LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

10 ans de l’Economiste du Faso : Un panel pour réfléchir sur la résilience économique en période de crise

Publié le mardi 28 mars 2023 à 16h33min

PARTAGER :                          
10 ans de l’Economiste du Faso : Un panel pour réfléchir sur la résilience économique en période de crise

Dans le cadre des activités marquant son 10e anniversaire, le journal l’Economiste du Faso a organisé un panel sur le thème « Résilience en période de crise : finances publiques, entreprises et ménages, quel tandem pour en sortir ? ». C’était ce mardi 28 mars 2023 à Ouagadougou.

La communication inaugurale du panel a été livrée par Dr Amadou Nébila Yaro, ancien ministre du développement de l’Economie numérique et des postes et ancien directeur général de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF). Selon Dr Yaro, les finances publiques du Burkina sont assez éprouvées à cause de la crise sécuritaire que traverse le pays.

Une vue des participants au panel

Pour sortir de la crise, il suggère que le Burkina Faso, allie les concepts d’une économie de guerre à ceux de l’économie classique. Il propose ainsi d’épurer la dette intérieure, de réduire effectivement le train de vie de l’Etat, d’avoir une bonne maitrise de l’assiette fiscale (recouvrer davantage d’impôts), lutter contre la fraude fiscale et douanière. Il demande également au secteur privé de changer de paradigme. Cela passe par une bonne gestion des entreprises, afin d’éviter de solliciter régulièrement l’aide de l’Etat.

« Je pense qu’il faut qu’on prenne conscience que nous devons changer de paradigme et c’est pour cela que j’ai proposé qu’il y ait une sorte de conclave qui va réunir tous les acteurs de la vie économique : l’Etat, les partenaires sociaux, le secteur privé, les ménages également pour trouver des solutions consensuelles pour pouvoir s’en sortir », a laissé entendre Dr Yaro.

Dr Nébila Amadou Yaro, panéliste, suggère que l’ensemble des acteurs changent de paradigme

Abdoulaye Tao, directeur de publication de l’Economiste du Faso explique que la crise sécuritaire que vit le Burkina Faso engendre d’autres crises connexes auxquelles il est aussi nécessaire de trouver des solutions. D’où l’idée de ce panel qui réunit des syndicalistes et des représentants de structures comme la Chambre de commerce et d’industrie, le Patronat, ainsi que le ministère de l’Economie et des finances.

Abdoulaye Tao, directeur de publication de l’Economiste du Faso.

« Trouver des solutions, c’est faire la guerre et continuer de faire bouillir la marmite comme on le dit, au niveau de l’Etat comme au niveau des ménages. Donc l’esprit de ce panel, c’était de susciter une rencontre entre principaux acteurs de la société, c’est-à-dire les syndicats, la Chambre du commerce, le patronat et le ministère des finances pour discuter de la compréhension de la résilience par chacun. C’est de voir comment chacun fait sa résilience et comment ensemble on peut réfléchir sur des solutions qui sont réalisables, consensuelles afin de gagner la guerre, mais aussi de relancer notre économie », a indiqué M. Tao.

Outre ce panel, l’Economiste du Faso qui célèbre ses dix ans d’existence a fait un don aux veuves et orphelins. Le journal prévoit également une formation en journalisme économique au profit des confrères d’autres médias et de lancer en interne, un nouveau produit dénommé « le club de l’Economiste » qui sera un cadre de discussion avec les acteurs économiques.

Jean-Noël Bonkoungou, représentant le ministre de la Communication, a salué le professionnalisme de l’Economiste du Faso

Jean-Noël Bonkoungou, représentant le ministre de la Communication a félicité l’Economiste du Faso pour son 10e anniversaire. Il a salué la richesse du contenu du journal et le professionnalisme de ses journalistes.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une économie en hausse en février 2024 (Rapport)
Burkina/Finance : L’ACEP fait des heureux gagnants