 714 V, Inspecteur du trésor.
Le quatrième décret nomme Monsieur Sibiri SANOU, Mle 28 446 B, Conseiller des affaires économiques, Président du Conseil d’administration de la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX).

B. MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS

Le Conseil a adopté deux (02) décrets
Le premier décret nomme les personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration de l’Office national de la sécurité routière (ONASER).
Au titre du ministère des Infrastructures, du désenclavement et des transports :
-  Monsieur Vincent de Paul Kountaor DABIRE, Mle 22 420 A, Ingénieur géomètre.

Au titre du personnel :
-  Madame Maïmouna SAWADOGO/GUIRO, Mle 212 169 K, Administrateur civil.
Le second décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB) :
Au titre du ministère des Infrastructures, du désenclavement et des transports :
-  Monsieur Serge Peghwende BELA, Ingénieur de travaux publics.
Au titre du ministère de l’Industrie du commerce et de l’artisanat :
-  Monsieur Eric BASSOLE, Mle 119 816 E, Conseiller des affaires économiques.

C. MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPRIEUR

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier décret nomme Monsieur Salifou KONFE, Mle 32 483 G, Médecin de santé publique, Administrateur au titre du ministère de la Santé, au Centre national des œuvres universitaires (CENOU).

Le second décret nomme Monsieur Nanybé Dieudonné DABIRE, Mle 27 762 D, Conseiller des affaires économiques, Administrateur au titre du ministère de la Jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi au Conseil d’administration de l’Université de Koudougou.

Le Ministre de la Communication,
Chargé des Relations avec le Conseil
National de la Transition,
Porte-parole du Gouvernement

T. Frédéric A.K. NIKIEMA

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 avril 2015 à 21:07, par Koponibé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Il n y a plus de poissons dans le marigot !!!!

  • Le 22 avril 2015 à 21:37, par mouna En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Je pensais qu ’ après les DG et autres la transition allait remplacer les instituteurs , les Medecins , infirmiers ... Conseil de nomination ! Honte

  • Le 22 avril 2015 à 21:44, par laye En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    waoo cest formidable transition en marche

  • Le 22 avril 2015 à 22:05, par wedaga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Qu’est-ce que le Ministre de la santé attend pour faire partir les DRS pourris

  • Le 22 avril 2015 à 23:34, par Somebody En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Excusez moi, je sais plus à quel St me vouer. Qui peut me dire ou je peux trouver un programme fidèle de délestage de la SONABEL. Je suis à Kolgh-Naba et nous sommes délestés 3 à 4 fois par jour sans que je ne comprenne rien. J’ai cherché à consulter sur internet le programme actuel en vain. Peut être que je ne sais pas m’y prendre, aidez-moi !

  • Le 23 avril 2015 à 01:26, par lilboudo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    XY, Pâtissier boulanger, Administrateur au titre de la Fédération nationale des artisans du Burkina (FENABF) au Conseil d’administration du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).
    Au prochain SIAO on va pas manquer de pain, apparemment !

  • Le 23 avril 2015 à 05:50, par yoboy56 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Et le cas de lancien secretaire du Fonds du tresor qui est DG de BCB. Cest un collaborateur du systeme. Que le ministre de leconomie nomme quelquun dautre sinon cest pas logique. Cetais le bras financier de blaiso. Moumouni Gnada.il est meme aller a abidjan en novembre voir blaise.Demander son paseport pour verification. Au ministere on le regarde depuis longtemps. Si DG du tresor est parti lui la doit pas rester a la BCB.sinon il va faire des magouilles et des coups bas. Movaise graine. Lhomme avait pour mission de gerer laffaire megamonde avant les elections. Et il a reussi.Le contribuable a payer 5 milliards et la banque continue a travailler avec megamonde. Cest un magicien le type.

  • Le 23 avril 2015 à 07:17, par Tresor public En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    DGTCP nous ne sommes contre personne la famille trésor a besoin d’un changement surtout les TR qui ont plus de 5 ans dans leurs postes de dictateur.

  • Le 23 avril 2015 à 07:21, par Rawelguia En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Bravo Mr le Premier Ministre et son gouvernement. A l’ENEP de Bobo ausi, il y a l’Agent Comptable (AC) qu’il faut remplacer car elle refuse délibérément de mettre en application l’arrêté signé de Mr le MENA compromettant la formation de 700 élèves-maîtres.

  • Le 23 avril 2015 à 08:02, par affoué En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    mon œil de transmission oui ho transition

  • Le 23 avril 2015 à 08:12 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Délestage, délestage somebody, je suis someone pour mon ami internaute n°5. Mon service est probablement sur la même ligne que toi. Toute la journée d’hier j’ai pas travaillé. Coupure dès 7 heures 45 et ainsi pour toute la journée.
    Mon service fait partie d’un des deux services centraux oubliés peut-être du trésor. Il s’agit de la trésorerie des missions diplomatique et consulaire et la direction des assurances. D’abord il n’y a même pas de plaques qui situent les usagés ni de groupe si petit soit-il (30 000 f) pour ne serait-ce que allumer les ordinateurs ; car ces deux services sont en permanence en contact avec les usagers (comme les autres services du trésor d’ailleurs), pardon, nous on veut travailler, c’est un cri de cœur le Boss.

  • Le 23 avril 2015 à 08:40, par modérateur En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    laissez la transition suivre son cour elle est impartiale . Et quand vous étiez au pouvoir ? jaloux que vous êtes. Espèce de CDP.

  • Le 23 avril 2015 à 08:46 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    NGAOH, en six mois ils sont déjà fatigués ? Oubien nous caches t-ils quelques choses. Sinon, je ne ’explique pas un si cours compte rendu pour près de 5 heures de réunion... N’est pas ?

  • Le 23 avril 2015 à 08:59, par Ma verité En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Monsieur le ministre de la santé, notre MCD de boromo a perdu toutes sa crédibilité qui se materialise par des ruptures de produits et aussi par un mauvais management. Le MCD passe les marchés a ses amis tandis que son RAF passe son temps dans les debits de boissons. Monsieur le ministre nous voulons un MCD manager et non un MCD assoiffé d’argent. Aidez nous

  • Le 23 avril 2015 à 09:20, par kidrh En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Nous sommes à mi-parcours de la transition. Qu’on le veuille ou non il y aura le`` spoil system`` ( = lève-toi pour que j’installe mon partisan) après les élections couplées . Arrêtez donc les nominations de personnes qui auront à peine le temps de déposer leurs valises qu elles devront la reprendre pour une autre destination qui peut même être le garage. Il s’agissait de changer quelques pièces de l’ancien système susceptible d’entraver `` la marche `radieuse de la transition`` (pour adopter le langage d’une certaine époque de purge) et de se mettre au travail. Un mois suffisait pour cette opération chirurgicale.

  • Le 23 avril 2015 à 09:21, par Modeste En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Excellence M. le Premier Ministre, à quand la fin des travaux de la Morgue de l’hôpital de Bobo ???
    Le Super Directeur Général de BAMO (Premier Ministère) ayant attribué ce marché en gré à gré à une entreprise étrangère au mépris des entreprises locales vous doit des explications.
    Un retard de plus de 2 fois le délai initial ne s’explique pas si ce n’est pas simplement pour des intérêts égoïstes au mépris des morts de Bobo.
    Il faudra ouvrir l’œil et surtout le bon car sa complicité avec les entreprises tâcherait fort vos braves actions dans cette transition.

  • Le 23 avril 2015 à 09:29, par koné famagan En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    On se demande pourquoi certains directeurs régionaux du MENA qui ont été recommandés par des gourous du CDP sont toujours aux affaires.Oubien ils ont retournés aussi leur veste.

  • Le 23 avril 2015 à 09:45, par Vision 2015 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Monsieur le ministre de la santé, SVP jetez un coup d’œil sur les districts sanitaires, beaucoup d’entre eux souffrent du faite de la mauvaise gestion.

  • Le 23 avril 2015 à 10:59 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Mr LOADA ? les concours ont ete lancé avec tt ce cafouillage aux concours maintenir toujours ce meme DG un ancien collaborateur du regime déchu , se pas serieux Monsieur le Ministre , sinon pas logique

  • Le 23 avril 2015 à 11:09, par Des agents du MRA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Gouvernement de la transition, sachez que la transition n’a pas touché le MRA. Depuis la transition, le ministre a maintenu les DG pourris et DR corrompus amis des anciens membres du régime Blaise Compaoré. Des DG qui ne foutent rien et ont plus de 5ans dans leurs postes. Le nouveau ministre a tout laissé à la SG qui nomme ses proches et parents. Au MRA ce sont toujours les anciens paresseux, voleurs qui occupent les postes de responsabilité, alors que des jeunes diplomés chôment . Prenez les DPRA, vous verrez que des agents de catégorie B qui totalisent 10 ans dans des postes de DPRA demeurent. Pourtant, des gradés de A2 et A1 tournent les pouces dans des bureaux. Les ministres de l’Agriculture et de l’Environnement ont balayé tous les DP de catégoreie B et les a remplaceés par des gradés de cat A1. C’est pourquoi leurs ministères bougent et évoluent. Le MRA recule. Le ministre refuse de recevoir les nouveaux cadres ingénieurs professionnels. Ils ont fini depuis Décembre 2014 et ne sont toujours pas affectés. Contrairement à leurs camarades de l’Environnement sortis le même jour de l’UPB sont nommés tous Directeurs provinciaux . Tant que la SG et la DRH du MRA ne seront pas chassées, le MRA reculera toujours. Mais on pourra s’entendre avec des bandits pour régler les comptes de certains responsables. Ainsi leur bonheur prendra fin avec la mort. Aussi, sachez qu’avec l’abondance des agents des Finances qui chôment, au MRA, ce sont des agents d’élevage de catégorie B qui sont nommés SAF . Ils détournent l’argent avec leurs DG ou DR. Au MRA, les choses sont pires qu’avant l’insurrection.

  • Le 23 avril 2015 à 11:14, par L’Interrogateur En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Je remarque une chose bizarre au niveau du Ministère du Commerce.
    Depuis les évènements, des manifestations ont eu lieu contre la Chambre de Commerce. Le bureau a été dissout et une délégation spéciale mise en place.
    Depuis plus rien.
    - Aucune information sur la mise en place d’un nouveau bureau consulaire ;
    - Traitement très lent des dossiers ;
    - Etc.
    Les revendications avaient fait cas d’un audit dont les résultats sont disponibles, qu’en est-il ?
    Le cas des Directeurs qui ont fait plus de 13 ans à leurs postes, qui se comportent en Dictateurs et qui n’engagent que leurs parents pas de suite.

    On a l’impression que le pouvoir a un deal avec les Dirigeants de la CCI-BF.

    Que se passe-t-il ? Tout est propre à la CCI-BF ? Si oui que le Ministre du Commerce nous le dise au prochain point de presse. Mais avant qu’il lise en détail le rapport d’audit ou qu’il demande à l’ARCE de faire un tour pour voir plus claire.

  • Le 23 avril 2015 à 11:42, par Lebon En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, qu’attendez vous pour nettoyer votre département ? Prenez l’exemple du Ministre BARRY. C’est un homme de principe,d’actions et d’organisation. Le MAECR mérite un nettoyage surtout au niveau de sa DAF où le mensonge est un sport favori du directeur. Plus rien ne sera comme avant ! Vivement que la vérité l’emporte sur le mensonge !!!

  • Le 23 avril 2015 à 11:59, par Lebon En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, qu’attendez vous pour nettoyer votre département ? Prenez l’exemple du Ministre BARRY. C’est un homme de principe,d’actions et d’organisation. Le MAECR mérite un nettoyage surtout au niveau de sa DAF où le mensonge est un sport favori du directeur. Plus rien ne sera comme avant ! Vivement que la vérité l’emporte sur le mensonge !!!

  • Le 23 avril 2015 à 12:01, par dez En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    La sonabel que dise la sonavilaine nous fait honte

  • Le 23 avril 2015 à 12:14, par le justicier En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi après cette insurrection populaire de la jeunesse du Faso, notre gouvernement de transition continue de maintenir par exemple un Directeur Général pour plusieurs entreprises au Burkina Faso nommee depuis des années par le régime Compaore ?
    Le cas du Directeur Général de la Maison de l’Entreprise et du projet Bagrepole est tres illustratif ? La Maison de l’Entreprise est dirigée actuellement par un secrétaire général, nomme par M. Isssaka KARGOUGOU pour camoufler au peuple la réalité de la magouille. Celui-ci est est en même temps le Directeur général de Bagrepole ? N’y a t il pas d’autres cadres intelligents qu Burkina Faso ? j’attends des réponses

  • Le 23 avril 2015 à 12:34, par sombo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    chers collègues de DRENA Cascades dites bonjour à votre nouvelle DR de ma part. Je sais qu’elle vous a déjà sorti ses discours hypocrites du genre "prôner le dialogue, l’entente, mon bureau est ouvert à tous, et autres blabla.....". restez sur vos gardes. La 1ère personne qui aura des problème avec elle, c’est celle qui gère les chambres si vous en avez. Elle va mettre la pression maximum (elle lui dira même un jour que ce n’est pas le champ son papa et qu’elle n’a pas à tout reverser) sur elle pour qu’elle ne délivre de quittances à tous les clients et exiger qu’on lui donne de l’argent de temps en temps. En outre tout ce qui est dépenses courantes (carburant, petites réparations, ampoules...), elle dira à la personne de se débrouiller pour régler) et de récupérer des pièces justificatives. Ces pièces serviront à justifier les 40% que le Trésor va reverser pour l’entretien des chambres et elle DR n’a plus qu’à récupérer lesdits 40% pour ses besoins personnels. Bien sûr, quand la question lui sera posée, elle trouvera une parade : "je ne m’occupe d’argent, c’est le gestionnaire qui le fait" et pourtant. Si la personne qui gère les chambres fait de la résistance, elle ira la calomnier avec le gouverneur pour qu’on l’affecte, bien sûr elle ne dira pas les vraies raisons. personne ne se doutera qu’une DR puisse mentir et on la croira sur parole, donc attention.
    Telles étaient entre autres ses pratiques au centre est, or on sais que le chien ne change pas sa manière de s’asseoir.

  • Le 24 avril 2015 à 07:50, par fatochè En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Merci à la transition. j’attire l’attention du Ministre de la jeunesse sur les dérives administratives de son Tout Puissant Dircab qui ne connait rien dans l’administration et pense connaitre tous. il pense qu’il est supérieur aux techniciens de ce ministère combien important pour la bonne marche de la transition.
    L’histoire retiendra leur piètre passage à la tête de Ministère. Monsieur le MJFPE, ouvre l’œil et le bon

  • Le 24 avril 2015 à 09:19, par Mamadou ky En réponse à : on avance ?

    Bravo au mena qui fait des nominations audacieuses et pertinantes dans la forme qui peuvent degripper son ministère et le mettre en phase avec ses missions nouvelles holistiques ! Attention cependant dans le fond à ne pas confier ces tâches à des personnes qui étaient dévouées corps et âme aux ministres successifs de Blaise comparé...

  • Le 24 avril 2015 à 11:07, par Togosida En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Bonjour le Webmaster ! Nous nous attendons le PM ZIDA et son staff le 27 avril 2015 à Bobo pour rencontre gouvernement-secteur privé.
    Honnetement, nous voulons le respect des corps qui sont nos siens. Il ne faut pas que cela soit un fond de commerce pour d’autres.
    Des corps y ont pourri à la morgue, des gens y sont tombés malades.
    le gouvernem met les moyens pour renouveler les équipements et ce DG BAMO s’en foute,
    C’est grave premier ministre à moins que vous mentez aux bobolais .
    qu’il dit ce qui ne vas pas et vous le foutez dehors...

  • Le 24 avril 2015 à 11:16, par Transitaire En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Coe le co-internaute 16, excellence premier ministre, aidez nous avec les équipements de la morgu de Bobo. depuis plus de 6mois, rien n’est normal.
    si l’entreprise ne peut pas fournir ces équipements là, mais retirer le marché ou bien c’est l’administration là qui fautive !
    une morgue c’est pour nous tous donc prenez le problème au sérieux sinon, j’appelle le MOUVEMENT ROUGE à sortir pour sauver la morgue de Bobo.

  • Le 24 avril 2015 à 16:48 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Alors, à quand le réaménagement à "Sida bizness center" il faut un audit bien approfondit au secrétariat permanent du conseil national de lutte contre le sida. Cela interpelle le président KAFANDO car le SP/CNLS relève de la présidence. C’est la maison de hautes malversations où "tous les coups sont permis" :
    Détournement des salaires et des perdiems des contractuels jouant à la courbette ;
    Existence de caisse noire gérée à la guise du SP, Mr Kabré, Mme Dabou et autres...
    Montage de faux dossiers d’activités non tenues ;
    Commandes fictives, charges locatives fictives, détournement des financements dédiés au monde communautaire, associations fictives créées pour octroi de financement, bref la liste est longue...

  • Le 24 avril 2015 à 20:34, par santé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Soyons serieux

  • Le 24 avril 2015 à 21:02, par santé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    soyons sérieux

  • Le 29 avril 2015 à 06:30, par Yiyèrè En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    On attend des poursuites du côté du second poste du premier ministre, car cette maison a vraiment besoin d’un changement sérieux. surtout les grosses têtes qui bouffent les petits pieds tous les jours que le bon Dieu les offrent.Monsieur le premier ministre, la paille de votre maison risque brûler si vous ne trouviez point de solutions à temps opportun.

  • Le 2 mai 2015 à 11:05, par Maa verite En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Notre MCD de boromo là est vraiment assoifé d’argent. Mais ce qui nous fait encore mal c’est les ruptures de medicament. Il a dealé 7 000 000 de l’argent des médicaments avec son Régisseur de recettes qui attend aujourd’hui son jugement. son pharmacien qui es parti à l ecole a payé BMW en 2 ans et le MCD a payé RAV 4 AVEC TOUT DEDANS. Quant au pharmacien qui est là maintenant il a godé jusq’ààà il a fait toneau avec sa voiture. PARDON MONSIEUR LE NOUVEAU DRS IL NE FAUT PAS FERMER LES YEUX SUR CE MCD QUI DETRUIT NOTRE BALE.
    MME LE HAUT COMMISSAIRE ON TE REGARDE HIEN !
    PAROLE DES CITOYENS HONNETES ET DES POLITICIENS DES BALE.
    D’AILLEURS IL PARAIT QUE LES MEDECINS NE CONSULTE PAS.

  • Le 5 juin 2015 à 09:18, par Djordan En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 avril 2015

    Tout mes respects on dit que Bobo est delésé il ne faut pas que sa soit le ca pour la transition la Morgue de CHUSS de Bobo

 LeFaso TV