LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/Province du Koulpelogo : Le port du voile intégral interdit pour des raisons sécuritaires

LEFASO.NET

Publié le jeudi 3 août 2023 à 10h24min

PARTAGER :                          
Burkina/Province du Koulpelogo : Le port du voile intégral interdit pour des raisons sécuritaires

Dans un arrêté en date du 31 juillet 2023, le Haut-commissaire de la province du Koulpelogo dans la région du Centre-est, proscrit le port du voile intégral pour une période de trois mois. Et ce, pour des raisons sécuritaires, nous apprend l’Agence d’information du Burkina (AIB).

« Le présent arrêté qui vise à permettre de lutter efficacement contre le terrorisme dans la province du Koulpélogo couvre une période de trois mois à l’issue de laquelle, il peut être reconduit ou levé, en fonction de l’évolution de la situation sécuritaire dans la province », peut-on lire dans l’arrêté.

L’arrêté précise que le port du voile laissant apparaitre le visage et qui permet d’identifier clairement la personne porteuse du voile est autorisé.

Selon les informations de l’AIB, l’arrêté a été pris après de larges concertations suivies d’un accord avec les forces vives de la province, y compris les communautés religieuses.

A plusieurs reprises, des hommes armés se faisant passer pour des femmes grâce au voile intégral, ont attaqué par surprise les populations et des positions des VDP et des forces de défense et de sécurité dans la province du Koulpélogo, rappelle l’AIB.

Lefaso.net
Source : AIB

PARTAGER :                              

Messages

  • C’est du réalisme.
    Vivement que nos combattants viennent à bout du terrorisme sous peu.
    Vive les VDP !
    Vive les FDS !

  • C’est l’occasion d’arrêter définitivement cet habillement (je m’abstiens de qualifier) que l’on ne voit ni au Maroc, ni en Lybie.
    Nous ne voulons pas nous retrouver seuls au paradis. Evoluons et libérons la femme burkinabé aussi.

  • De vraies negreries, décidément pour un morceau de chiffon comme ces voiles, tant de citoyens ont été tués ! Quand est-ce que nos parents vont comprendre que ce n’est ni l’habit, ni la barbe qui va ouvrir les portes du paradis ? Pauvres nègres arabisants !

    • Bonjour Lom-Lom,
      Oui, en effet, le côté "arabisant", me parait également dérangeant, notamment dans cette période, où, dans une démarche de souveraineté, nous cherchons à marquer notre identité.
      Mais ce que je déplore encore davantage, c’est que, loin d’être portée partout dans les pays arabes et maghrébins, cette tenue reste l’apanage des wahabites les plus radicaux, des gens qui sont dans l’application la plus rigoriste de la charia et dont les salafistes qui nous endeuillent ne sont que le bras armé.

  • Comme nous sommes des suivistes à500% (quand on commence, on dépasse même ceux qui sont à l’origine), cette tenue, les foulards et autres sont devenus une mode en quelques années. Je suis musulman, mais je me demande à quoi cela sert. Une femme pieuse doit juste être décemment habillée. C’est tout.

  • Bravo !
    Voilà une mesure à étendre à l’ensemble du pays et définitivement. Le Tchad l’a bien fait dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

  • Au regard de l’insécurité ambiante, cette mesure de restriction partielle des libertés religieuses se comprend notamment avec les cas de dissimulation. Mais, de là à interdire définitivement le port des voiles, ce serait une dérive grave portant atteinte aux libertés individuelles. Il ne faut déranger les gens et chercher des problèmes. Laissez les gens porter ce qu’ils veulent tant qu’ils ne portent atteinte à autrui.

    • Bonjour Denver,
      Vous écrivez : "Laissez les gens porter ce qu’ils veulent", mais qui donc a pu vous convaincre que les pauvres dames ou jeunes filles accablées de ces tissus par 40°, en avaient elles mêmes fait le choix.
      Comprenez également que les extrémistes qui imposent ces vêtements, estiment que toute femme habillée différemment, est impure... une prostituée en somme.

  • Dommage que Faso-net ne nous permet pas les emoji ou eméticônes.Ça aurait été plus intéressant si..

  • Bravo !
    Voilà une mesure à étendre à l’ensemble du pays et définitivement.

  • Bravo !
    Voilà une mesure à étendre à l’ensemble du pays et définitivement. Le Tchad l’a bien fait cadre de la lutte contre le terrorisme.

  • « A plusieurs reprises, des hommes armés se faisant passer pour des femmes grâce au voile intégral, ont attaqué par surprise les populations et des positions des VDP et des forces de défense et de sécurité dans la province du Koulpélogo » Vraiment horrible. Encore une vraie diabolisation de la femme. Cet habillement n’a rien de spirituel ni de culturel ni d’artistique ni de charmant. Et pourtant il féminise la femme, effraie la foule, et participe aux attaques et porte atteinte à l’identité de nos masques. Pourquoi ces tortures morale et physiques insensées ? Pas pour le paradis en tout cas. BRAVO monsieur le haut commissaire. Je souhaite une loi pour son interdiction pure. Juste pour nous libérer de la peur, nous sécuriser et surtout nous sauver, nous valoriser les masques de culture.

  • Comme ces femmes (du moins je suppose qu’elles le sont !) sont "burkinabelles" !

  • Ne cherchons pas d’autres problèmes là où il n’y en à pas , ce voil intégral, même dans les pays puissants, ça existe, ils n’ont pu l’interdir, (pour ceux qui suivent l’actualité mondiale). Ceux d’en face,nos adversaires n’ont jamais donné aucune restriction, que ce soit vestimentaire ou moyen de déplacement, mais nous pennons à les contrer. Je crois qu’il serait sage et intelligent pour ce gouvernement et ces autorités déconcentrés de communiquer avec les
    communautés consernées , et demander leur proposition dans le respect mutuel plus tôt que de procéder ainsi. On y gagnera. Merci.

  • On ne peut pas deformer notre pays en Arabie Saoudite. Nous sommes pas des arabes pour adapter leur coutume et traditions. C est pas ca l islam. C est faux c est la colonisation. Point barre.

    C est honteux que des noirs aujourdhui se reconnait a l ancien eclavagiste aun nom d ela religion muslmane. Le WAHABISME devenu un facteur de divison de nos familles par l obscrantisme religieux,

    Antropologiquement, les premiers hommes et femmes sont apparus sur la terre d Afrique nus sans habits.

    Avec l evolution des temps son nudisme fut combattu par le fanatisme religieux corrupteur mental dela vraie culture et spiritualite africaine, De cette evolution, les religions l ont instrumentalise pour leur agenda moraliste pour codifier nos conportements corporels.

    En Afrique, le focus sur le corps humains a des fins sexuelles n etaient pas dans nos coutume et traditions. Nos femmes dansaint les sein nus sans une importance liee a la sexualite pervers des occidentaux.

    Le developpement du tourisme l a demontrer. Quand ils voyageaient en Afrique, ils fotographiaient la femme africaine au sein nu sous nos tropique avec une perversite incroyable liee a la sexualite pour beaucoup d entre eux,

    c etait de l art pour d autres d entre eux qui en ont fait un fonde commerce. En produisant des cartes postales pour ce faire de l argent.

    Bref ! Le Burka doit etre interdit au Burkina Faso hormis l insecurite. Car elle denature notre miljø sosial en degradant la femme burkinabe. Nous sommes des arabes. Mais des africains. le premier homme et femme sur la terre. Donc cette humanite sest manifester en pratique.

    Les autres races humaines hybrides viennent de l Afrique. Commnet eux ils peuvent apprendre Dieu ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une attaque d’envergure déjouée à Djibo
Burkina : Les Forces armées lavent leur honneur à Mansila (AIB)
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités