LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

Publié le mercredi 11 octobre 2023 à 21h45min

PARTAGER :                          
Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

(Ouagadougou, 11 octobre 2023). Le Conseil des ministres s’est réuni ce mercredi en séance ordinaire sous la présidence du Capitaine Ibrahim TRAORE, Président de la Transition, Chef de l’Etat. Plusieurs dossiers importants ont été examinés et validés pour la bonne marche de la Transition, selon le Porte-parole du Gouvernement, Rimtalba Jean Emmanuel OUEDRAOGO.

Le Conseil des ministres a entendu une communication orale relative à la commémoration du 36e anniversaire de l’assassinat du Capitaine Thomas SANKARA. Selon le porte-parole du gouvernement, Rimtalba Jean Emmanuel OUEDRAOGO, cette commémoration placée sous le très haut patronage du Président de la Transition sera marquée par des actes forts en hommage au père de la Révolution. Outre le dépôt de gerbes de fleurs, il y aura une cérémonie d’élévation officielle du Président Thomas SANKARA au rang de Héros de la Nation. « En plus, il y aura la pose de la première pierre qui va marquer le début des travaux du mausolée Thomas SANKARA », a soutenu le Porte-parole du Gouvernement.

La commémoration du 36e anniversaire de l’assassinat du Capitaine Thomas SANKARA sera également marquée par la rebaptisation du Boulevard Charles de Gaulle, qui s’appellera à partir du 15 octobre 2023, « Boulevard Thomas SANKARA ».

Au titre du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, le Conseil a examiné et adopté trois décrets d’application de la loi sur la promotion immobilière. Le premier décret porte sur les conditions qui régissent la coopérative de logement social. Selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mikaïlou SIDIBE, il est prévu dans le cadre de la loi sur la promotion immobilière, que des citoyens qui remplissent les conditions d’éligibilité au logement social puissent se regrouper en coopératives de logement social pour bénéficier de l’accompagnement de l’Etat à travers la mise à disposition du foncier qui servira à la construction de logements au profit des membres.

Le deuxième décret porte sur les conditions et modalités de cession provisoire, définitif et de bail emphytéotique des terrains urbains destinés à la promotion immobilière. « Dans ce cadre, il est prévu que le promoteur immobilier qui souhaite construire des logements puisse bénéficier, dans un premier temps, d’une cession à travers un arrêté de cession provisoire pour lui permettre d’approfondir son projet et surtout de faire la levée de fonds pour la mise en œuvre de son projet », a expliqué le ministre Mikaïlou SIDIBE.

Le troisième décret d’application de la loi sur la promotion immobilière porte sur les conditions, les modalités et les barèmes des transactions au niveau des infractions en matière de promotion immobilière.

« L’adoption de ces trois décrets nous permet d’avancer dans la mise en œuvre effective de la loi portant promotion immobilière et permettra aux différents acteurs qui souhaitent intervenir dans ce domaine de pouvoir accélérer la mise en œuvre des projets au profit de la population burkinabè en matière d’accès au logement », a indiqué le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mikaïlou SIDIBE.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 11 octobre 2023 à 17:08, par Bramogo En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Je me suis toujours demande pourquoi avec tant de nos vaillant predecesseurs no nommait toujours nos rues apres les colons. En plus Charles de Gaulles ??
    Ca c’est une tres bonne chose.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 17:26, par S. DIALLO En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Il y’a déjà l’Université THOMAS SANKARA sans mérite parce Thomas n’était pas du monde universitaire comme Joseph KI-ZERBO pourquoi encore un boulevard Thomas SANKARA. Arrêtez cet infantilisme. Thomas est mort avec 12 compagnons dont le philosophe Patrice ZAGRÉ pourquoi ces compagnons ne sont pas honorés,

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 17:42, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Tous mes applaudissements ! Des maintenant, je commence à repeter mentalement ce nouveau NOM de la route. Gare à mon SUBCONSCIENT !

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 18:48, par CHAKALA En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Bravo pour le Boulevard Thomas Sankara à la place de CDG. Très bon point !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 19:00, par Paguindsom En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    YES, WE CAN !
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso. Qu’il facilite le retour a et le recentrage sur la partie pour tous nos frères dans l’erreur.
    L’autodétermination est en marche chers frères.
    Unissons-nous au tour de l’essentiel et reconnaissons et soutenons nos autorités dans leurs actions audacieuses pour le retour de la paix et de la sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 20:19, par HUG En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Thomas Sankara semble devenir un fonds de propagande ppur les putschistes.Apres l avoir enterré au lieu ou sa famille proche avait refusé de participer aux funerailles.On a vu la soeur cadette de thomas sankara en pleur et suppliant le gouvernement de ne pas enterré son frere au conseil de l entente mais en vain.Hum.,.il.y avait deja un avenu thomas sankara à ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 20:23, par Citoyen ordinaire En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Les français savent qui est Charles de Gaulle ! C’est celui-là grâce à qui, les petits français ont évité de parler "Allemand" pour des siècles et des siècles, Amen ! C’est aussi ce Charles de Gaulle qui a déporté les noirs (les negres comme ils les désignent) des colonies françaises pour venir sauver les français des griffes de nazis allemands. Une fois le boulot terminé ce meme Charles de Gaulle s’est empressé de ramener les survivants à Dakar, pour les trucider au Camp de Thiaroye parce qu’ils ont rêvé et oser réclamer leur solde militaire. C’est pour honorer un tel Monsieur que le régime de Bceuw laise Compaoré n’a mieux trouver pour aller chercher son nom pour baptiser un grand boulevard à Ouagadougou. Un autre régime a pensé autrement et l’a débaptisé ! Cela n’empêchera pas tous les Burkinabè de respirer encore moins ceux qui ont fui les balles assassines des djihadistes qui utilisent les armes occidentales (c’est-à-dire chez ceux que leurs ancêtres sont allés combattre pour les libérer du nazisme). KHistoire est une puissance à part entière et si on ne l’a respecte, elle est capable de déverser une honte éternelle sur ceux qui la respecte pas. Vive le Boulevard Thomas Sankara !

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2023 à 23:52, par Anaarchiqqukement En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

      L’histoire est écrite par les vainqueurs, il est vrai. La résumer en quelques phrases est une bétise, ce qui est également vrai.
      Mais seules les personnes capables d’intelligence, d’analyse, de vision globale et de mémoire, par leurs questionnements s’approchent de la vérité.
      Les autres ne sont pour la plupart que des suivistes partisants de quelques causes obscures, des ignorants n’ayant jamais ouvert un livre ou des affabulateurs qui sèment la discorde ou simplement prêchent pour leur propre paroisse par intérêt. Dans quelles catégories vous situez vous ?

      A propos, les armes djihadistes seraient des kalachnikovs occidentales russes ou bien des kalachnikovs occidentales chinoises ? Ça aidera à situer...

      Répondre à ce message

      • Le 12 octobre 2023 à 10:59, par Autre Burkinabè En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

        Internaute Anaarchiqqkement, on dirait que cela que cela vous a fait très mal. Retenez ceci : quand dans une pièce, il ya des "dégoûtés" et des "dégoûtants" et qu’il
        ya au-moins une deux parties souhaitent vivre en paix, soit c’est les "dégoûtants" qui s’en vont soit, les "dégoûtés" qui s’en vont. Dans quel camp vous vous trouvez actuellement et quel est votre option ? Par ailleurs, vous dites que l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs ! Cela vrai pour Charles de Gaulle face aux.tirailleurs sénégalais mais il ne faudrait pas oublier que quand l’Histoire se révolte, elle met à nu tous les mensonges ! Vos grands parents étaient où quand Hitler régnait sur la France ? Qu’ont-ils fait ? Étaient-ils des partisans u régime de Vichy ou étaient-ils des partisans de ce fameux Gaule ? Mon ami, ce Charles de Gaulle sera effacé de les adresses de ce Boulevard et quand vous serez au pouvoir (du moins vos valets locaux), vous aurez tout le loisir de depabtiser et de rebaptiser ce Boulevard devenu depuis hier 11 Octobre 2023. le " Boulevard Thomas Sankara" ! C’est aussi cela l’histoire !

        Répondre à ce message

        • Le 13 octobre 2023 à 12:23, par Anaarchiqqkement En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

          Mon cher " autre burkinabè" sachez qu’il y a bien longtemps que j’ai appris que les dirigeants quels qu’ils soient en cols blancs ou en treillis ne font nullement le bonheur des peuples qu’ils gournent, ce que vous ne semblez pas encore avoir intégré. Alors Charles de Gaulle ou Atahualpa...

          Sachez également que baptiser une rue Charles de Gaulle, Thomas Sankara ou Bozo le clown me préoccupe autant que ma paire de chaussettes de la veille. On appelle cela de la diversion, du nationalisme ou les deux . Un truc absolument pas nécessaire, loin des priorités, totalement en décalage avec les besoins mais qui a le don de faire oublier les promesses, les beaux discours et de conforter dans leur petite fierté et rencoeur, une minorité d’extrême perdue dans leurs convictions réductrices et narcissiques. D’ailleurs on se demande bien pourquoi, parce qu’en fait ils n’y sont pour rien et s’attribuent juste une fierté ou un mérite de quelque chose ou de quelqu’un pour lesquels ils n’ont rien fait.
          Alors d’ici à avoir mal pour un type que je n’ ai même pas côtoyé de son vivant. Vous pensez bien, il faut prendre de la hauteur !

          Pour les tirailleurs le débat serait trop long. Chacun y verra tantôt des exploités, des valets des victimes, des vainqueurs, de la chaire à canon et tant d’autres choses. Prenez de la hauteur encore une fois, n’est ce pas le statut que l’histoire a conféré à chaque soldat depuis Babylone jusqu’à nos jours. Les petits s’entretuent pour les grands. Triste mais tellement vrai.

          Vous dites "L’HISTOIRE SE RÉVOLTE " comme cela ne veux rien dire, et qu’en temps que science sociale l’histoire se veut à la recherche de la connaissance du passé acquise par l’enquête. Je dirais que c’est votre coeur qui se révolte, et que vous souhaitez nous faire part de votre amertume issue de votre sentiment concernant votre vécu passé. Il faut appaiser tout ça, en rechercher la cause et en déduire des solutions. Vous vous sentirez mieux après.

          Malheureusement pour vous quand vous braillez Impérialisme, sankarisme, panafricanisme, burkinaisme à toutes les sauces et que bientôt vous découvrirez le monde réel dans lequel nous sommes tous des pions et qui se nomme capitalisme mondial. Vous réaliserez peut être que vous resterez toujours le valet de quelqu’un ou sa marionnette ou son esclave, ou...

          Enfin, feux mes grands parents puisque vous avez l’indelicatesse d’évoquer les morts ! Étant agriculteurs je pense qu’ils travaillaient du matin au soir pour valoriser leurs petites exploitations. Il devaient sûrement subir la privation, mais certainement moins que dans les villes en temps de guerre.

          Bien que particulièrement malhabile et très peu respectueux de parler des morts dont on ignore tout, ils seront un très bon points d’appui pour conclure.

          Comme mes grands parents on pu subir 2 guerres mondiales et on certainement été influencés, trompés, aveuglés parfois, leur seul but dans la vie était sans doute la recherche de la paix, du bonheur de leur famille et de la fierté qu’ils tiraient de leur efforts au quotidien. Donc certainement pas d’avoir des convictions haineuses et guerrières et de prendre partie pour la division.

          Sachez monsieur Autre Burkinabè, que tous les êtres humains ne sont pas animés par leur seules émotions et croyances qui les poussent à se venger ou souhaitez le mal que l’on subit aux autres. Que tous ne rêvent pas d’avoir leur nom sur une plaque de rue rouillée, d’avoir le pouvoir ou de dominer. Et qu’il est plus facile de détruire et de s’en rejouir que de comprendre.

          Alors, quand il s’agit de bâtir, de faire des efforts et que c’est difficile, là est le mérite du quotidien. Mais il ne réside certainement pas dans le nom d’une rue.

          PS : n’appelez pas n’importe qui "mon ami", cela vous donne la condescendance d’un "Macron".

          Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 20:28, par Sabaabo En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    C’est le plus beau cadeau du gouvernement de la transition en ce mois d’octobre 2023.
    Il n’y a que les africains pour célébrer leurs bourraux. Ça suffit.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2023 à 21:34, par A qui la faute ? En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    On dirait que la suspension de l’aide au développement fait très mal au MPSR deh ! OK pour débaptiser Charles de Gaulles mais il y a déjà une avenue Thomas Sankara + une université Thomas Sankara alors que les CRD ont foutu en l’air l’éducation nationale avec les licenciements sauvages, et que ceux-là même qui ont construit ces universités et ces boulevards sont effacés de l’histoire...
    - Pensez aussi à prévoir une petite rue pour les victimes du système Sankara, c’est pour l’unité nationale, que personne ne se sente oublié

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 08:59, par yovis En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Un boulevard financé par la France pour desservir l’Hôpital pédiatrique Charles De Gaulle lui-même financé par les Français. Où est la souveraineté et la dignité lorsque l’on s’approprie ce qu’on n’a pas construit ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 10:00, par YAWOTO En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Je suis sûr que des burkinabé peuvent se plaindre au paradis ; que la bière n’est pas suffisamment fraiche s’il n’y en a, et que les anges ne chantent pas suffisamment bien.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 10:02, par Passakziri En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Un deux trois, " Thomas Sankara "
    C’est bien mais c’est pas arrivé. Si tout le programme se résume à Thomas Sankara, c’est manquer d’imagination. La voie qui passe devant le Zinda s’apelle comment ?
    Bref, Sankara doit avoir honte de vous là où il se trouve parce des milliers de Sankara qu’il rêvait après lui, il ne voit venir que des sankarions , des scrabes encrustés dans des coquilles vides , n’ayant pour sankarité que le poing lévé. L’intégrité, l’intelligence, la culture et la droiture d’un Thomas Sankara ? Aucune trace à l’intérieur de ces coquilles.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 11:11, par saam En réponse à : Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Si le MPSR 2 affirme aujourd’hui que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest, on en trouvera des détracteurs chroniques, indécrottables et allergiques à IB qui sauteront en l’air et retomberont de toute leur masse pour crier au faux, à la manipulation, au complot !!! Katoo !!
    Félicitations pour la rebaptisation ! En attente maintenant de la "l’Avenue des 12 compagnons" !!

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 12:11, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Effectivement ,il n’était pas normal, que la plus grande avenue de notre pays porte le nom du président d’un autre pays, de surcroit le président du pays qui nous a colonisé, même si nos parents anciens combattants avaient beaucoup de respect et d’admiration pour le Général De GAULE .
    C’est vrai aussi, qu’on n’aurait pas souhaité cette escalade entre la France et notre pays ,car par le fait de l’histoire nous sommes quand même lés par beaucoup de facteurs , avec même de nombreuses doubles nationalités et autres centres d’intérêts communs . Malheureusement, les dirigeants actuels français, notamment le président MACRON par son arrogance et son chantage ignobles va pousser les pays africains à se rebeller davantage et à chercher à effacer tout ce qui symbolise la France dans nos pays .
    Comme le disait Feu le président Oumar BONGO, quand il s’énervait devant l’arrogance et le chantage des français de laisser tomber le GABON. Excédé un jour ,Oumar BONGO répondit sèchement : " Si la France laisse tomber le GABON ,le GABON aussi laisse tomber la France et on verra" . Quand on se rappelle de ce chantage odieux de la France à travers cette histoire de suspension d’aide au développement au Burkina Faso ,de suspension des Visas d’entrée en France aux burkinabè ,on peut comprendre la réplique de nos autorités, réplique à laquelle ,nous adhérons . La France doit comprendre, qu’en toute chose, il y a des limites à ne pas franchir. L’Afrique et les africains de 2023 ne sont pas l’Afrique et les Africains de 1960 . Il faut, que ce MACRON se cultive un peu et descende de son piédestral hautain et méprisant envers nos pays
    . Tout cela ne marche plus . Dommage cette tension entre nos deux pays, car il y a quand même de bons français qui aiment bien notre cher pays le BURKINA FASO. Maintenant dans un grand esprit de considération et d’union nationale ,je suggère au président IB de revoir l’attribution des voies aux autres présidents dont les noms ont été attribués à des ruelles au lieu de boulevard. Pourquoi pas Boulevard Maurice Yaméogo à la place de BD France Afrique ? Le président Maurice Yaméogo est quand même le père de l’Indépendance . Pourquoi pas Boulevard LAMIZANA au lieu de Avenue LAMIZANA etc etc .

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 12:21, par Article 37 En réponse à : Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Bonjour,
    pendant que les chinois et les japonais sont au labo, les burkinabés sont en train de débattre sur le sexe des anges : masculin ou féminin.
    Lorsqu’on aura changé les noms de toutes les rues, on sera libre. Apparemment ceux qui avaient baptisé les rues, nous seront au même niveau que les pays développés.

    Il faut demander au Burkinabè d’aller massivement au champ, aux fonctionnaire de rejoindre leur bureau pour travailler. Il faut travailler désormais 6 jour sur 7 et c’est la vérité à véhiculer à nos compatriote.

    Le développement ne peut être imposé à pesonne, il se vit dans les personnes qui le désirent.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 12:58, par HORUDIAOM En réponse à : Conseil des ministres : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Félicitation au gouvernement pour cet acte salutaire. Pour quelqu’un qui s’est sacrifié pour la nation, qui a revelé le Burkina au monde entier mérite sa reconnaissance. Pour le baptème du boulevard ce 15 Octobre, j’aurai souhaité que ce soit le nom de Ouezzin Coulibaly ou Boukary Kaboré dit le lion et que le stade du 4 Aout ou le nouvel aéroport de Donsin porte le nom de Thomas Sankara. Qu’à cela ne tienne, je m’aligne sur la décision du gouvernement.
    J’ai une autre proposition pour le gouvernement. L’ancien président Blaise Compaoré a fait 27ans au pouvoir avec des points positifs et négatifs. Pour l’hopital de Tengandogo, c’est par ses efforts que ce joyau a été construit. Je souhaiterai qu’on lui reconnaisse cela et rebaptise cet hopital à son nom. C’est juste une proposition. Excuse moi si j’ai fauté. Je suis un enfant.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 13:47, par VERITE En réponse à : Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    Comme déjà souligné, il y a trop d’enfantillage......et je pèse mes mots

    Ce qui est malheureux, est que se sont ceux qui n’ont pas connu Sankara encore moins la période de révolution qui faut le plus de bruit.

    Sankara a posé des actes louables, important, mais il n’était pas un Saint.

    Aujourd’hui les gens font de la récupération, sans en réalité avoir un esprit ou une âme "Sankara".

    S’agissant du baptême de l’avenue : Charles De Gaule et autre, le nom tient du financier.

    Construisons une nouvelle avenue qui porterait le Nom de Sankara, se serai une fierté, le reste n’est que.......
    Et surtout n’oublions pas les autres compagnons qui sont également mort en héros à ses cotés.

    Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2023 à 15:16, par zak En réponse à : Ouagadougou : Le Boulevard Charles de Gaulle devient « Boulevard Thomas SANKARA » pour compter du 15 octobre 2023

    je m’excuse dès le départ.
    NOUS DEVONS IMPERATIVEMENT CHANGER ET CHANGER CE FORUM.
    Moi je pense qu’on doit être plus objectif dans ce forum.

    Vous allez faire fuir les gens.

    Nous sommes des adultes et beaucoup sont religieux ou accrochés à la bonne morale.

    Est ce que vous pensez que devez gaspiller votre temps pour ne pas construire mais détruire par vos mots ?

    Le développement du Burkina commence par nous. Qu’est ce que nous apportons pour cela à TRAVERS NOS ECRITS ?

    Nous avons le droit de ne pas être d’accord avec quelqu’un y compris un dirigeant. Mais proposer mieux et se battre pour que notre proposition soit pris en compte.

    Chers amis, même nos épouses ou époux ne nous plaise pas en tout point mais on trouve les moyens de ne pas tout gâter.

    Faisons de ce forum une caserne de proposition et de refus objectif et non contradiction inutile

    évaluons toujours la part de proposition et de positivité dans nos écrits avant de le faire. Si vous voyez qu’il n y a aucune proposition dans ce que vous avez écrit, ne partagez car vous faites du mal à vous pour plusieurs raisons :
    1- c’est votre pays s’il fait bon vivre c’est vous sinon le contraire, vous allez subir bon gré et mal gré
    2- ce que vous critiquez, il y a des gens qui encourage. Donc vous n’apportez rien sauf si vous proposez
    3- l’âme humaine n’aime pas que des critiques donc vous faites une chose qui sera combattu par l’autre même si c’est vrai
    4- les poids négatifs de chaque mots que vous écrivez vous tombent dessus avant d’atteindre les autres. Aimerez-vous vous autodétruire ?
    Donc pour votre propre vie et santé, soyez moins négatifs

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV