LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Commerce : les vendeuses de pagnes s’organisent

Publié le mercredi 5 novembre 2003 à 11h11min

PARTAGER :                          
Commerce : les vendeuses de pagnes s’organisent

L’association Rim-Noma des commerçantes de pagnes, plats et assimilés du marché Rood-Woko a tenu son assemblée générale(CBC).

C’était le jeudi 30 octobre 2003 au Conseil burkinabè des chargeurs. L’objectif de cette rencontre est de traduire leurs préoccupations aux autorités.

Depuis l’incendie du grand marché Rood-Woko de Ouagadougou, les commerçantes de pagnes et autres articles ne s’étaient pas retrouvées autour d’une table de discussion pour parler de leurs problèmes communs. Après avoir rencontré quelques autorités politiques et coutumières dont Mme Gisèle Guigma ministre de la Promotion de la Femme, les femmes de Rood-Woko ont perçu la nécessité de se retrouver pour échanger sur des problème pendants.

Il s’agit de la reconstruction du marché et l’accès aux crédits. Ce fut chose faite le 30 octobre dernier au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC). En présence de nombreuses autorités, les membres de l’association Rim-Noma par la voix de leur présidente, Mme Habibou Sana, ont réitéré leurs reconnaissances aux autorités politiques et à l’ensemble de tous les acteurs qui n’ont ménagé aucun effort pour contenir l’incendie qui a ravagé le grand marché.

L’occasion faisant le larron, les femmes de Rood-Woko ont profité de la présence de Mme le ministre de la Promotion de la femme, du maire de Ouagadougou M. Simon Compaoré, et de quelques députés pour traduire leurs préoccupations. Elles ont émis le vœu de voir sortir très prochainement des cendres de l’incendie un marché qui fera le bonheur des Burkinabè. Elles ont également sollicité le soutien des autorités afin que les commerçants victimes de vols et de pillage recouvrent leurs biens. L’association Rimi-Noma a également souhaité que les autorités coutumières s’impliquent dans la réhabilitation du grand marché parti en fumée.

En réponse aux femmes, le député Amidou Compaoré, le maire de Ouagadougou, la ministre Gisèle Guigma ont tous manifesté leur soutien aux femmes. Cette assemblée qui se tient avec l’aval du ministère de la Promotion de la femme constitue pour Mme Gisèle Guigma un cadre de sensibilisation et d’information des femmes sur certains produits des institutions financières tels les micro-crédits. Une chose est de vouloir entreprendre, une autre et d’avoir les fonds nécessaires pour le faire. L’accès aux micro-crédits permettra aux femmes d’exercer plus facilement leur commerce.

Verlaine A. KABORE

Sidwaya

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le gouvernement veut maîtriser le taux d’inflation