LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

Publié le dimanche 12 mai 2024 à 20h15min

PARTAGER :                          
Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

L’exécution des opérations financière de l’Etat, à fin décembre 2023, affiche un niveau de mobilisation des recettes de 2 694,79 milliards de FCFA contre 2 505,65 milliards de FCFA à fin décembre 2022, soit un accroissement de 189,14 milliards de FCFA (+7,55%). Ceci provient de la note d’analyse du mois d’avril 2024 du Comité d’élaboration et de validation des statistiques de finances publiques.

La hausse de mobilisation des recettes a été portée par les recettes fiscales (+181,66 milliards de FCFA) et les autres recettes (+67,04 milliards de FCFA), mais aussi les dons ayant baissé (-59,57 milliards de FCFA). Les recettes fiscales se sont établies à 2 220,65 milliards de FCFA à fin décembre 2023 contre 2 038,99 milliards de FCFA à fin décembre 2022, soit un accroissement de 181,66 milliards de FCFA (+8,91%). Cette progression des recettes fiscales s’explique essentiellement par les « impôts sur les biens et services » (+181,80 milliards de FCFA), les « impôts sur le commerce extérieur et les transactions internationales » (+5,13 milliards de FCFA) et les impôts sur le revenu, les bénéfices et les gains en capital (+1,54 milliards de FCFA).

Quant aux impôts sur le patrimoine, ils ont enregistré une baisse de 6,76 milliards de FCFA. L’augmentation des impôts sur les biens et services est attribuable à la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (+74,27 milliards de FCFA) et des autres impôts sur les biens et services (+69,64 milliards de FCFA). Ainsi, la TVA a été mobilisée à hauteur 783,13 milliards de FCFA et les autres impôts sur les biens et services à 70,17 milliards de FCFA à fin décembre 2023. La hausse des autres impôts sur les biens et services est en lien avec la prise en compte, au titre de l’année 2023, des taxes (boissons, cigarettes, produits de parfumerie, etc.) qui alimentent le Fonds de Soutien Patriotique (FSP). Pour ce qui concerne la hausse des impôts sur le revenu, les bénéfices et des gains en capital, l’augmentation est liée principalement à l’accroissement des autres impôts sur le revenu, les bénéfices et les gains en capital (+11,53 milliards de FCFA) et des impôts sur les personnes physiques (+10,64 milliards de FCFA), selon le rapport.

Cependant, les impôts à la charge des sociétés et autres entreprises (c’est-à-dire les Impôts sur les Sociétés) ont connu une baisse (-20,63 milliards de FCFA). La progression des impôts sur le commerce extérieur et les transactions internationales est soutenue par l’augmentation des « droits de douanes et autres droits à l’importation » (+5,02 milliards de FCFA). Les « autres recettes » se sont accrues de 67,04 milliards de FCFA, passant de 203,60 milliards de FCFA à fin décembre 2022 à 270,64 milliards de FCFA à la même période en 2023. Cette progression est expliquée par les dividendes (+30,02 milliards de FCFA), les loyers (+14,65 milliards de FCFA) et les amendes, pénalités et confiscations (+13,95 milliards de FCFA).

La mobilisation des dons s’est chiffrée à 203,50 milliards de FCFA à fin décembre 2023, soit une baisse de 59,57 milliards de FCFA (-22,64%). D’après le rapport, cette diminution résulté d’une part, par la contraction des dons en capital reçus d’administrations publiques étrangères (-24,70 milliards de FCFA) et par celle des dons courants reçus d’organisations internationales dont aucun décaissement n’a été enregistré au titre de l’année 2023 après un décaissement de 60,27.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Source : Rapport du Comité d’élaboration et de validation des statistiques de finances publiques.

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 11 mai à 10:08, par kwiliga En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

    "Cependant, les impôts à la charge des sociétés et autres entreprises (c’est-à-dire les Impôts sur les Sociétés) ont connu une baisse (-20,63 milliards de FCFA)."
    Ben, où sont donc passés les milliards que devait nous procurer la suspension de la convention de non-double imposition avec la France ?
    Cette populiste mesure serait-elle de la poudre aux yeux...?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 07:44, par Citoyen ordinaire En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

    C’est vraiment la haine et la misère morale qui habite certains mais peine perdue ! Cette mesure qualifiée de "populiste" de la non-double imposition des entreprises avec la France sera appliquée et si les entreprises françaises ne sont pas contentes de cette décision populiste, il ya une solution : quitter le territoire Burkinabè et aller s’installer en France ! Ce qui n’est pas imaginable pour des entrepreneurs Burkinabè en France pourrait l’être au Burkina également ! La vie offre toujours des alternatives à ceux qui ne sont pas satisfaits c’est de refaire le monde à leurs guise : sur ce chemin, ils croiseront des gens qui ne respirent pas forcément par leurs narines et qui leur montreront "qu’à défaut de convaincre un imbécile, on le vaincre !" Il se chargera de l’enseigner aux autres imbéciles !

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai à 10:35, par kwiliga En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

      Bonjour Citoyen ordinaire,
      Heu honnêtement, vos sibyllins et métaphoriques propos me sont quelque peu abscons. Il m’apparait néanmoins que quelqu’un est "un imbécile"... est-ce moi ? Ce n’est pas très gentil et pauvrement argumenté. Néanmoins, comme je marche sans béquille,...
      Sinon, tout ça parce que j’ai demandé : "où sont donc passés les milliards que devait nous procurer la suspension de la convention de non-double imposition avec la France ?" et à ça, vous ne m’avez pas répondu...?
      Plutôt que d’insulter gratuitement, vous feriez mieux de vous livrer à quelques recherches.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 14:13, par Yol-Yolé En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

    Mieux ne pas discuter avec ceux qui sont encore à l’état primitif de la servitude et qui compte y rester pendant des siècles, préférant cette servitude où le maître décidera à sa guise quand et que leur donner à manger ou décider de les laisser crever de faim et de maladie ! Y a des gens comme ça et il faut savoir conserver ses énergies que de vouloir les sortir de leur misère ! L’autre hypothèse la plus plausible, c’est que parmi ceux qui écrivent sur ce forum, des anciens maîtres souffrent déjà de se voir esclaves parce qu’ils n’ont plus voix au chapître, ils ne peuvent plus décider pour personne, ils ne peuvent plus voler comme ils veulent et ils ne peuvent plus disposer de la vie des autres. Leur drame, c’est qu’ils ne peuvent même plus rentrer chez eux en Europe, car c’est la mort assurée au prochain hiver sans le gaz russe et leur ventre risque de pourrir à force de le gaver avec des MacDo froids et pourris. Alors comprenez leur misère et leur peine car leurs enfants ne peuvent même pas s’insérer dans les sociétés occidentales, ils ne peuvent pas trouver et se payer un logement même dans les banlieues les plus reculés et ils ne peuvent pas assurer leur transport en commun ! Du statut de blanc chef d’entreprise en Afrique, ils ne peuvent même pas trouver une place de vidangeur dans les sociétés de nettoyage et de ramassage d’ordures. Faut donc comprendre leur situation et leur permettre d’écrire n’importe quoi pour se défouler !

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 09:25, par kwiliga En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

      Bonjour Yol-Yolé,
      Heu, pardon mais qui se "permet d’écrire n’importe quoi pour se défouler !"...?
      Quel est l’intérêt de votre longue diatribe ?
      "où sont donc passés les milliards que devait nous procurer la suspension de la convention de non-double imposition avec la France ?"

      Répondre à ce message

      • Le 13 mai à 12:07, par Tintin En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

        Bonjour KWILIGA.
        En supposant que vraiment que vous ne comprenez pas et que vous etes de bonne fois,les chiffres qui nous sont communiqués ne donnent pas tous ces details ;ces chiffres ne nous disent pas ce qu’individuellement chaque contribuable à payer et je ne pense pas que le serivce des impots vraiment pourra nous donner ce detail.
        Maintenant vraiment je ne pense que la mesure de suspension de la convention avec la france soit populiste ;nous defendons seulement nos interets et d’ailleurs c’est sous Rock que le processus a commencé et comme l’administration est une continuité,la transition n’a fait qu’achever le processus.Donc je ne vois pas le coté populiste ;peut etre pourriez vous mieux nous expliquer pourquoi cette mesure dont le processus a commencé sous ROCK que vous avez democratiquement elu est populiste.Salutations distingées à toi.

        Répondre à ce message

        • Le 14 mai à 10:23, par kwiliga En réponse à : Burkina : 2 694,79 milliards de francs CFA de recettes mobilisées en 2023

          Bonjour Tintin,
          Merci de la courtoisie de vos propos, qui permet enfin que nous puissions débattre et nous enrichir mutuellement.
          Selon le Ministre de l’économie Burkinabè, pour l’année fiscale 2023 les manques à gagner dû à la non double imposition étaient entre 55 et 58 millions d’euro. Donc, même s’il est vrai que le bilan n’est pas détaillé, il semble inexplicable que les Impôts sur les Sociétés aient connu une baisse -20,63 milliards, malgré l’apport d’environ 38 milliards supplémentaires. qu’elles auraient dû connaitre.
          C’est en effet sous Rock, que des discussions et négociations avaient été entamées, sans que cela ne fasse les gros titres de la presse locale, ni l’objet de grands discours de nos dirigeants.
          La mesure prise brutalement et unilatéralement par nos dirigeants actuels, a, à l’inverse, été l’objet de grandes déclarations "patriotiques", qui ont laissé entendre que les sociétés françaises ne payaient pas d’impôt au Burkina, ce qui est mensonger.
          Incapables de résoudre les véritables problèmes de ce pays, nos dirigeants persistent à mettre la focale sur ce qui leur a permis d’accéder au pouvoir : la haine de la France.
          Cela nous aide-t-il vraiment à nous en sortir ?

          Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le gouvernement veut maîtriser le taux d’inflation