LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “C’est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.” François de la Rochefoucauld

Semaine de l’industrie burkinabè : La 5e édition se penche sur la problématique de l’innovation technologique dans un contexte d’opérationnalisation de la ZLECAF

Publié le lundi 20 novembre 2023 à 19h45min

PARTAGER :                          
Semaine de l’industrie burkinabè : La 5e édition se penche sur la problématique de l’innovation technologique dans un contexte d’opérationnalisation de la ZLECAF

La 5e édition de la Semaine de l’industrie burkinabè (SIB) a officiellement ouvert ses portes ce lundi 20 novembre 2023 dans la cité de Sya. Placée sous le thème : « Industrie burkinabè et enjeux de l’innovation technologique dans un contexte d’opérationnalisation de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF) », cette édition se tient du 20 au 23 novembre 2023. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Serge Poda.

La 5e édition de la Semaine de l’industrie burkinabè (SIB) a ouvert ses portes à travers une cérémonie solennelle, dans la matinée de ce lundi 20 novembre 2023. Elle a été également suivie par l’ouverture de la foire d’exposition des produits et services de l’industrie. Ainsi, du 20 au 23 novembre prochain, plusieurs activités sont inscrites au programme. Il s’agit notamment de l’animation des panels autour des thèmes d’actualité concernant le secteur industriel, de la nuit de mérite de l’industrie burkinabè où seront décernés des prix aux industriels, des visites industrielles, etc.

Les acteurs du monde de l’industrie mobilisés pour l’ouverture officielle de la SIB

« Durant deux jours, les experts du monde universitaire, les professionnels du secteur et ceux du milieu de la défense et de la sécurité vont animer des panels autour des thèmes d’actualité. La nuit du 23 novembre nous aurons la cérémonie de mérite de l’industrie burkinabè qui nous permettra de célébrer et de magnifier les mérites des industriels burkinabè. Cette activité sera l’occasion d’octroyer des attestations de reconnaissance et de remerciement et surtout de décerner des prix étalons de l’industrie burkinabè ainsi que le prix du jeune entrepreneur en matière d’innovation dans la transformation industrielle des matières premières locales ; prix qui constitue l’une des principales innovations de cette édition », a expliqué le ministre, Serge Poda.

Le ministre Serge Poda rappelant l’importante place qu’occupe l’industrie dans les priorités du gouvernement de la transition

Cette édition est placée sous le thème : « Industrie burkinabè et enjeux de l’innovation technologique dans un contexte d’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) ». Elle offre ainsi un cadre aux acteurs du monde de l’industrie, pour réfléchir sur la problématique du développement du secteur industriel dans un contexte marqué à la fois par la libéralisation des échanges au niveau continental et d’impact de la crise sécuritaire au niveau national et sous régional. « L’édition 2023 de la Semaine de l’industrie burkinabè se veut une tribune nationale qui permettra à tous les acteurs du secteur industriel de jouer un rôle important en terme de contribution devant soutenir la prise de décision dans ce contexte », a laissé entendre le ministre en charge de l’industrie, Serge Poda.

La remise d’attestations aux parrains de cette 5e édition de la semaine de l’industrie burkinabè

Dans son allocution, il ne manque pas de rappeler l’importante place qu’occupe l’industrie dans les priorités du gouvernement de la transition. « L’industrie est un secteur très important qui fait partie des priorités du président de la transition qui veut que le Burkina Faso soit un pays souverain, un pays qui compte sur ses potentialités et son secteur industriel endogène pour tirer la croissance et le développement vers le haut », a-t-il insisté.

C’est pourquoi cette édition se veut un cadre idéal pour permettre aux différents acteurs du monde de l’industrie de partager leurs expériences et de présenter leurs produits et surtout d’encourager l’innovation, « car l’innovation, la résilience pour notre secteur industriel pourrait contribuer durablement à l’atteinte des objectifs fixés par les hautes autorités du pays, dans la vision de ce Burkina Faso nouveau, souverain et prospère ».

La coupure de ruban marquant l’ouverture officielle de la foire d’exposition des produits et services de l’industrie

Au cours des travaux, les acteurs vont échanger autour des panels, afin de faire des propositions de résolutions qui permettront de prendre des décisions à l’échelle nationale pour préparer les industriels burkinabè à l’avènement de la Zone de libre échange continentale africaine. L’organisation de cette 5e édition est bien appréciée par les acteurs eux-mêmes. Et ce n’est pas Moussa Tiendrébéogo, président directeur général de la société agricole et plastique qui dira le contraire. Selon lui, cette édition offre un cadre idéal aux acteurs pour non seulement réfléchir sur leurs préoccupations du moment mais aussi de nouer des partenariats d’affaire. Il a invité les Burkinabè à consommer local car il estime que c’est en cela que « l’on pourra développer le pays ».

Caroline Ouédraogo, présidente directrice générale de Coca cola Burkina Bottling Company se réjouit de la tenue de cette édition qui, selon elle, vise à valoriser les acteurs du monde industriel

Embouchant la même trompette, Caroline Ouédraogo, présidente directrice générale de Coca cola Burkina Bottling Company se réjouit de la tenue de cette édition qui, selon elle, vise à valoriser les acteurs du monde industriel. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique