LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Attaque terroriste contre la commune de Partiaga (Est) : Le MBDHP condamne et invite les autorités à une véritable mission régalienne de sécurisation

Publié le mardi 7 mars 2023 à 15h20min

PARTAGER :                          
Attaque terroriste contre la commune de Partiaga (Est) : Le MBDHP condamne et invite les autorités à une véritable mission régalienne de sécurisation

Ceci est une déclaration du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), section de Fada N’Gourma (région de l’Est), relative à l’attaque terroriste contre la commune de Partiaga, survenue le dimanche 26 février 2023. Tout en condamnant cette attaque, les défenseurs des droits de l’homme invitent les autorités politiques, militaires et celles en charge de la sécurité des populations à assurer véritablement leur mission régalienne de sécurisation des populations et de leurs biens.

Déclaration sur le drame de Partiaga

C’est avec une grande indignation que le MBDHP/Gourma a appris le dimanche 26 février 2023, une incursion de groupes armés terroristes (GAT) dans la commune de Partiaga qui a malheureusement causé des pertes en vies humaines, fait des dégâts matériels importants et entrainé des déplacements massifs de populations principalement vers Diapaga et Namounou.

Le MBDHP présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et exprime par la même occasion sa solidarité à ces populations meurtries.

En rappel, depuis maintenant plusieurs semaines, la commune de Partiaga (province de la Tapoa) faisait déjà l’objet de menaces terroristes récurrentes. L’on se rappelle que le jeudi 16 février 2023, une embuscade des groupes armés a fait plusieurs victimes du côté des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP).

Le vendredi 17 février 2023, soit au lendemain de cette embuscade, à la surprise générale, les FDS quittèrent Partiaga, abandonnant ainsi les VDP et les populations à leur sort face à la menace terroriste.

Des frappes aériennes effectuées après ce départ n’ont malheureusement pas empêché la survenue du pire. En effet, dans la matinée du 26 février 2023, les GAT ont envahi la commune, tuant, détruisant des biens et emportant du bétail. En l’absence de toute intervention des FDS ; l’horreur a duré toute la journée, les VDP ayant été rapidement dépassés par les évènements.

A ce jour, aucun bilan officiel n’a été communiqué pour situer l’opinion sur l’ampleur du drame. Le communiqué du Gouverneur de la région de l’Est se limite à informer « les populations que des actions de sécurisation sont en cours et qu’un bilan de l’attaque sera établi dès que possible ».

Cependant, le message des forces vives de la Tapoa du 1er mars 2023, fait cas d’une soixantaine de personnes tuées ainsi que des portés disparus.

A ce jour, Partiaga s’est pratiquement vidé de l’essentiel de sa population. Selon une source locale, des milliers de personnes se seraient déplacées à Diapaga, chef-lieu de la province.

Face à une telle situation particulièrement difficile et préoccupante, le MBDHP/Gourma :

-  Condamne l’attaque terroriste contre la commune de Partiaga qui a causé des pertes en vies humaines, des blessés ainsi que des dégâts matériels ;

-  Félicite la population de Diapaga pour sa mobilisation et l’expression de sa solidarité en faveur des personnes déplacées de Partiaga ;

-  Appelle les autorités à assurer une prise en charge humanitaire conséquente à ces déplacés internes ;

-  Invite les autorités politiques, militaires et celles en charge de la sécurité des populations à assurer véritablement leur mission régalienne de sécurisation des populations et de leurs biens.

Non au terrorisme, négation des droits humains !
Oui au respect des droits humains !

Fada N’Gourma, le 07 mars 2023

Le bureau de la section.

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 7 mars 2023 à 15:32, par Baoyam En réponse à : Attaque terroriste contre la commune de Partiaga (Est) : Le MBDHP condamne et invite les autorités à une véritable mission régalienne de sécurisation

    Quand on agit on est accusé de violer les droits de l’homme, quand on n’agit pas on est aussi accusé. Ça aurait été simple si les choses étaient faciles. Peut-être, il faut que les droits de l’hommistes soient invités sur le terrain pour indiquer la bonne façon de mener le combat.

  • Le 7 mars 2023 à 16:54, par HUG En réponse à : Attaque terroriste contre la commune de Partiaga (Est) : Le MBDHP condamne et invite les autorités à une véritable mission régalienne de sécurisation

    Comment des fds vont quitter une zone et laisser les vdp.HUG ne comprend pas pourquoi certains fds defendent le territoire tandis que certains fds ne defendent pas le territoire ? Quest ce qui se passe.

  • Le 7 mars 2023 à 18:00, par Ka En réponse à : Attaque terroriste contre la commune de Partiaga (Est) : Le MBDHP condamne et invite les autorités à une véritable mission régalienne de sécurisation

    ’’’’’’’’’’’’’’’(MBDHP), section de Fada N’Gourma (région de l’Est), Invite les autorités politiques, militaires et celles en charge de la sécurité des populations à assurer véritablement leur mission régalienne de sécurisation des populations et de leurs biens.’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’

    Mes frères du (MBDHP), section de Fada N’Gourma (région de l’Est), Roch Kaboré comme I.Traoré ont compris qu’il ne faut jamais négocié avec nos frères déguisés à des punaises pour nous Tués comme des mouches. En toute sincérité si on avait laissé Roch Kaboré et ses partenaires fiables qu’il avait dans son sac, de nos jours une vraie solution était sur la table.

    Pourquoi nos frères sont devenus des terroristes ? C’était la question posé à un conseil des ministres par Roch Kaboré. Est-il leurs droit inhérent de le faire sans crainte, si quelques responsables locaux ne sont pas complices ?" D’abord nul n’a le droit de tuer son prochain pour quelques causes que ce soit. Nul n’a le droit d’utiliser au nom d’une religion pour tuer ses semblables ou pour le pouvoir : Les autres qu’il a tués ont également le même droit à la vie que lui.

    Malheureusement, Damiba et Sidsoré étaient très pressés de prendre le pouvoir a Roch Kaboré pour mieux piller les caisses de l’état et nommer les amis et copines aux postes juteux. C’était facile de dire qu’on peut éradiquer en trois mois nos frères déguisés en terroristes, mais avec ce qui se passe à travers tout le pays comme tuerie, que ça soit Damiba dans son exil doré au Togo, que ça soit I.Traoré avec son premier ministre qui se dit Malien et qui veut vendre le Burkina a qui offre mieux, ils ont compris qu’ils se sont trompé en chassant Roch Kaboré quand on regarde les plaintes et les attentes du peuple : Car, ‘’’’’’’’’’’on ne peut pas jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes. Le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend. Celui qui connait le centre d’Ouaga ou notre Etat-major est mieux gardé du pays, a eu une attaque, et personne n’aurait osé imaginer une telle attaque.’’’’’’’’’

    Pour dire au jeune Traoré que les terroristes ne sont pas seulement a Fada N’Gourma mais partout même à la porte de Kossyam, et peuvent attaquer à tout moment. Ce que je n’espère pas et souhaite que I. Traoré oubliera son premier ministre et que chacun aura véritablement mûri afin que nous nous consacrerons plus à la défense de l’intérêt général et souverain de notre belle NATION et non vendre le Faso au Mali et ses Russes, quitte à détruire la seule PATRIE que nous avons en commun.

    Conclusion : Tout ce que je souhaite, c’est que le jeune Traoré et son premier ministre qui est entrain de vendre le Burkina, que chacun aura véritablement mûri dans les jours à venir pour qu’ils consacreront plus à la défense de l’intérêt général et souverain de notre belle NATION et non consacrez leur temps a une confédération avec le Mali, quitte à détruire la seule PATRIE que nous avons en commun. IB, combattez et éradiquez nos frères déguisés en terroristes et choisi volontairement leurs tombes.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités