LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)

LEFASO.NET

Publié le mardi 31 janvier 2023 à 10h30min

PARTAGER :                          
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une attaque et tue une quinzaine de terroristes (Communiqué)

Les unités combattantes composées de gendarmes et VDP (Volontaires pour la défense de la patrie) stationnées dans la localité de Falangountou, dans la région du Sahel, ont riposté à une attaque des « éléments résiduels des groupes armés qui agissaient jadis dans la zone ». C’est le communiqué de l’armée burkinabè dont Lefaso.net a reçu copie le lundi 30 janvier 2023, qui le rapporte.

Au terme des combats, le bilan provisoire fait état de douze combattants tombés dont deux VDP. Le communiqué indique qu’un civil a également perdu la vie. Au moins cinq gendarmes ont été blessés et une dizaine d’autres toujours recherchés.

Par ailleurs, une quinzaine de corps de terroristes ont été retrouvés lors des opérations de ratissage qui sont toujours en cours, selon l’armée.

Lefaso.net


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les unités combattantes stationnées dans la localité de Falangoutou (Province du Séno, région du Sahel) ont fait face cet après-midi du lundi 30 janvier 2023 à une attaque terroriste. Défaits il y a quelques semaines par les forces en-gagées dans la reconquête du territoire national, les éléments résiduels des groupes armés qui agissaient jadis dans la zone, ont entrepris de s’en prendre aveuglément aux populations.

Les gendarmes et les VDP qui ont fait preuve d’anticipation pour empêcher le massacre des populations, ont vaillamment riposté à l’attaque. Malheureuse-ment ils en ont payé le prix fort. En effet, le bilan provisoire enregistré fait état de 12 combattants tombés dont 02 VDP. Un civil a également perdu la vie. Au moins 05 gendarmes ont été blessés et une dizaine d’autres toujours recher-chés.

Côté ennemi, une quinzaine de corps de terroristes ont été retrouvés lors des opérations de ratissage qui sont toujours en cours.

En ces douloureuses circonstances, le Chef d’État-Major Général des Armées présente ses condoléances aux proches des défunts. Il salue la mémoire des combattants tombés pour la Patrie et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il appelle les populations à ne pas se laisser décourager par un ennemi aux abois et à se mobiliser plus que jamais derrière les Forces de Défense et de Sécurité et les VDP engagés dans la reconquête du territoire.

La Direction de la Communication
et des Relations Publiques des Armées

PARTAGER :                              

Messages

  • Merci pour ce communiqué venant de l’armée.
    Seulement ce que je me pose comme question c’est comment se fait-il que cette unité qui est à la pointe de la ligne soit composée uniquement de gendarmes et de VDP. Où sont les militaires formés pour faire la guerre et qui détiennent l’essentiel de l’armement ? A mon humble avis, numériquement nous comptons beaucoup plus de militaires que de gendarmes et VDP reunis pour qu’il ne soit pas possible d ’appuyer les supplétifs et de mailler le territoire. Les soldats ne peuvent pas occuper les casernes des villes, sortir mattraquer les citadins quand ´l’envie leur vient pendant que les HANI interceptent des cars à quelques kilomètres de là. Non , capitaines votre rôle n’est pas de jouer aux supermans des villes et aux croqueurs d ’impérialiste. Quittez enfin la propagande populiste pour enfin méner le combat sans merci.

    Passakziri

  • Le titre donne du baume au cœur mais le contenu fait quand même pleurer.
    Du courage aux familles et à tous les acteurs les plus proche du feu

  • Que ce serait-il passé si ce n’était pas les FDS qui ont déjoué une attaque ? S’il faut déjouer pour perdre autant que l’ennemi (15 terroristes contre 13 loyalistes), le gain est maigre. Nous avons fait jeu égal. Soyons plus vigilants et plus percutants les prochaines fois. La victoire est à ce prix.
    Dieu sauvé le Faso.

  • Nos militaires sont en train de copier le style des communiqués des Maliens. Il suffit de lire attentivement. On ne déjoue pas une attaque pour perdre autant d’hommes. Je ne sais pas pourquoi nos dirigeants cherchent coûte que coûte à se mettre à la remorque des colonels du Mali. Est-ce à dire que les Burkinabè n’ont plus d’âme ni d’inspiration ?

  • "Malheureuse-ment ils en ont payé le prix fort."
    Hum, en cette période de doutes et de suspicion, un tel "lapsus de frappe" me semble des plus "Malheureux".

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une attaque d’envergure déjouée à Djibo
Burkina : Les Forces armées lavent leur honneur à Mansila (AIB)
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités