LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina : L’Ordre national des experts comptables organise un atelier en vue d’améliorer sa collaboration avec la Banque mondiale et la BAD

Publié le mardi 29 novembre 2022 à 14h15min

PARTAGER :                          
Burkina : L’Ordre national des experts comptables organise un atelier en vue d’améliorer sa collaboration avec la Banque mondiale et la BAD

L’Ordre national des experts comptables et des comptables agréés du Burkina Faso a organisé un atelier sur la gestion de la qualité des missions et également sur les rapports des financements de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement. L’atelier a été organisé conjointement avec la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement. C’était ce mardi 29 novembre 2022, à Ouagadougou.

Placée sous le thème : « Gestion de la qualité et rapports d’audit externe des financements de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement », l’atelier a pour objectif, selon le président de l’Ordre national des experts comptables et des comptables agréés du Burkina Faso, Yacouba Traoré, de travailler sur la qualité des rapports d’audits qui sont demandés par les bailleurs de fonds que sont la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement.

« Nous avons un processus continu de revue et d’évaluation de nos travaux. Et dans ce processus, il est également question de voir ceux qui sont les bénéficiaires de nos rapports, d’avoir un retour de ces personnes pour s’assurer que les rapports rencontrent leurs besoins ; leurs attentes », a-t-il laissé entendre.
La Banque mondiale et la Banque africaine de développement se sont réjouies de cette rencontre qui est une opportunité pour eux de se rencontrer et d’échanger sur les voies d’amélioration de leur collaboration.

La spécialiste en gestion financière de la Banque mondiale, Kadiatou Baldé, espère que cette initiative sera organisée de façon pérenne sur une base régulière afin de tirer des leçons et d’améliorer la qualité de ces audits qui sont un outil très pertinent pour avoir l’assurance que les ressources qui sont mis à la disposition du pays sont vraiment utilisées en ce sens.

L’atelier conjoint se déroule sur une journée, en deux sessions. La première consistera à faire l’état des lieux et énumérer les faiblesses rencontrées dans l’exécution des missions. La seconde est consacrée à l’identification des solutions aux problèmes et à la recherche de pistes d’amélioration des travaux.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une économie en hausse en février 2024 (Rapport)
Burkina/Finance : L’ACEP fait des heureux gagnants