LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Commune de Bobo-Dioulasso : Une troisième session ordinaire pour apporter un correctif au budget

Publié le mardi 12 septembre 2023 à 12h10min

PARTAGER :                          
Commune de Bobo-Dioulasso : Une troisième session ordinaire pour apporter un correctif au budget

La troisième session ordinaire de l’année 2023 de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso se tient, les 12 et 13 septembre 2023. Cette session qui a ouvert ses portes ce mardi 12 septembre, sous la présidence du président de la délégation spéciale communale, Adama Bidiga, est largement consacrée à l’examen et l’adoption du deuxième budget rectificatif de la délégation spéciale.

Ce troisième rendez-vous de l’année de la délégation spéciale communale de Bobo-Dioulasso se tient conformément aux dispositions de l’article 236 de la loi n°055-2004/AN du 21 décembre 2004 portant Code général des collectivités territoriales au Burkina Faso. Pour le président de la délégation spéciale, Adama Bidiga, cette session ordinaire à une particularité en ce sens qu’elle donne ainsi l’occasion aux délégués, d’examiner et d’adopter le deuxième budget rectificatif de la délégation spéciale pour faire suite aux textes qui règlementent le fonctionnement des collectivités sur le plan financier.

Au cours des deux jours de travaux, seize points de décisions et quatre points de communications sont inscrits à l’ordre du jour. En effet, les délégués auront d’abord à examiner et à se prononcer sur des conventions de partenariat sollicitées par certaines structures telles que le Groupe de recherche et d’appui au développement intègre (GRADI), l’Union des associations de lutte contre le tabac (UACT), RIKOLTO Afrique de l’Ouest et la Ligue des consommateurs du Burkina, afin de pouvoir mener des activités de développement et de promotion de l’éducation dans la commune.

Les membres de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso réunis en session ordinaire

Ensuite, le rapport de la Commission affaire économique et financière et celui de l’Ordonnateur seront présentés aux délégués avant l’examen et l’adoption du deuxième budget rectificatif de la commune. A en croire le président de la délégation spéciale, l’objectif de ce second budget rectificatif est d’apporter des corrections au budget en cours, soit par des compléments ou des réductions, soit par des opérations nouvelles tant en recettes qu’en dépenses.

« Au cours de l’année, nous avons mobilisé l’ensemble des acteurs communaux pour engranger des recettes au niveau de la commune. Nous avons engagé la commune sur plusieurs chantiers et l’heure est venue pour l’ensemble des délégués de se prononcer sur ces actions qui ont été entreprises par la délégation spéciale afin de voir dans quelle mesure nous pourrons accentuer nos efforts sur des aspects bien précis au profit de la population. Il y a eu aussi par moment des recettes qui n’ont pas été au rendez-vous et cela nous conduit à revoir à la baisse certaines de nos ambitions », a-t-il souligné.

Le président de la délégation spéciale, Adama Bidiga, expliquant que cette session ordinaire est consacrée à l’examen et l’adoption du deuxième budget rectificatif de la délégation spéciale

Les délégués sont aussi invités, au cours des travaux, à faire des propositions pour une mobilisation conséquente des ressources financières, afin de booster l’économie de la commune. « Chaque délégué à son niveau peut apporter sa contribution dans la mobilisation des ressources financières. Pour cela, nous profitons de cette session pour passer des messages de sensibilisation. Les techniciens feront des propositions de mobilisation des recettes au profit du budget communal », a laissé entendre Adama Bidiga. Parmi les communications, il y a celle relative à l’épidémie de la dengue qui sévit au Burkina Faso et plus à Bobo-Dioulasso. Cette communication va permettre de donner toutes les informations nécessaires sur la maladie aux délégués, en vue de solliciter leur accompagnement pour une lutte efficace.

Au regard de la situation sécuritaire du pays, Adama Bidiga a invité ses pairs à poser des actes tendant à la promotion de la paix et du vivre ensemble, tout en étant solidaire des Forces de défenses et de sécurité ainsi que des Volontaires pour la défense de la patrie dans leurs luttes pour la reconquête du territoire.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique