LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina/Finances : Pr Balibié Serge Auguste Bayala prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et d’investissements

Publié le dimanche 3 mars 2024 à 21h25min

PARTAGER :                          
Burkina/Finances : Pr Balibié Serge Auguste Bayala prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et d’investissements

Le directeur général de la Caisse des dépôts et d’investissements du Burkina Faso (CDI-BF), Pr Balibié Auguste Serge Bayala a été installé ce vendredi 1er mars 2024, dans ses fonctions, par le ministre en charge de l’économie, Aboubakar Nacanabo. En tant que DG de la CDI-BF, Pr Bayala aura pour mission, entre autres, de promouvoir, gérer et protéger l’épargne populaire en facilitant la création et la mise en place d’instruments financiers alternatifs.

C’est officiel. Le Pr Balibié Serge Auguste Bayala préside aux destinées de la Caisse des dépôts et d’investissements du Burkina Faso (CDI-BF). Il a été installé dans ses fonctions de directeur général par le ministre en charge de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo. Après son installation, Pr Bayala a, lui aussi, procédé à l’installation du secrétaire général et du caissier principal de la CDI-BF. Il s’agit de respectivement Blaise Parfait W. Kemdé et Nosyaba Bassemé.

Le nouveau DG, Pr Bayala, installant son SG, Blaise Parfait W. Kemdé

Le ministre Aboubakar Nacanabo, avant l’installation du tout premier directeur général de la CDI-BF, a fait savoir que la création de la CDI-BF a été entérinée par la loi 039/2023/ALT du 5 octobre 2023 portant création, organisation et fonctionnement de la CDI. Cette loi consacre la dénomination Caisse des dépôts et d’investissements (CDI) au lieu de Caisse de dépôt et de consignation (CDC) pour marquer sa mission principale, qui est de participer aux financements structurants de l’Etat.

La loi portant création de la CDI-BF, a-t-il poursuivi, a également apporté plus de clarté dans la nature juridique de la CDI-BF, qui n’est ni un établissement public, ni une société d’Etat. La CDI est plutôt une institution financière publique à caractère spécial, placée sous la tutelle technique du ministère en charge des finances. La CDI-BF n’est pas non plus en concurrence directe avec les banques. « Le Pr Serge Auguste Balibié Bayala est une valeur sûre qui a le sens du devoir et de la responsabilité. Je n’ai aucun doute qu’il saura conduire la CDI vers le succès qui fera honneur à notre pays », a-t-il déclaré.

Le ministre en charge de l’économie a informé que la CDI-BF est une institution financière publique à caractère spécial

Une alternative à l’insuffisance des finances transfrontalières

A en croire le DG de la CDI-BF, cette institution vient comme une réponse pertinente, une alternative à l’insuffisance des finances transfrontalières avec un modèle fondé sur la transformation sécurisée des ressources financières. « Votre présence, si besoin en est de le rappeler, réconforte tout en nous interpellant sur l’immense responsabilité qui est désormais la nôtre, celle de présider aux destinées d’une institution hautement stratégique », a soutenu le DG de la CDI-BF, s’adressant au ministre. Pour lui, cette responsabilité est encore plus pointue surtout à un moment crucial de la marche du pays. « Au regard de cela, nous apprécions très positivement votre présence à nos côtés à ce moment solennel et votre accompagnement pour faire de la CDI, un levier de la structuration des investissements, une institution de transformation économique et sociale », a-t-il espéré.

Pr Bayala a indiqué que dans les prochains jours, il compte déployer une feuille de route de l’opérationnalisation effective de la CDI-BF

En attendant, le DG de la CDI-BF est convaincu qu’il faut continuer à expliquer, à sensibiliser, à rassurer et à convaincre l’Etat, dans toute sa composante ; l’écosystème économique, juridique, y compris les partenaires et les populations, du bien-fondé de cette caisse. C’est pourquoi, dans les jours à venir, Pr Bayala et son équipe envisagent de déployer une feuille de route pour l’opérationnalisation effective de la CDI-BF. « Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais nous devons ensemble nous approprier cette sagesse qui dit qu’on se dispute dans les branches et on se réconcilie dans les racines », a-t-il prophétisé.

La ministre déléguée en charge du Budget était aux côtés du ministre de l’économie

Pour rappel, la CDI-BF a pour missions de promouvoir, gérer et protéger l’épargne populaire en facilitant la création et la mise en place d’instruments financiers alternatifs ; de recevoir, acquérir, conserver et gérer l’or acquis par l’Etat ou ses démembrements ainsi que les saisies et confiscations d’or sur le territoire national en vue de conserver des réserves d’or du pays. Autre rôle assigné à la CDI-BF, non des moindres : servir de centre de maturation des grands projets de développement du pays, etc. Elle sera dotée d’un conseil de surveillance.

Le DG de la Douane, Adama Ilboudo, ne s’est pas fait conter cette cérémonie d’installation

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une économie en hausse en février 2024 (Rapport)
Burkina/Finance : L’ACEP fait des heureux gagnants