LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Le gouvernement burkinabè demande du soutien humanitaire et militaire à la CEDEAO

Lefaso.net

Publié le mercredi 6 avril 2022 à 21h45min

PARTAGER :                          
Burkina : Le gouvernement burkinabè demande du soutien humanitaire et militaire à la CEDEAO

Le gouvernement de la transition a tenu son traditionnel conseil des ministres ce mercredi 6 avril 2022 sous la présidence du chef de l’Etat, le lieutenant-colonel Paul Damiba. Le soutien de la CEDEAO a été, une fois de plus, demandé par le gouvernement.

Au niveau du ministère en charge de la justice, le conseil des ministres a adopté un décret portant modification du décret sur le renouvellement des membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). « La modification de ce présent décret vise à intégrer le premier président et le commissaire du gouvernement de la cour administrative d’appel au titre des membres de droit dans la composition du Conseil supérieur de la magistrature », a notifié Lionel Bilgo, porte-parole du gouvernement.

Pour le compte du ministère de la Défense et des anciens combattants, le conseil a adopté un décret portant approbation des statuts du Centre national d’études stratégiques (CNES). Selon le porte-parole du gouvernement, l’adoption de ce décret permet de doter le centre d’un cadre juridique conformément à ses missions.

La question du soutien de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) était au menu de ce rendez-vous gouvernemental. Lionel Bilgo a indiqué que le gouvernement tient à rassurer l’ensemble de la population burkinabè qu’elle est « dans de bonnes prédispositions. Les concertations se poursuivent afin d’harmoniser les points de vue ».

La transition estime que la CEDEAO est dans une bonne disposition et espère que « d’ici là, nous allons avoir le soutien et l’accompagnement de la CEDEAO ». Le gouvernement burkinabè a demandé du soutien humanitaire et militaire de la part de cette institution et attend que « cette CEDEAO des peuples puisse se pencher sur cette doléance et nous apporter son soutien ».

Plusieurs autres dossiers, rapports qui sont introduits en conseil des ministres ont été reportés pour plus d’analyse et d’ajustement, a laissé entendre le porte-parole du gouvernement.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Je pense que ces gens là sont des plaisantins. Ils ne sont pas préparés à gérer le pays.
    Incapables de préparer des dossiers pour tenir correctement un simple conseil des ministres. C’est la honte.

    • @Yapadra
      Je crois que vous n’avez pas compris ce que le Gouvernement vient de faire. C’est un piège qui a été tendu à la CEDEAO et attendons de voir comment ça va évoluer.

      Nous avons fixë à 3 ans la durée de la transition. La CEDEAO trouve que c’est trop long. Alors le Gouvernement dit à la CEDEAO, si c’est aussi facile, Venez nous aider on va chasser les terroristes. Si c’est fait dans les 6 mois, on peut même écourter la durée de la transition et la ramener à une année.

  • Rock a toujours fait ça et vous ne faites pas mieux que lui..svp remettez ROCK à sa place si vous aimez réellement ce pays..

  • C’est une grosse erreur, cette demande et sachant que la CEDEAO est sous la coupe de la France et si la CEDEAO vous propose Barkhane !!!

    • Je comprends votre réaction de desaprobation suite à la solitude des autorités burkinabé à la CEDEAO. Selon ma compréhension, n’est-ce pas une stratégie de nos autorités pour rappeler à la CEDEAO de nous laisser gérer nos problèmes en sachant que le soutien demandé, s’il est accordé mettra plus de 3 ans avant d’être mis en branle ?

    • ZMT, VOUS AU MOINS VOUS SAVEZ LIRE ENTRE LES LIGNES, CONTRAIREMENT AUX AUTRES QUI VIENNENT FAIRE COMME S’ILS AVAIENT FREQUENTE SOUS LES ARBRES !!!

  • JE SOUTIENS TOTALEMENT CETTE DEMANDE COMME C EST LA CEDEAO QUI VEUT QUE VOUS ORGANISIEZ LES ELECTIONS LE PLUS TOT POSSIBLE ALORS ELLE N A QU A METTRE TOUT EN OEUVRE POUR AIDER LE PAYS DES HOMMES INTEGRES. SI LA CEDEAO N EST PAS CAPABLE DE FAIRE CE PEU QU ELLE SE TAISE A JAMAIS ET LAISSE LE BURKINA FASO SE DEBROUILLER SEUL.

    • Totalement d’accord avec vous.
      Je crois même que cette demande est une forme de tacle posée à la CEDEAO. Soit elle répond favorablement à cette demande et la réalité du terrain va l’amener à mettre de l’eau dans son vin en matière de pression sur le délai soit elle ne répond pas et les autorités ont de quoi lui opposer lorsqu’elle va s’empresser de vouloir faire sortir les menaces de sanctions éventuiellement pour non respect du calendrier de la transitzion. C’est malin !

    • Franchement, qu’ils ne nous mettent pas la honte de cette façon !
      Tu fais un coup d’Etat à cause manque résultats sur la lutte enti terroriste, djà c’est pour venir ensuite demander à la CEDEAO de t’aider à combattre le terrorisme ?
      Donc vous ne pouvez pas ? pourquoi ? avoir pris le pouvoir pour ca ?
      Franchement, que Dieu aide le Burkina !

  • Nous aurions souhaité que le Conseil communique moins sur ces genres de questions parce que toutes les diplomaties sérieuses sont souterraines. D’ailleurs la CEDEAO peut-elle venir en aide à un pays suspendu de ses instances ? On pourrait aussi se demander sur qui le gouvernement comptait alors pour donner rendez-vous à la population dans 5 mois. Enfin, le gouvernement se serait bien passé de faire cette communication aujourd’hui même, juste après l’écrit de Monsieur Newton Amed Barry sur une certaine vidéo djihadiste. Car, quel message donne-t-on à la population si cette aide tarde à venir ?

  • Cher putchists, donc c’est tout ce que vous avez comme plans ? Qu’en ai t’il de la libération de Roch que la même CEDEAO vous a demandée ? On Trade/fuit le champ de bataille pour les bureaux climatisés et maintenant on veut demander aux pays voisins de se sacrifier d’une manière ou d’une autre pour libérer le pays ou aider à le faire. Mais que c’est beau comme plan chers amateurs putschistes.

  • J’ose espérer qu’au sein de ce gouvernement de soupeurs,il y a tout de même d’excellents joueurs d’échec car demander la contribution de ces satrapes de la cedeao ressemble bien à un jeu de dupes mais malheureusement de mon point de vue personnel,c’est la preuve que ces dirigeants du mpsr ne savent même pas ce qu’ils font.En effet lorsque le président de ces restaurateurs parlait dans ses blagues du 1/4 d’une diversification militaire,c’est pour venir nous parler de ce machin.C’est dire que si nous devons compter sur la cedeao,nous sommes très très très mal barrés

  • Hummm ! Notre gouvernement demande l’aide de la CEDEAO ? Cette même CEDEAO dont le président c’est emmanuel macron l’actuel président de la France ???!!! Puisque nous l’avions entendu dire himself qu’il donne des ordres au sein de cette instance africaine ! Là, on n’est pas encore sorti de l’auberge....Vaillant peuple du BURKINA, yaako !!!!

    • BUUG, "SOUTIEN" est différent de "AIDE". En plus je crois qu’il faut savoir lire entre les lignes, à mon sens il ne s’agit pas là d’une incapacité notoire de nous défendre mais plutôt "un hameçon que les autorités jettent à la CEDEAO" comme elle souffle le chaud et le froid et qu’elle plus qu’elle n’agisse, donc mettons les au pieds du mur !

  • Comme quoi il est plus facile d’être sur un plateau de télévision ou à une antenne de radio pour critiquer la gestion du pays. On fait appel à la CEDEAO après avoir promis faire le bilan des actions sur le plan sécuritaire dans 5 mois. Vous connaissez déjà la réponse à votre sollicitation : c’est Barkane. Rien d’autre ! Dieu seul sait là où ce tâtonnement va nous conduire. Vrai vrai là hein ; Rock était mieux !
    Dieu nous aide !

  • Logique

    A probleme regional, solutions regionales, Ca a même trop duré.

    Passakziri

  • Coup d’Etat du MPSR sous forte odeur de la France avec une réhabilitation voilée du CDP et de son RSP déguisé. On comprend l’embarras de la CEDEAO qui n’aura pas d’autres choix que d’accompagner les putschistes sous l’injonction du Maître. On le sentait venir lorsque l’UE a affirmé devant les émissaires de la CEDEAO qu’elle ne trouve pas d’inconvénients sur la durée des 3 ans de la transition.

  • Je crois que cette demande revêt un vrai piège pour la CEDEAO. Avant de venir nous parler délai, aidez nous à régler ces questions humanitaires et militaires et nous accepterons tout délai que vous allez nous proposer. Très bien pensé.
    On attend donc la réaction de la CEDEAO.

  • VRAIMENT C’EST QUOI LE PROJET L’AIDE A LA CEDEAO ? PARMI VOTRE GOURVERNEMENT LA IL ME SEMBLE QUE CERTAINS NE VOULAIT PAS DE LA CEDEAO ILS DISENT QUOI PAR RAPPORT A CETTE DECISION ? ON ATTEND DE VOIR LA SUITE

  • Mais a bien y réfléchir à cette demande d’aide de notre gouvernement à cette institution fantoche qu’est la cedeao , je me convainc que c’est une stratégie très intelligente de notre gouvernement afin de piéger cette instance fantoche pour les besoins de la cause......Mais si ce n’est pas le cas héiii ! héiiiiii ! héiiiiiiii ! N’GAW !!!

  • La suspension a été levée ou quoi je comprend plus rien . On dit que vous êtes suspendu des instances de la CEDEAO et vous, vous demandez de l’aide a cette même CEDEAO c’est quoi le projet . Respectez un peu les gens c’est pour ensuite nous raconter que vous avez demandé de l’aide qu’il vous on refusé. C’est pas ce que vous nous avez dit au tout début hein.

  • On ne fait pas la diplomatie géopolitique avec des verbiages de bas étages. C’est déplorable ce gouvernement ! En voilà des surdoués !
    Bientôt vous aurez une réponse.
    Continuer à vouloir endormir un peuple bien en éveil !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 20 juin 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 16 mai 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 8 mai 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 25 avril 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 4 avril 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 27 mars 2024
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 20 mars 2024