LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Dialogue Etat/Secteur privé : Les acteurs sensibilisés à l’utilisation de la nouvelle plateforme digitale

Publié le mardi 2 avril 2024 à 11h58min

PARTAGER :                          
Dialogue Etat/Secteur privé : Les acteurs sensibilisés à l’utilisation de la nouvelle plateforme digitale

Le ministère du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises tient ce mardi 2 avril 2024, un atelier de sensibilisation sur l’utilisation de la plateforme digitale de dialogue public privé et ses innovations à Tenkodogo, dans le Boulgou, région du Centre-est. L’objectif est de permettre au secteur privé de soumettre ses préoccupations et d’interagir permanemment avec l’administration en vue d’un traitement diligent desdites préoccupations.

De par le passé, les acteurs du secteur privé soumettaient leurs préoccupations à l’administration, qui se chargeait d’effectuer le suivi pour s’assurer qu’elles ont été prises en compte. Avec la nouvelle plateforme digitale de dialogue Etat/Secteur privé, ils peuvent désormais le faire directement et suivre eux-mêmes le traitement de leurs doléances. "La session d’aujourd’hui entre dans le cadre de la vulgarisation des nouveaux instruments digitaux du dialogue public-privé, lesquels ont pour vocation de consolider davantage notre mécanisme de dialogue et permettre d’échanger de façon continue sur les questions majeures qui intéressent le secteur privé. La nouvelle plateforme permet donc d’organiser avec plus d’efficacité, la participation des opérateurs économiques aux différentes instances du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue entre l’Etat le secteur privé (CODESP)" a laissé entendre Larba Odette Ilboudo, représentante de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso dans la région du Centre Est.

"D’autres sessions de formations se tiendront pour permettre au secteur privé de mieux s’approprier le dispositif" Odette Ilboudo

Selon Alidou Ouédraogo, Directeur régional en charge du commerce, en plus de permettre aux acteurs eux-mêmes de suivre l’évolution de leurs préoccupations, l’innovation tient en l’élaboration d’un code d’éthique pour encadrer l’utilisation de cette plateforme. Ainsi, la sensibilisation permettra de présenter la plateforme aux acteurs et leur montrer comment l’utiliser. "Nous la ferons suivant la composition même de la plateforme, dont la première partie est informationnelle. Elle est consacrée à la présentation du site web, du CODESP, ses organes, aux documents disponibles et aux informations sur les acquis engrangés. La seconde partie du guide explique aux usagers comment utiliser la plateforme pour enregistrer leurs préoccupations et propositions afin qu’elles soient traitées de manière appropriée par le CODESP. La troisième partie contient les informations sur la mise en oeuvre des recommandations du dialogue Etat/Secteur privé et permet d’effectuer un suivi de leur application. La quatrième partie enfin est une fenêtre, permettant aux faîtières de s’inscrire pour prendre part aux rencontres organisées par le CODESP" a-t-il détaillé.

"Les participants sont les mêmes qui participent permanemment aux dialogues Etat/Secteur privé. Ils serviront de relais pour toucher les autres" Alidou Ouédraogo

Le présent atelier qui réunit plus d’une cinquantaine d’acteurs venus des quatre coins de la région se tiendra sur deux jours.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une économie en hausse en février 2024 (Rapport)
Burkina/Finance : L’ACEP fait des heureux gagnants