LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Semaine d’immersion à l’ENAM : L’édition 2023 jugée satisfaisante

Publié le vendredi 17 novembre 2023 à 17h00min

PARTAGER :                          
Semaine d’immersion à l’ENAM : L’édition 2023 jugée satisfaisante

Dans le cadre de la rentrée académique 2023-2024, une semaine d’immersion a été initié à l’intention des énarques de la promotion 2023-2025 de l’Ecole nationale de l’administration et de la magistrature (ENAM). La presente activité a eu lieu du 13 au 17 novembre 2023.

La direction de l’ENAM nourrit l’ambition de mettre les nouveaux énarques dans de très bonne conditions d’apprentissage. C’est animé par cette volonté qu’elle a initié une semaine d’immersion au profit des énarques de la promotion 2023-2025, forte de 735 élèves. L’événement s’est déroulé du 13 au 17 novembre 2023. Une semaine durant laquelle plusieurs activités ont été menées. Entre autres, les vérifications des présences en vue de l’appel des candidats de la liste d’attente, des séances de prise de mensurations pour la confection des tenues scolaires, des conférences, et des panels rythmés par des montées des couleurs nationales chaque matin.

Vue des nouveaux énarques

Les communications, faut-il le souligner, ont porté sur le bien-être, la réussite scolaire, la politique de défense nationale, et divers autres thèmes d’intérêt pour les énarques. Le dernier jour, à savoir le 17 novembre, les nouveaux énarques ont eu un entretien avec les représentants de leurs institutions, ce dans le cadre de l’initiative dénommée « 45 minutes avec mon ministre ». Était également présent, le premier responsable de l’école ainsi que de nombreux autres invités.

« Cette activité va permettre aux nouveaux élèves, aux professionnels et aux auditeurs libres, de comprendre le fonctionnement des différents ministères et surtout poser des questions en rapport avec leurs futures carrières parce que souvent ils ont des difficultés. Nous aussi on n’arrive pas à leur donner des réponses qu’ils attendent », a déclaré la directrice de la formation initiale, Marie Quenum Kangambega. Pour finir en beauté cette semaine d’immersion, il est prévu dans l’après-midi, une séance d’aérobic qui réunira à la fois le personnel, mais aussi les nouveaux et les anciens élèves. L’autre acte fort de cette journée est l’organisation d’un match de football qui opposera les nouveaux élèves à leurs aînés.

La directrice de la formation initiale, Marie Quenum Kangambega, lors de la cérémonie du jour (Dame habillée en koko-dunda)

Marie Quenum Kangambega tire un bilan satisfaisant de cette édition 2023. « C’est vrai que l’année passée, nous avons essayé de faire des activités de rentrée scolaire mais l’envergure que cela a pris cette année, c’est vraiment une première puisque ça s’est étalée sur toute la semaine. Je pense que ça été bien apprécié par le directeur général et les élèves », se réjouit-elle. Elle a, en outre, rappelé en quoi a consisté l’immersion.

Il s’est agi de se plonger dans l’environnement de l’ENAM pour en prendre la température et pouvoir se préparer à entamer cette année scolaire le 20 novembre 2023. L’immersion permet également de faire corps avec le personnel, de s’habituer à leurs salles. « Pour nous, c’est très important parce qu’ils ne seront pas très dépaysés. Pendant une semaine, ils savent déjà ce que nous voulons parce qu’on leur a parlé. On a décrit les différentes composantes de l’ENAM, et aussi ils se sont familiarisés avec le personnel et ceux avec lesquels ils vont se frotter durant les 21 mois des cycles B et les 24 mois pour les cycles A et les cycles P », dira la directrice de la formation initiale.

Des invités de la cérémonie

Des conseils, les énarques en ont bénéficié. Ces conseils ont principalement porté sur la lecture des points fondamentaux du règlement intérieur de l’ENAM qui est une institution qui aura 64 ans très bientôt. Le règlement intérieur oblige les élèves à avoir des tenues décentes.

La salle a refusé du monde

« Au-delà de la décence de ces tenues, nous tenons qu’à partir de cette année, ces tenues soient uniformes. Et quand on dit uniformes, c’est notamment au niveau de la couture et au niveau du tissu », a souligné Mme Quenum Kangambega. L’administration a aussi insisté sur les absences. A l’ENAM, les absences ne sont pas autorisées si ce n’est pas justifié. L’assiduité aux cours est aussi une exigence de l’école. Mais ce nest pas tout. « Nous leur avons aussi parlé des régimes des cours. Pour valider leur année, ils doivent suivre les cours mais également valider un rapport de stage. Pour les cycles B, il faut un examen terminal. C’est le tout qui fera leur moyenne de classe », a-t-elle conclu.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique