Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Processus budgétaire au Burkina Faso : La transformation digitale au cœur des journées de réflexion de la direction générale du budget

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • jeudi 19 janvier 2023 à 16h00min
Processus budgétaire au Burkina Faso : La transformation digitale au cœur des journées de réflexion de la direction générale du budget

Débutées ce 19 janvier 2023, les premières journées de réflexion sur le processus budgétaire au Burkina Faso initiées par la Direction générale du budget (DGB) se poursuivent jusqu’au 20 de ce mois. Placées sous le thème : « Le processus budgétaire dans un contexte de digitalisation au ministère de l’Economie, des finances et de la prospective », ces présentes journées ont pour objectif général d’échanger sur la digitalisation du processus d’élaboration des lois de finances. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo, en présence des anciens ministres délégués chargés du budget et anciens directeurs généraux du budget.

Cette tribune de réflexion, longtemps attendue, selon l’appréciation du ministre de l’économie, Dr Aboubacar Nacanabo, est considérée comme le chaînon qui manquait à la liste des cadres de concertation institués dans son département pour un partage de solutions. Ceci, en vue de dupliquer à l’échelle, les bonnes pratiques. Visiblement satisfait, il a adressé ses vives félicitations au directeur général du budget ainsi qu’à l’ensemble de ses collaborateurs, pour avoir eu la brillante idée d’instituer ces journées de réflexion.

Le ministre de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo

« Il s’agit de journées très importantes pour nous. C’est l’occasion pour les acteurs du budget et surtout les devanciers qui ont apporté beaucoup à l’édification de la maison de venir partager leurs expériences avec ceux qui sont en poste actuellement pour que nous puissions améliorer le processus budgétaire au Burkina Faso, notamment à travers la digitalisation, et faire en sorte que le budget puisse être préparé et adopté dans les conditions les plus modernes. Parce que c’est ce que nous recherchons dans l’administration financière burkinabè », a indiqué le ministre Nacanabo.

En s’inscrivant dans la vision du gouvernement qui est de faciliter l’accès des usagers au service public ainsi qu’aux prestations de l’administration publique grâce aux opportunités et autres possibilités qu’offrent les nouvelles technologies, le ministère en charge de l’économie s’est engagé dans un vaste chantier de digitalisation de ses services pour plus d’efficacité.

Les anciens ministres délégués chargés du budget et anciens directeurs généraux du budget en compagnie du ministre

Mais pour l’instant, l’accent est mis sur la dématérialisation des procédures de préparation du budget de l’Etat, avec comme finalité, l’allègement du processus et la réduction du coût de préparation des documents budgétaires. L’une des raisons avancées par le premier responsable dudit département pour justifier ce choix est le fait que cela permettrait plus de transparence et d’efficacité dans leurs actions, rappelant par la même occasion que le budget est mis au service du citoyen. Pour cette raison, soutient-il, « il faut faire en sorte qu’il (le citoyen) soit satisfait au bout de la chaîne. C’est ce que nous sommes en train de faire ».

Dressant le bilan des actions déjà engagées à cet effet, le ministre de l’économie a relevé la dématérialisation d’une partie de la préparation du budget. « Nous sommes en train d’avancer vers la finalisation », se réjouit-il. Dans cette même dynamique de digitalisation, une plateforme de gestion des bulletins de paie des agents publics de l’État sera déployée dans les mois à venir.

Vue des participants dans la salle

Comme avantage, la mise en place du e-bulletin réduira considérablement les coûts d’impression des bulletins. Cette démarche permettra également aux agents de l’administration d’accéder à leurs bulletins sans avoir à se déplacer. « Nous sommes en train d’accélérer également dans le processus pour que d’ici la fin de l’année 2023, nous puissions être à un niveau satisfaisant de matérialisation. Et continuer à faire en sorte qu’à la fin, tous les citoyens burkinabè puissent sentir que les choses évoluent (...) », a renchéri Dr Nacanabo.

Le thème de ces premières journées est : « Le processus budgétaire dans un contexte de digitalisation au ministère de l’Economie, des finances et de la prospective ». S’exprimant sur le choix du thème, il a fait remarquer que la digitalisation du processus budgétaire permettra à la direction générale du budget d’être en phase avec la vision déclinée dans son plan stratégique : « A l’horizon 2024, la direction générale du budget est une structure moderne, performante, transparente et accessible à ses usagers et partenaires ».

Le ministre a invité la diversité des profils à des échanges francs

Pendant deux jours, les participants vont suivre des communications en lien avec les généralités sur la digitalisation : le processus de préparation du budget de l’État, la revue d’ensemble de la production des documents et enfin l’état de mise en œuvre de la réforme budgétaire en cours au Burkina Faso. Outre ces communication, des personnes ressources partageront leurs expériences sur « la déconcentration de la fonction d’ordinateur : expérience d’un autre pays africain » et sur « les premières expériences de l’informatisation dans le processus budgétaire ».

Des travaux en atelier sont également prévus et porteront sur le sous-thème « possibilités de digitalisation du processus d’élaboration des lois de finances ». Pour la circonstance, deux groupes seront constitués. Le premier groupe va se pencher sur « l’examen des possibilités de digitalisation dans le processus d’élaboration des lois de finances initiales et rectificatives », et le deuxième groupe sur « l’examen des possibilités de digitalisation dans le processus d’élaboration de la loi de règlement ».

Des pionniers

De ces journées de réflexion sortiront des recommandations qui indiqueront la voie à suivre pour réussir la digitation du processus budgétaire au Burkina Faso. Un rapport sera produit pour capitaliser les conclusions et les recommandations. Quant à l’usage de ce rapport, le ministre a assuré que les propositions seront judicieusement exploitées. Les travaux de ces journées prendront fin le vendredi 20 janvier 2022, à Ouagadougou.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Zone industrielle de Bobo-Dioulasso : Ça tourne pour les uns, ça ferme pour les autres
Salon des banques et PME de l’UEMOA : 96 heures pour réfléchir sur des thématiques liées aux investissements des PME
Contrôle de la gestion des fonds publics : La Cour des Comptes plaide pour une autonomie financière
Conduite de la Transition : La BOAD disposée à accompagner la mise en œuvre du Plan d’actions pour la stabilisation et le développement
Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso : Al Hassan Sienou et Baba Dayo enterrent la hache de guerre
Banques et finances : Coris bank international et Coris meso finances reçoivent des lettres de félicitations de la direction générale des impôts
Civisme fiscal au Burkina : Les députés et le personnel de l’Assemblée législative de transition donnent l’exemple
Situation économique : Le Burkina Faso enregistre une baisse de croissance de 4,2% en 2022
Ministère en charge du commerce : Hamadou Paré dirige désormais la Direction de la communication et des relations presse
Perception de l’intégrité dans l’administration douanière : Un sondage révèle une appréciation positive des mesures prises pour lutter contre la corruption
Burkina : Ecobank booste l’entrepreneuriat féminin par son programme « Ellever »
Perturbations dans la distribution du super 91 : Le ministre du commerce revient sur les causes profondes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés